UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Des entraîneurs des équipes nationales européennes s’engagent en faveur de la campagne de santé de l’UEFA

Les entraîneurs de football de quatre associations nationales exhortent les jeunes à suivre les meilleures tactiques pour s’assurer une vie saine : faire plus de sport, manger des repas nourrissants, limiter ou éviter la consommation d’alcool, ne pas fumer et maintenir un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée.

Netherlands coach Louis van Gaal recorded this message to encourage young people to enjoy a healthy lifestyle
Netherlands coach Louis van Gaal recorded this message to encourage young people to enjoy a healthy lifestyle

En quoi consiste la nouvelle campagne de santé de l’UEFA ?

La campagne #FeelWellPlayWell invitera des entraîneurs nationaux représentant les 55 associations membres de l’UEFA à se servir de leur visibilité et de leur voix pour encourager les jeunes de leur pays à faire des choix sains à un stade précoce de leur vie.

L’UEFA demandera aux entraîneurs de soutenir la campagne en enregistrant une brève vidéo expliquant pourquoi il est important de pratiquer un sport, de manger sainement, de limiter ou d’éviter la consommation d’alcool, de ne pas fumer et de maintenir un bon équilibre entre vie professionnelle et vie privée. À partir de décembre 2021, ce message sera diffusé par les associations auprès des supporters, des clubs de football de base, des entraîneurs, des écoles, etc. via les réseaux sociaux, les sites Web et les lettres d’information.

Le point d’orgue de la campagne sera la Journée mondiale de la santé 2022 (le 7 avril), que l’UEFA et ses 55 associations membres célébreront en organisant un événement spécial.

Sur quels sujets les messages de la campagne de santé sont-ils concentrés ?

Dans le cadre de sa collaboration avec l’organisation non gouvernementale italienne Fondazione Insieme contro il cancro (Fondation Ensemble contre le cancer), l’UEFA a communiqué aux entraîneurs des messages éducatifs à diffuser dans leurs vidéos. Fondés sur les connaissances et recommandations scientifiques les plus récentes, ces messages se concentrent sur les quatre domaines de la santé suivants :

activité physique ;
alimentation ;
santé mentale ; et
abus de substances, en particulier d’alcool et de tabac.

Pourquoi l’UEFA ?

La santé et le bien-être étant essentiels au sport, l’UEFA met en avant les bienfaits et l’importance de styles de vie actifs et sains pour la pratique du football. Notre approche en matière de santé et de bien-être représente l’une des onze politiques à la base du nouveau pilier Responsabilité, que le Comité exécutif a ajouté, en avril 2021, à la stratégie de l’UEFA « Ensemble pour l’avenir du football ».

L’UEFA reconnaît que la popularité et l’influence énormes dont jouit le football s’accompagnent d’une responsabilité que l’instance dirigeante de ce sport ne peut ignorer : servir de modèle et de porte-parole en promouvant des changements positifs face à des problèmes d’envergure mondiale.

Michele Uva, directeur Football et responsabilité sociale de l’UEFA

« Préserver la santé des jeunes est plus important que jamais, sur le terrain et en dehors. L’UEFA entend sensibiliser le public aux bienfaits de la pratique du football sur la santé physique et mentale. »

Qui soutient le lancement de la campagne ?

Des entraîneurs de quatre associations (Irlande du Nord, Italie, Pays-Bas et Slovénie) se sont engagés à participer à la phase pilote de la campagne, qui a démarré le 12 octobre.

L’UEFA a prévu d’étendre le projet « Coaches for Health – #Feel Well, Play Well » (Les entraîneurs s’engagent pour la santé : si tu te sens bien, tu joues bien) de manière à inclure les 55 associations européennes de football d’ici à la fin de l’année.

Fédération italienne de football (FIGC)

Des entraîneurs engagés pour la santé

 Milena Bertolini et Roberto Mancini
Milena Bertolini et Roberto Mancini Getty Images

Roberto Mancini, équipe masculine senior

« Soyez actifs et faites du sport pendant au moins 60 minutes par jour. Vous vous sentirez plus forts, plus dynamiques et vous aurez plus d’énergie, comme de vrais champions ! »

Milena Bertolini, équipe féminine senior

« Saviez-vous que ce que vous mangez affecte votre humeur, la qualité de votre sommeil et votre niveau d’attention ? Si vous buvez de l’eau et mangez des aliments frais non transformés, vous déborderez d’énergie sur le terrain et en dehors. »

De quelle autre manière la FIGC utilise-t-elle le football pour protéger la santé ?

Le département du football junior et du football scolaire de la FIGC (Settore Giovanile) utilise ses centres de développement locaux (Centri Federali Territoriali) et les écoles de football pour informer les jeunes joueurs sur la santé et le bien-être. Parmi ces initiatives figurent notamment :

des vidéos encourageant les jeunes à adopter un style de vie sain et de bonnes habitudes ;

le programme BIEN-ÊTRE, créé par la FIGC avec le soutien financier de l’UEFA en 2017, dans le but de proposer aux joueurs du secteur du football junior et du football scolaire, aux parents, aux entraîneurs et aux clubs sportifs du matériel éducatif sur l’alimentation, les relations, les émotions et l’activité physique ;

le tournoi « Un goal per la salute » (Un but pour la santé), une compétition annuelle organisée avec l’UNICEF lors de laquelle des jeunes de 16 à 18 ans et leurs enseignants réalisent une vidéo sur la protection de la santé. Les auteurs des trois meilleures productions sont invités par la fédération à participer à un cours de deux jours dispensé dans son centre technique de Coverciano, à Florence.

Association de football des Pays-Bas (KNVB)

Des entraîneurs engagés pour la santé

Louis Van Gaal, équipe masculine senior

« J’ai un message important pour tous les jeunes. Je suis inquiet de voir autant d’enfants qui ne font pas assez d’exercice. On se sent bien quand on est actif. Même des activités simples peuvent vous permettre d’être sains et forts. Jouez au football ! Allez courir ! Montez les escaliers à la maison ! Soyez actifs et bougez pendant 60 minutes par jour. »

Max Tjaden, entraîneur de l’équipe masculine de futsal des Pays-Bas
Max Tjaden, entraîneur de l’équipe masculine de futsal des Pays-BasGetty Images

Max Tjaden, équipe masculine de futsal

« Pratiquer un sport, par exemple le football, et être actif est bon pour votre santé. Nous encourageons donc tout le monde à bouger le plus possible. Nous pensons également qu’il est important de veiller à bénéficier d’un milieu sportif sain, aussi bien dans le football que dans le futsal, qu’on soit enfant ou adulte. »

De quelle autre manière le KNVB utilise-t-il le football pour protéger la santé ?

Le programme FC VERS (clubs de football frais) du KNVB collabore avec des clubs de football de base néerlandais pour faire en sorte que les rafraîchissements proposés aux joueurs et aux supporters soient servis dans un environnement sain. Les clubs sont ainsi encouragés à limiter la consommation de cigarettes et d’alcool et à offrir davantage d’aliments nourrissants.

Association de football d’Irlande du Nord (IFA)

Des entraîneurs engagés pour la santé

Ian Baraclough, entraîneur de l’équipe masculine d’Irlande du Nord
Ian Baraclough, entraîneur de l’équipe masculine d’Irlande du Nord PA Images via Getty Images

Ian Baraclough, équipe masculine senior

« Nous savons tous que l’alcool est mauvais pour le corps. Alors si vous en buvez, faites-le avec modération. Ce que vous mangez a une influence directe sur votre humeur, votre sommeil et votre niveau d’attention. Donc veillez à en avoir assez (du sommeil). Notre santé mentale est tout aussi importante que notre santé physique. Si vous avez des problèmes ou avez besoin de parler à quelqu’un, n’hésitez pas à demander. »

De quelle autre manière l’IFA utilise-t-elle le football pour protéger la santé ?

Dans le cadre de son programme consacré à la santé mentale « Ahead of the Game  (En tête du jeu), la fondation de l’IFA a travaillé à l’élaboration d’un réseau de champions de la santé mentale qui collaborent pour promouvoir le bien-être mental, s’attaquer à la stigmatisation des problèmes de santé mentale et enseigner à des parties prenantes clés comme les entraîneurs à en reconnaître les signes.

Association slovène de football (NZS)

Des entraîneurs engagés pour la santé

Matjaž Kek, entraîneur de l’équipe masculine de Slovénie
Matjaž Kek, entraîneur de l’équipe masculine de Slovénie AFP via Getty Images

Matjaž Kek, équipe masculine senior

« Il n’existe aucun seuil de sécurité en matière de quantité d’alcool dans le corps. Il ne vous viendrait jamais à l’idée de boire du désinfectant, n’est-ce pas ? C’est pratiquement ce que vous faites quand vous ingurgitez de la bière, du vin ou des liqueurs. Appelez à l’aide ! »

Milenko Ačimovič, équipe masculine des moins de 21 ans

« Il n’y a rien de mal à ne pas se sentir bien. Être confrontés à des problèmes ne fait pas de vous des personnes faibles. Il y a toujours des solutions pour gérer les problèmes, et les choses peuvent s’améliorer. Demandez de l’aide ! »

Borut Jarc, équipe féminine senior

« Ce que vous mangez a des conséquences directes sur votre développement, votre sommeil et votre concentration. En buvant de l’eau et en mangeant des repas non transformés, vous aurez plus d’énergie pendant les matches et en dehors. »

De quelle autre manière la NZS utilise-t-elle le football pour protéger la santé ?

Fondation slovène du cœur : campagne commune de trois semaines visant à encourager les enfants en âge scolaire et leurs parents à se fixer des objectifs en matière d’activité physique ; brochure d’information destinée à aider les personnes âgées à détecter, prévenir ou guérir une maladie cardiaque.

Que ce soit dans sa ligue nationale junior, sa ligue des cadets ou ses ligues professionnelles masculine et féminine, l’association enseigne aux footballeurs comment se nourrir plus sainement et éviter les substances nocives, avec le soutien d’une organisation nationale antidopage baptisée SLOADO.

Réseau du football junior et du football de base interclubs : formation des entraîneurs, des parents et des enseignants afin qu’ils encouragent les jeunes à adopter un style de vie sain.

Comment l’UEFA mesurera-t-elle l’impact de sa campagne « Coaches for Health » ?

Nous nous servirons des réseaux sociaux et des indicateurs du Web et analyserons la couverture médiatique de la campagne à l’échelle européenne.

Comment l’UEFA s’assure-t-elle que les entraîneurs de football européen, en particulier au niveau du football de base, possèdent les outils nécessaires pour expliquer à de jeunes enfants qu’il est important d’être en forme et de rester en bonne santé ?

La santé et le bien-être font partie intégrante du programme de formation des entraîneurs des associations nationales, en particulier au niveau du football de base.

Cette campagne est-elle menée en lien avec d’autres initiatives de portée européenne en faveur de la santé ?

La campagne « Coaches for Health – #Feel Well, Play Well » représente l’engagement officiel de l’UEFA en faveur de la campagne de la Commission européenne « HealthyLifestyle4All », qui poursuit des objectifs similaires et encourage les organisations, la société civile et les autorités publiques à promouvoir les bienfaits à long terme du sport et d’un style de vie sain.

La campagne « HealthyLifestyle4All » a été lancée le mois dernier lors d’un événement spécial organisé dans la ville slovène de Bled pour donner le coup d'envoi de la Semaine européenne du sport de la Commission européenne.

La promotion d’un style de vie sain et actif est l’un des objectifs clés de l’accord de collaboration conclu entre l’UEFA et l’Union européenne en 2014, et chaque année, l’UEFA programme sa propre Semaine du football de base, qui encourage la pratique du football en tant qu’élément d’un mode de vie actif, en parallèle avec la Semaine européenne du sport.