La Coupe des Régions, le rêve des amateurs

La huitième édition de la Coupe des Régions de l'UEFA promet cette année encore de faire le bonheur de milliers de footballeurs amateurs de l'Europe entière. La phase finale se jouera en juin 2013 dans un lieu encore inconnu.

L'équipe de Castilla y León AMA, vainqueur de l'édition 2009.
©Sportsfile

Avec 39 équipes en lice pour huit places en phase finale, qui se jouera en juin 2013 dans un lieu encore inconnu, la septième édition de la Coupe des Régions de l'UEFA promet cette année encore de faire le bonheur de milliers de footballeurs amateurs de l'Europe entière.

Lancée sous sa forme actuelle en 1999, le Coupe des Régions offre un étonnant patchwork de joueurs amateurs, de ceux qui l'utilisent comme tremplin pour se faire repérer par les grands clubs aux vétérans heureux de s'offrir un moment de gloire lors d'une expérience unique. Des employés à plein temps trentenaires se frottent à d'ambitieux petits jeunes en route pour la gloire, créant une atmosphère bigarrée dans les hôtels, les stades, et tout autour.

Jim Boyce, premier vice-président de la Commission du football junior et amateur, est un défenseur de la première heure de cette compétition encore peu connue : "Je le répète depuis longtemps, pour moi la Coupe des Régions est l'une des plus belles inventions de l'UEFA. Elle s'adresse à des joueurs qui n'auraient jamais pensé pouvoir participer un jour à une compétition européenne ; c'est un peu leur Coupe du Monde."

Javier Yepes, vainqueur de l'édition 2009 en Croatie en tant qu'entraîneur du Castilla y Léon AMA, sait l'importance que revêt cette compétition aux yeux des protagonistes. Pour lui, l'atmosphère qui régnait lors de la phase finale était tout simplement unique : "Les amitiés nouées entre joueurs et entraîneurs des autres équipes tout au long de la compétition ont rendu les moments extra footballistiques uniques ; on ne trouve ça que dans le football amateur."

Mais bien que cet idéal olympique reste l'une des clés du succès du tournoi, la Coupe des Régions de l'UEFA n'en offre pas moins de belles opportunités de promotion sur la scène européenne pour les nouveaux arbitres. Paolo Tagliavento en est l'exemple parfait : après avoir officié lors de la finale 2007 en Bulgarie, il a poursuivi sa route en tours de qualification de l'UEFA Champions League avant d'arbitrer en phase de groupes en UEFA Europa League.

Observateur des arbitres lors de la phase finale de 2009, Robert B Valentine - lui-même arbitre entre 1954 et 1988 - a confié à UEFA.com que la Coupe des Régions était "très importante" pour les arbitres impliqués, ajoutant même : "Je suis persuadé quand dans cinq à sept ans, certains participants regarderont la télé et se diront : 'Tiens, je me rappelle cet arbitre, il était à la Coupe des Régions.'"

 

Haut