UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Poulsen y croit pour Séville

Malgré la défaite de Séville 3-2 contre Fenerbahçe SK mardi dernier, Christian Poulsen est convaincu que son équipe a encore toutes ses chances de se qualifier.

Le Sevilla FC s'est incliné 3-2 devant le Fenerbahçe SK en huitièmes de finale aller de l'UEFA Champions League, sur un but inscrit par les Turcs en fin de match, la semaine dernière à Istanbul. Mais le milieu de terrain sévillan Christian Poulsen reste convaincu des chances de son club de l'emporter mardi prochain.

Déception
Poulsena aidé Séville à conserver son titre en Coupe UEFA la saison dernière. Cette saison, le club a remporté sa première qualification pour l'UEFA Champions League en battant l'AEK Athens FC en deux manches. Mais l'international danois déplore toujours le but victorieux du remplaçant Semih Şentürk pour le Fener : "Je crois que c'était un match très ouvert", a-t-il déclaré à uefa.com. "Bien sûr, nous sommes déçus d'avoir perdu, car nous avions nos chances, et ils n'ont marqué leur dernier but que trois minutes avant le coup de sifflet final. Nous devons espérer un meilleur résultat, mais nous avons encore nos chances à domicile."

Attitude positive
Le déplacement des Sévillans en Turquie n'a pas été des plus faciles. Ils ont joué devant quelque 45 000 fervents supporteurs du Fenerbahçe, et le stade Sükrü Saraçoglu était recouvert d'une épaisse couche de neige la veille même du match. Mais Poulsen ne se plaint pas. "Il y a toujours une très bonne ambiance à Istanbul, et ils ont un bon public chez eux", déclarait-il. "C'était un bon match de Champions League avec cinq buts. Le terrain était ok. Vu le temps qu'il avait fait les jours d'avant le match, c'était plutôt bien."

Egalité de chances
L'ancien joueur du FC København et du FC Schalke 04, qui a fêté ses 28 jeudi dernier, est très optimiste quant aux chances de son équipe d'atteindre les quarts de finale. "Nous espérions pouvoir nous en sortir avec un nul 2-2, ça aurait été un résultat tout à fait acceptable", conclut Poulsen. "Maintenant, nous devons gagner à domicile, et je continue de croire que nous pouvons y arriver. Mais ce sera difficile. Fenerbahçe est une bonne équipe. Ce sera un match ouvert à Séville, je pense que nos chances sont de 50-50."