UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Polga sauve Rome et enfonce le Sporting

Sporting Clube de Portugal 2-2 AS Roma
Anderson Polga marque contre son camp à la 89e minute et laisse la Roma faire un pas vers la qualification.

Malheureux buteur contre son camp, Anderson Polga a privé le Sporting Clube de Portugal d'une victoire vitale contre l'AS Roma, qui fait un pas vers la qualification dans le Groupe F de l'UEFA Champions League.

Décision sur le fil
Les Romains avaient fait un début de match tonitruant à Lisbonne, en ouvrant la marque dès la quatrième minute grâce à Marco Cassetti, auteur d'une frappe puissante. Liedson égalisait ensuite pour le Sporting en milieu de première période, avant de donner l'avantage à son équipe (64e). Les Portugais pensaient alors rejoindre la Roma au classement, à deux journées de la fin. C'était sans compter sur David Pizarro, qui profitait d'une passe courte pour décocher une frappe lointaine que Polga reprenait malencontreusement de la tête pour tromper son propre gardien Tiago et délier la joie des Italiens.

Des changements pour la Roma
Déjà privés de Francesco Totti et Christian Panucci, les Giallorossi subissaient un nouveau coup dur à l'échauffement avec la blessure de Max Tonetto, remplacé à la dernière minute par Ludovic Giuly, ce qui forçait Cassetti à glisser au poste d'arrière gauche. Plutôt que de gêner les visiteurs, cette réorganisation semblait leur donner un nouveau souffle, à l'image que leur ouverture du score sur leur première attaque. Cassetti avançait sur le côté droit, avant de repiquer vers le centre et d'adresser un tir inarrêtable dans la lucarne du Sporting, des abords de la surface.

Liedson égalise
Le Sporting, qui avait déjà concédé un but très rapidement au Stadio Olimpico, se reprenait rapidement : Doni devait s'employer pour repousser un tir lointain d'Abel, qui était sauvé par le coup de sifflet de l'arbitre alors que Liedson venait conclure l'action. Les Portugais égalisaient peu de temps après, profitant d'une collision entre Philippe Mexes et Doni sur un centre de Marat Izmailov, laissant Liedson inscrire son 100e but pour le Sporting dans des cages désertées.

Les occasions du Sporting
Le Sporting continuait à pousser, à l'image de Djaló, dont la tête sur un corner de João Moutinho manquait le cadre, ou de ce dernier, qui ne parvenait pas à conclure sur un nouveau centre d'Izmailov. Touché lors de la collision avec son gardien, Mexes se faisait longtemps soigner, avant de devoir jeter l'éponge à la pause. Il était remplacé par Matteo Ferrari dans l'espoir d'apporter un peu plus de solidité à une défense romaine qui avait encaissé 18 buts lors de ses dix derniers matches.

Un but joliment construit
Ce changement portait ses fruits en début de seconde période, car la Roma parvenait à neutraliser les offensives portugaises, même si Miguel Veloso dévissait une frappe après avoir été servi intelligemment à un mètre du but romain. La Roma allait cependant plier à l'heure de jeu, sur un corner joué en deux temps qui laisser à Izmailov l'espace et le temps dont il avait besoin pour adresser un centre précis au second poteau, où Liedson, libre de tout marquage, faisait trembler les filets d'une tête plongeante.

Une fin cruelle
Quelques minutes plus tard, Izmailov était tout près d'inscrire un but largement mérité au vu de sa superbe prestation, mais il ne parvenait pas à se saisir de la passe en retrait de Simon Vukčević, avec qui il venait de combiner. Mancini manquait ensuite d'égaliser pour la Roma, mais au moment où le Sporting semblait en mesure de l'emporter, il concédait ce coup du sort. Les Portugais restent finalement à trois points des Romains dans la course à la deuxième place, derrière le Manchester United FC.