Le site officiel du football européen

Tyrała sensible à ses racines polonaises

Publié: lundi, 22 décembre 2008, 10.40HEC
Le milieu offensif Sebastian Tyrała a tourné le dos à une mode en choisissant de jouer pour la Pologne alors qu'il a représenté l'Allemagne dans différentes catégories jeunes.
par Piotr Koźmiński
de Varsovie
Tyrała sensible à ses racines polonaises
Sebastian Tyrała (Pologne) ©Getty Images

Articles UEFA.com

« La démence ne me définit pas en tant que personne… »
  • « La démence ne me définit pas en tant que personne… »
  • Football de base : conseils pour l’entraînement d’enfants
  • Un géant du football
  • L’UEFA déplore la perte de Lennart Johansson, son président d'honneur
  • Le rapport sur le football et la responsabilité sociale : une vitrine des pratiques commerciales durables dans le football
  • Programme de lutte contre le dopage lors de la phase finale de l’UEFA Nations League
  • La chambre de jugement de l’ICFC rend une ordonnance de procédure par laquelle elle suspend la procédure contre l’AC Milan
  • UEFA Nations League : Le 11 de la phase finale
  • #UEL, l'Équipe de la semaine
  • #UEL, l'Équipe de la semaine
1 de 10
Publié: lundi, 22 décembre 2008, 10.40HEC

Tyrała sensible à ses racines polonaises

Le milieu offensif Sebastian Tyrała a tourné le dos à une mode en choisissant de jouer pour la Pologne alors qu'il a représenté l'Allemagne dans différentes catégories jeunes.

Ressemblant à Lionel Messi, le milieu offensif Sebastian Tyrała a tourné le dos à une mode en choisissant de jouer pour la Pologne alors qu'il a représenté l'Allemagne dans différentes catégories jeunes, déclarant à uefa.com : "Je n'ai jamais oublié mes racines".

"Ma vraie patrie"
Alors que, nés en Pologne, Lukas Podolski, Miroslav Klose et Piotr Trochowski ont tous suscité l'émoi dans leur pays natal en choisissant de représenter l'Allemagne au niveau international, le jeune joueur du BV Borussia Dortmund Tyrała, 20 ans, qui a joué pour les moins de 17 et 19 ans allemands, a décidé un retour aux sources en optant pour la Pologne. "Je suis très heureux et fier de moi d'avoir décidé de jouer pour la Pologne", a-t-il confié à uefa.com. "Même si j'ai joué pour les équipes de jeunes allemandes, je pensais davantage à la Pologne parce que c'est ma vraie patrie."

Situation semblable
Comme Podolski, Klose et Trochowski, Tyrała a émigré en Allemagne quand il était enfant, suivant ses parents à la recherche d'un emploi à l'Ouest. Il a expliqué : "je suis né en Pologne, à Raciborz, mais quand ma famille a émigré en Allemagne, je n'avais que 18 mois. C'est la raison pour laquelle j'ai commencé ma carrière footballistique ici". Tyrała a commencé à jouer pour Dortmund à l'âge de dix ans et a rapidement tapé dans l'oeil des sélectionneurs allemands des équipes de jeunes. Mais bien que buteur prolifique dans les catégories M17 et M19, il a choisi de ne pas jouer pour les M21, conscient que cette décision l'empêcherait de jouer pour la Pologne. "Même si j'ai quitté la Pologne très jeune, je n'ai jamais oublié mes racines", a-t-il dit. "J'ai toujours été Polonais de coeur et c'est pour cela que j'ai finalement décidé de représenter ce pays."

Convocation polonaise
L'occasion de le faire est finalement arrivée en ce mois de décembre, le coach de l'équipe nationale Leo Beenhakker l'ayant invité à assister à un camp d'entraînement en Turquie. Il a véritablement fait ses débuts internationaux lors d'un match amical non officiel le 14 décembre, son équipe s'imposant 1-0 contre la Serbie. "Je n'arrivais pas à y croire quand j'ai appris que M. Beenhakker m'invitait au camp en Turquie", a-t-il concédé. "J'ai dû vérifier que ce n'était pas une plaisanterie."

"Envie d'apprendre"
Une si bonne nouvelle est venue contre toute attente pour Tyrała, dont la carrière a été entravée par une sérieuse blessure des ligaments du genou en 2006, date depuis laquelle il peine à apparaître dans l'équipe première de Dortmund. Il pourrait cependant bien être tenté par un retour en Pologne pour résoudre ce problème, l'Arka Gdynia montrant quelque intérêt à le recruter, et la perspective de jouer davantage sur la scène internationale est venue s'ajouter à cette tentation. "Mon premier match pour la Pologne est un moment que je n'oublierai jamais", a-t-il déclaré. "Et même si je ne connais pas encore les paroles de l'hymne national polonais, j'ai envie de les apprendre."

Mis à jour le: 22/12/08 21.16HEC

https://fr.uefa.com/memberassociations/news/newsid=789527.html#tyrała+sensible+racines+polonaises