Éradiquons la pandémie de COVID-19 en suivant les cinq gestes barrières de l'Organisation mondiale de la santé et de la FIFA pour contribuer à freiner la diffusion de la maladie.
 

1. Lavez-vous fréquemment les mains 2. Toussez ou éternuez dans votre coude 3. Ne vous touchez pas le visage 4. Évitez les contacts proches 5. Restez chez vous si vous ne vous sentez pas bien.

Tous les détails >

Rijkaard : "Valdés décisif"

Selon l'entraîneur du Barça, le gardien Víctor Valdés a sauvé son équipe "à un moment crucial en arrêtant un tir de Thierry Henry".

L'entraîneur Frank Rijkaard a souligné le rôle de son gardien Víctor Valdés et le fait que chaque joueur a contribué à la victoire du FC Barcelona 2-1 contre l'Arsenal FC en finale de l'UEFA Champions League, mercredi à Paris. Son homologue Arsène Wenger est lui aussi plus que satisfait de la prestation de ses joueurs, selon lui "absolument admirables", mais déplore la défaite de son club après les deux buts espagnols en fin de partie.

Frank Rijkaard, entraîneur de Barcelone
Arsenal a fait un travail formidable, sans aucun doute. Ça n'a pas été facile et ça ne m'a pas surpris. J'avais dit avant que la finale de la Champions League était quelque chose de spécial et d'unique et qu'il n'y a pas de favori, seulement deux bonnes équipes. Arsenal a bien commencé, nous moins bien, mais après nous sommes revenus dans le match. Le carton rouge a tout changé et dans un sens c'était dommage. Arsenal s'est replié et s'est mis à défendre, mais ils ont continué de très bien jouer. Encore une fois, Víctor Valdés a été décisif. Il nous a sauvés à un moment crucial en arrêtant un tir de Thierry Henry. Il a contribué à la victoire, et ça me plaît. On a besoin de l'équipe, et quand chacun de ses membres fait ce qu'il a à faire, on est plus fort. Tout ce qui compte, c'est que le FC Barcelone a remporté l'UEFA Champions League 2006. Je pense en premier lieu à tous nos supporteurs et à la joie que ce titre leur apporte. Nous devons tous être reconnaissants de pouvoir vivre ces moments avec Barcelone.

Arsène Wenger, manager d'Arsenal
Le carton rouge a été le tournant du match, mais nous avons continué de bien jouer et nous avons eu deux ou trois bonnes occasions de doubler la mise. Mais quand on n'y arrive pas, les 20 dernières minutes sont difficiles. J'adresse mes félicitations à Barcelone et à mes joueurs pour leur très belle saison européenne et leur formidable performance. Quand Lehmann a été expulsé, nous avons dû jouer 70 minutes à 10 contre 11, contre une équipe qui sait très bien conserver le ballon. Je ne pense pas que nous aurions pu en faire plus. Je tiens à remercier mes joueurs, qui ont été absolument admirables. Ils ont été héroïques, mais ils n'ont pas été récompensés. Je travaillerai avec eux pour transformer cette frustration en succès, mais ils méritent autant d'éloges que Barcelone.

Haut