Les choses sérieuses

Coupe de la Ligue : Au stade des demi-finales, mardi et mercredi, plus question de rester sur la réserve pour Monaco, Nice, Nancy et Le Mans.

Mardi soir à Louis II et mercredi après-midi à Marcel Picot, quatre clubs de Ligue 1 ont l'occasion de se rapprocher de la Coupe UEFA en réservant leur billet pour la finale de la Coupe de la Ligue française.

Stade de France en vue
A ce stade de la compétition la moins prestigieuse du plus haut niveau français, mais ni la moins rémunératrice ni la moins intéressante pour accéder à la Coupe UEFA, les deux paires de rescapés vont tout tenter pour atteindre au moins le Stade de France où se tiendra la finale le 22 avril.

Chaud sur le Côte
Le match le plus chaud se tient sur la Côte d'Azur mais le climat, surtout en cette saison, n'est qu'un élément parmi d'autres pour faire monter la température. Les supporteurs de l'OGC Nice n'auront que 20 km à parcourir pour se retrouver à Louis II, l'antre de l'AS Monaco FC.

"Le match le plus important"
Un derby en demi-finale de Coupe, voilà de quoi faire bouillir la Méditerranée. "C'est le match le plus important de la saison", note le milieu grec de l'ASM Akis Zikos. "Nous avons besoin d'un trophée. Celui-ci est tout proche". "L'aspect derby ne doit pas occulter le fait qu'une place en finale est en jeu", ajoute le latéral Eric Cubilier, Niçois jusqu'en 2000/01, avant de signer à Monaco.

Dans la peau du petit
Du côté des Aiglons, on cherche justement à mettre en avant la question de suprématie locale afin d'exhumer les vertus qui nivelleront les valeurs. Car le coach niçois Frédéric Antonetti le reconnaît, "les deux budgets n'ont rien de commun (25 contre 45 M€)". "Si je demande à mon président 5 M€ pour payer Christian Vieri pendant deux ans, il a une attaque", ajoute-t-il pour se glisser plus facilement dans la peau du petit qui veut inquiéter le grand.

Sedan l'a fait
L'année dernière, cela avait réussi au CS Sedan-Ardennes qui s'était imposé en Principauté en demi-finales de la Coupe de France (1-0). Nice peut aussi se rappeler qu'il n'a jamais perdu à Louis II depuis qu'il est remonté en Ligue 1 en 2001/02. Et puis il y aura le soutien des fans qui ne pensent plus qu'à la Coupe de la Ligue depuis la victoire sur le FC Girondins de Bordeaux en quart de finale.

Palmarès vierge
L'effervescence est également en train de gagner Nancy et Le Mans, les deux autres demi-finalistes, qui se retrouvent à Marcel Picot mercredi. L'un des deux premiers de la Ligue 2 2004/05 jouera au Stade de France. Nancy n'a remporté qu'un trophée dans son histoire, la Coupe de France 1977/78. Son jeune meneur de jeu se nommait Michel Platini. C'était sept ans avant la fondation du MUC 72, dont le palmarès est toujours vierge.

Jeunes coaches aux portes de la gloire
La maintien étant presque assuré tant en Lorraine (13e, 32 points) que dans la Sarthe (9e, 36 points), l'occasion est donnée à deux jeunes entraîneurs au fort potentiel de marquer l'histoire. Mais Frédéric Hantz, comme Pablo Correa, qui se plaint de nombreux blessés et de la suspension de Moncef Zerka, veulent démystifier l'occasion. Il sera temps de donner tout son lustre à l'événement le 22 avril à Paris.

Coupe de la Ligue 2005/06
Demi-finales
7 et 8 février
Rencontres Heure
AS Monaco FC - OGC Nice 21.00 HEC
AS Nancy-Lorraine - Le Mans UC 72 16.00 HEC

Haut