Milan dépasse le Shakhtar

AC Milan 4-1 FC Shakhtar Donetsk
Alberto Gilardino et Clarence Seedorf marquent à Milan pour battre les Ukrainiens et prendre la tête.

Des doublés signés Alberto Gilardino et Clarence Seedorf ont permis au Milan AC de revenir dans la course dans le Groupe D de l'UEFA Champions League en battant le FC Shakhtar Donetsk 4-1 à San Siro.

De superbes frappes
Les Rossoneri semblaient partis pour une promenade quand Gilardino marquait ses deux buts en 14 minutes, mais les tenants du titre ont ensuite gâché. Le Shakhtar se faisait alors menaçant. Cristiano Lucarelli concrétisait pour les Ukrainiens. Mais deux superbes frappes de Seedorf envoyaient le Milan en tête, à la différence de buts, devant le Shakhtar.

Départ de rêve
Gilardino a assommé d'entrée une défense passive en reprenant de la tête un corner d'Andrea Pirlo. Huit minutes plus tard, l'attaquant récidivait mais cette fois, Seedorf était à la passe. Lucarelli aurait pu rivaliser avec Gilardino. L'ancien de l'AS Livorno Calcio reprenait un centre de Darijo Srna mais Zeljko Kalac, le gardien milanais, intervenait. Le début de match restait lombard et Andriy Pyatov était bien souvent sollicité.

Sauvetages de Kalac
Mircea Lucescu faisait ensuite entrer Tomáš Hübschman à la place d'Olexandr Kucher Ilson. Lentement, le Shakhtar revenait dans le rythme. Mariusz Lewandowski et Brandão alertaient Kalac. Le manque de réalisme, qui n'est pourtant pas la marque de fabrique du Milan, navrait encore San Siro après la pause. Kaká faisait bien la différence sur une accélération mais ne voyait pas Gennaro Gattuso. Le Shakhtar en profitait pour revenir au score à la 51e minute. Brandão interceptait une passe d'Oddo, frappait pour la parade de Kalac, mais Lucarelli était au rebond et sa volée faisait mouche.

Sous pression
Mlan était lors sous pression. Kaká ratait encore un duel avec Pyatov, touchant le poteau après un sprint balle au pied. Peu après, Seedorf allait faire quelques misères au Shakhtar. La première à la 62e minute avec une volée du gauche pour le 3-1, sur un corner de Pirlo. La seconde, quelques instants plus tard, des 25 mètres sur un dégagement aux poings de Pyatov. La rencontre était pliée malgré les dernires efforts de Lucarelli, qui s'incline devant ses compatriotes.