UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Le Barça gagne sans trembler

FC Barcelona - Olympique Lyonnais 3-0
Le FC Barcelone a battu l'Olympique Lyonnais dans son antre du Camp Nou et prend la tête du Groupe E.

Les joueurs du Barça celèbrent le deuxième but inscrit par Messi
Les joueurs du Barça celèbrent le deuxième but inscrit par Messi ©Getty Images

Le FC Barcelona, dominateur dans son antre du Camp Nou, s’est rassuré après un début de championnat poussif en battant l’Olympique Lyonnais 3-0 grâce à des buts de François Clerc, Lionel Messi et Thierry Henry. L’Argentin, assurément l’homme du match, aura été le détonateur de son équipe qui prend la tête du Groupe E.

Le Barça démarre fort
Lyon avait choisi un 4-5-1 destiné à bloquer les côtés mais les Catalans, positionnés dans leur traditionnel 4-3-3, se procuraient quand même rapidement les premières occasions. Henry manquait d’abord de reprendre un centre tendu d’Eric Abidal pour quelques centimètres. Puis, Rémy Vercoutre devait s’employer pour boxer un pointu de Deco suite à un une-deux au long cours avec Abidal (12e), avant que, quelques secondes plus tard, une frappe de Ronaldinho passe au ras du poteau droit lyonnais (13e).

Messi décisif
Les coéquipiers de Ronaldinho trouvaient la récompense de leur bonne entame lorsque Messi, suite à un corner tiré à la rémoise, enrhumait deux défenseurs d’une accélération foudroyante à l’entrée de la surface côté gauche et envoyait un centre fort que le malheureux François Clerc déviait dans son propre but (1-0, 21e). Mis en confiance par cette ouverture du score rapide, les Catalans gardaient la mainmise sur le jeu alors que les Lyonnais peinaient à s’approcher du but de Victor Valdes. Même Juninho, qui héritait de son premier coup franc à la 36e, ne parvenait pas à inquiéter le gardien catalan dans son exercice favori.

Clerc se rattrape
Pire, les Gones étaient tout prêts de craquer une deuxième fois sur une nouvelle action géniale de Messi. Servi par Ronaldinho dans la surface, l’Argentin dribblait Bodmer avant d’ajuster Vercoutre mais Clerc se muait en sauveur cette fois-ci sur sa ligne (38e). En danger sur chaque accélération des Blaugrana, l’OL atteignait pourtant la pause avec seulement un but d’écart, un moindre mal compte tenu de la domination des hôtes. Au retour des vestiaires, les vainqueurs de l’édition 2005/06 de la compétition reprenaient leur marche en avant. A la 48e minute, Ronaldinho servait d’une passe aveugle Xavi dans l’axe, lequel se retournait pour servir Messi sur la droite mais l’Argentin manquait le cadre à six mètres du but.

Pressing catalan
Devant les vagues successives, les Lyonnais se recroquevillaient devant leur but. Etouffés par le pressing très haut des hommes de Frank Rijkaard, les champions de France n’arrivaient même pas à passer le milieu de terrain. Et quand ils y parvenaient, Sidney Govou manquait complètement sa tête à la réception d’un centre de Nadir Belhadj sur leur première occasion du match (59e). Rijkaard, lui, faisait rentrer Iniesta à la place d’un Ronaldinho peu en verve. Quelques secondes auparavant, Vercoutre avait repoussé une frappe de Xavi, symbole d’un match toujours à sens unique malgré la baisse de régime du Barça.

Vercoutre résiste mais…
Une nouvelle fois sollicité, Vercoutre retardait encore le break en détournant une frappe à bout portant d’Henry (69e), puis une autre du Portugais Deco (73e). Malgré des changements offensifs - entrées de Ben Arfa et Abdulkader Keita - Lyon ne mettait pas en danger un Barça fatigué, mais qui obtenait la délivrance tant attendue sur un mouvement d’école conclu par l’intenable Messi (2-0, 82e). Cerise sur le gâteau, Henry inscrivait son premier but pour le Barça en match officiel en reprenant une frappe de Giovanni repoussée par Vercoutre (3-0, 90e+2). Grâce à cette victoire, le Barça semble avoir enfin lancé sa saison, et se déplacera en leader du groupe chez le Rangers FC le 23 octobre prochain. L’OL, lui, affrontera lors de la deuxième journée le VfB Stuttgart.