Barça - Napoli, 8es de finale retour, présentation

Barcelone reçoit Naples en 8es de finale retour après un match nul 1-1 en Italie à l'aller.

Fernando Llorente (Naples) à l'entraînement à la veille d'affronter Barcelone
Fernando Llorente (Naples) à l'entraînement à la veille d'affronter Barcelone SSC NAPOLI via Getty Images

Stats, match aller, forme du moment, retransmissions, tout savoir sur le huitième de finale retour de l'UEFA Champions League entre Barcelone et Naples, le 8 août à 21 heures.

Sur quelle chaîne

En France, le match est à voir en direct sur RMC Sport 1

Champions League, programme TV complet

Aller : Napoli 1-1 Barça

Dries Mertens ouvrait le score grâce à son 121e but pour le Napoli, devenant ainsi co-meilleur buteur de l'Histoire du club avec Marek Hamšík, mais il devait ensuite quitter ses partenaires sur blessure. Antoine Griezmann reprenait ensuite victorieusement un centre de Nélson Semedo pour signer un précieux but à l'extérieur.

Barcelone, tous ses buts avant Lisbonne
Barcelone, tous ses buts avant Lisbonne

Compositions possibles

Barcelone : Ter Stegen; Semedo, Piqué, Lenglet, Alba; Sergi Roberto, Rakitić, De Jong; Messi, Súarez, Griezmann
Absents : Busquets (suspendu), Vidal (suspendu), Dembélé (forme), Umtiti (genou)
Incertains : Lenglet (adducteurs), Griezmann (cuisse), Ronald Araújo (cheville)
Suspendus au prochain carton : Griezmann, Messi, Semedo
Joueurs ajoutés au groupe : Cuenca, Reis
Joueurs enlevés du groupe : Sarsanedas, Saverio

Napoli : Ospina; Di Lorenzo, Manolas, Koulibaly, Mário Rui; Fabián Ruiz, Demme, Zieliński; Callejón, Mertens, Insigne
Incertains : Maksimović (cheville), Insigne (adducteurs)
Suspendus au prochain carton
: Koulibaly, Llorente, Mário Rui
Joueurs ajoutés au groupe : aucun
Joueurs enlevés du groupe : aucun

Minute par minute

Derniers résultats

Barcelone
VDVVVN (toutes compétitions, match le plus récent à gauche)
Saison : a terminé 2e en Liga

Quique Setién (Barcelone)
Quique Setién (Barcelone)©Getty Images

Napoli
VDVDVNNV
Saison : 7e en Serie A, vainqueur de la Coppa Italia

Déclarations des entraîneurs

Quique Setién, entraîneur de Barcelone : "Nous avons préparé le match avec sérieux et je suis convaincu que nous allons nous qualifier et lutter pour disputer la finale de la Champions League. Nous travaillons toujours avec autant d’énergie et d’attitude positive, et nous croyons en nos chances. On a fait de très bons entraînements et l’équipe est en forme.

L’idéal serait évidemment de bien lire le match et de réaliser les bons gestes aux bons moments. Si nous arrivons à conserver le ballon, nous aurons plus de chances de ne pas encaisser de but. Nous allons essayer de rester compacts en défense lorsque l’adversaire aura le ballon.

La clé, ce sera de faire les bons choix. Nous aimons avoir le ballon pour les priver d’occasions, mais nous n’hésiterons pas non plus à adopter un style plus direct si cela nous permet de marquer et de gagner."

Gennaro Gattuso, entraîneur de Naples : "On est conscient de la qualité du Barça, il faudra livrer un grand match d'un point de vue tactique comme technique. Et même cela ne pourrait pas suffire, on le sait. Le fait de ne rien avoir gagné cette saison est une source de motivation supplémentaire pour le Barça. Ils vont être affamés, j'en suis sûr. Demain, il faudra gravir l'Everest. Lorenzo Insigne c'est entraîné avec le groupe aujourd'hui. Je vais lui parler, et communiquer avec le staff médical. Il ne jouera pas s'il n'est pas à 100 %.

• Les deux clubs restent invaincus en UEFA Champions League cette saison. Tandis que le Barça aborde cette rencontre en tant que vainqueur du Groupe F et s'est qualifié lors de ses 12 derniers 8es de finale, le Napoli s'est fait éliminer lors de ses deux précédentes confrontations à ce stade de la compétition.

Naples 1-1 Barcelone
Naples 1-1 Barcelone

Série européenne
Barcelone
• Les Blaugrana ont terminé avec 14 points dans le Groupe F, avec quatre longueurs d'avance sur le Borussia Dortmund, deuxième. Ils ont pris la moitié de ces points à domicile, battant l'Inter (2-1) et Dortmund (3-1) avant de concéder un match nul et vierge face au Slavia, la première équipe à ne pas encaisser de but au Camp Nou en phase de groupes depuis 2012.

• Le Barça reste sur 35 matches d'UEFA Champions League sans défaite, une série qui débuta en septembre 2013 (31 v., 4 d.). Les Catalans éclipsaient le record de 29 victoires à la maison consécutives du Bayern établi en mars 1998 et avril 2002 en dominait Lyon 5-1 en 8e de finale retour la saison dernière.

• En marquant sur la pelouse de l'Inter en 6e journée, Ansu Fati est devenu le plus jeune buteur de l'Histoire de l'UEFA Champions League à l'âge de 17 ans et 40 jours. Il chipait ce record datant du 1er octobre 1997 et appartenant à Peter Ofori-Quaye (Olympiacos, 17 ans et 195 jours).

• Champion d'Espagne pour la 26e fois de l'histoire, le quatrième titre en cinq ans, le Barça dispute sa 24e campagne d'UEFA Champions League, un record que le club partage avec le Real Madrid. Les Catalans ont atteint au moins les 8es de finale lors des 16 dernières saisons, remportant leur groupe chaque année depuis 2007/08. Ils ont été invaincus lors de leurs trois dernières campagnes de phase de groupes et 13 fois au total, un record.

• Barcelone a disputé tous les 8es de finale depuis l'édition 2004/05, se qualifiant 13 fois sur 15. Ils restent sur 12 qualifications consécutives pour les quarts, leur dernière élimination remontant à 2006/07 face à Liverpool. Les Catalans ne se sont jamais fait sortir devant leur public à ce stade de la compétition.

• Barcelone a remporté ses trois matches à domicile en phase à élimination directe la saison dernière, et est invaincu en 14 rencontres de ce genre au Camp Nou (12 v., 2 n.) depuis un revers face au Bayern en demi-finale retour 2012/13.

• Bilan des Blaugrana à domicile face à des clubs de Serie A : 18 v., 6 n., 12 d. ; ils sont invaincus lors de leurs 15 matches à la maison face à des visiteurs italiens (12 v.).

• Barcelone a été sacré champion d'Europe à cinq reprises, la dernière fois en 2015.

• Le Barça s'est qualifié 21 fois sur 26 après avoir ramené un match nul en déplacement à l'aller en compétition UEFA, le plus récemment face à Lyon en 8es de finale la saison dernière (0-0 ext., 5-1 dom.).

• Barcelone, 5 victoires et 1 défaite aux tirs au but
5-4 contre Lech Poznań, 2e tour de Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1988/89
0-2 contre Steaua, finale de Coupe d'Europe des clubs champions 1985/86
5-4 contre IFK Göteborg, demi-finale de Coupe d'Europe des clubs champions 1985/86
4-1 contre Anderlecht, 2e tour de Coupe d'Europe des vainqueurs de coupe 1978/79
3-1 contre Ipswich Town, 3e tour de Coupe UEFA 1977/78
5-4 contre AZ Alkmaar, 2e tour de Coupe UEFA 1977/78

Napoli 
• Le Napoli a terminé deuxième du Groupe E avec 12 points, à une longueur de Liverpool. Les Italiens ont récolté sept points à Naples, débutant par un succès 2-0 face à Liverpool, le tenant du titre, et se qualifiant grâce à un succès 4-0 contre Genk à la 6e journée après avoir été tenus en échec 1-1 par Salzbourg. À l'extérieur, ils ont ramené des nuls de Genk (0-0) et Liverpool (1-1), s'imposant également 3-2 à Salzbourg.

Napoli ou Barça ?
Napoli ou Barça ?

• Les deux précédents 8es de finale du Napoli se sont soldés par des revers face au futur vainqueur ; le Real Madrid battait Naples 3-1 à domicile et à l'extérieur en 2016/17, cinq ans après que Chelsea avait remonté un revers 3-1 à l'aller à Naples avec un succès 4-1 après prolongation au retour.

• Le Napoli n'a remporté que sept de ses 21 derniers matches en UEFA Champions League, de la phase de groupes à la finale (7 n., 7 d.), signant tous ces succès au Stadio San Paolo, excepté celui de la troisième journée à Salzbourg.

• Naples n'a remporté que deux de ses neuf derniers déplacements européens (4 n., 3 d.).

• Le Napoli s'est fait éliminer lors de ses quatre dernières double-confrontations face à des clubs espagnols. L'unique qualification de club en six duels face à des Espagnols remonte à un succès face à Valence au 1er tour de la Coupe UEFA 1992/93 (5-1 ext., 1-0 dom.).

Naples en Champions League, tous les buts avant Lisbonne
Naples en Champions League, tous les buts avant Lisbonne

• Bilan de Naples en déplacement en Espagne : 2 v., 5 d. dont trois revers lors de ses trois derniers matches de ce genre. Les Italiens restent sur sept matches sans victoire (3 n., 4 d.) face à des clubs de Liga.

• Naples s'est fait sortir cinq fois sur cinq après avoir fait match nul à domicile à l'aller en compétition UEFA, le plus récemment face au Dnipro en demi-finales d'UEFA Europa League 2014/15 (1-1 dom., 0-1 ext.).

• Naples : 1 qualification, 2 éliminations aux tirs au but
3-4 contre Toulouse, 1986/87, Coupe UEFA, 1er tour
4-3 contre Sporting CP, 1989/90, Coupe UEFA, 1er tour
3-5 contre Spartak Moskva, 1990/91, Coupe d'Europe des clubs champions, 2e tour

8esde finale aller : Mertens (Napoli)
8esde finale aller : Mertens (Napoli)

On se connaît ?
Diego Maradona a représenté les deux clubs, signant pour Barcelone en 1982 et remportant la Super Coupe d'Espagne et la Copa del Rey lors de sa première saison. En 1984, après 38 buts en 58 matches pour le club espagnol, il rejoint Naples, remportant la Coupe UEFA 1989, deux titres de Serie A, la Coppa Italia et la Super Coupe d'Italie avec les Partenopei.

• Kostas Manolas a signé le troisième but décisif de la Roma lors d'un remarquable come-back face à Barcelone en quarts de finale de l'édition 2017/18.

• L'entraîneur du Napoli Gennaro Gattuso a affronté le Barça six fois en UEFA Champions League en tant que joueur avec l'AC Milan (2 v., 2 n., 2 d.).

• Matteo Politano, arrivé au Napoli en janvier, est entré en fin de match dans les deux rencontre de l'Inter contre Barceloné dans la phase de groupes cette saison.

• Ont joué en Italie :
Arturo Vidal (Juventus 2011–15)
Neto (Fiorentina 2011–15, Juventus 2015–17)

• Bilan d'Arturo Vidal en Serie A face au Napoli avec la Juventus : 4 v., 2 n., 1 d., signant deux buts. Vidal a également affronté Naples par deux fois en Super Coupe d'Italie, l'emportant en 2012 et s'inclinant deux ans plus tard, et figurait dans l'équipe de la Juve battue par Naples en finale de la Coppa Italia 2011/12.

• Ont évolué en Espagne :
José Callejón (Espanyol 2008–11, Real Madrid 2011–13)
Fabián Ruíz (Real Betis 2016–18, Elche 2017 (prêt))
Fernando Llorente (Athletic Club 2005–13, Séville 2015–16)
Orestis Karnezis (Grenade 2013/14 (prêt))
Stanislav Lobotka (Celta Vigo 2017–20)

• Ont joué ensemble :
Fernando Llorente et Arturo Vidal (Juventus 2013–15)

• Coéquipiers en sélection :
Fabián Ruiz et Jordi Alba, Sergio Busquets, Sergi Roberto (Espagne)
Allan et Arthur (Brésil)
Mário Rui et Nélson Semedo (Portugal)