Reprise du jeu : l'UEFA se prépare pour le retour en toute sécurité de ses compétitions d'élite.
En savoir plus >

1981/82 : L'heure de gloire de Withe et Villa

1981/82 : L'heure de gloire de Withe et Villa
1981/82 : L'heure de gloire de Withe et Villa ©Getty Images

Aston Villa FC 1-0 FC Bayern München
(Withe 67)
De Kuip, Rotterdam

En mai 1982, l'un des noms les plus évocateurs du football anglais était sur les lèvres des fans partout dans le monde : l'Aston Villa FC, champion d'Europe. Son succès était totalement inattendu, puisque arrivant lors de la première participation du club de Birmingham. Il était mérité.

Le Liverpool FC avait la faveur des pronostics jusqu'à son écart face au FC CSKA Sofia. Etrillé à Anfield douze mois plus tôt, le club bulgare prenait une revanche sur le tenant du titre. C'était au tour de Villa d'impressionner. L'équipe de Tony Barton s'appuyait sur les buts à l'extérieur pour éliminer le Dynamo Berlin au deuxième tour, puis chassait le FC Dynamo Kyiv en quarts de finale après un nul 0-0 en URSS et une victoire 2-0 à domicile. Le RSC Anderlecht était un autre adversaire coriace pour les demi-finales. Le club belge cherchait à se qualifier pour sa cinquième finale européenne, mais un but de Tony Morley suffisait pour que Villa se qualifie.

Rotterdam, enfin, était le dernier obstacle de la bande à Barton, bien qu'une confrontation avec le FC Bayern München semblait être le terminus pour le train de Villa. L'armada bavaroise avait éliminé le CSKA 7-4 grâce à deux buts de Paul Breitner et de Karl-Heinz Rummenigge en demi-finale retour à Munich. Le moment le plus fort de cette finale n'était pas le remplacement en première période de Jimmy Rimmer, le gardien de but de Villa blessé par le jeune Nigel Spink, mais le but de Peter Withe en seconde période sur un centre de Morley.

Haut