Suspension allongée et travaux pour Barthez

La FFF a alourdi la peine de Fabien Barthez vendredi matin. Une partie pourra toutefois être transformée en travaux d'intérêt généraux.

La Commission supérieure d'appel de la Fédération française de football (FFF) a suspendu Fabien Barthez jusqu'au 31 décembre 2005 dans l'affaire du crachat de Casablanca. Toutefois, le gardien des Bleus pourra renfiler les gants le 15 octobre à condition qu'il accomplisse des travaux d'intérêt généraux.

"Dix activités"
"La sanction pourra être levée le samedi 15 octobre 2005 à la condition qu'il accomplisse, avant cette date, dix activités d'intérêt général au bénéfice du football amateur, déterminées et contrôlées par la Ligue fédérale du football Amateur après accord du Conseil fédéral", a indiqué la FFF dans un communiqué.

Six mois dont trois avec sursis
En première instance, le 22 avril, Barthez avait été condamné à six mois de suspension dont trois avec sursis pour avoir craché sur l'arbitre de la rencontre amicale WAC Casablanca – Marseille, le 12 février au Maroc. Le goal de l'Olympique de Marseille purge sa peine depuis le 25 avril mais, fait plutôt rare, la FFF a fait appel de la décision de sa commission.

"Décalage évident"
Quelques heures après l'énoncé du verdict, le président de la FFF Jean-Pierre Escalettes avait demandé la saisine de la Commission supérieure d'appel après avoir "constaté un décalage évident entre la faute retenue à l’encontre de Fabien Barthez et la sanction prévue par les textes" qui font état de six mois "incompressibles".

Pas d'éliminatoires
Ce réajustement de la sanction privera de toutes façons Barthez de la fin des éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA qui s'achèveront le 12 octobre. Or, la France, première du Groupe B de la zone Europe, jouera sa qualification en Allemagne lors de ses quatre derniers matches.

Sans lui en Coupe UEFA
Barthez ratera également les deux premiers mois et demi de la saison de l'Olympique de Marseille qui est pour l'instant quatrième du Championnat et donc en position de jouer la Coupe UEFA. Celle-ci débuterait donc sans Barthez les 15 et 29 septembre (1er tour). S'il accomplit ses travaux d'intérêt généraux, il pourrait revenir pour le début de la phase de groupes (20 octobre).

Repentir tardif
Le 24 mars, le champion du monde et d'Europe a déclaré ne pas regretter son geste. Il est ensuite revenu sur sa position. Le 7 mai, il a répondu favorablement à l'invitation de l'Union nationale des arbitres de France qui tenait son congrès annuel à Grasse (Alpes-Maritimes).

"Respect des arbitres"
"J'ai voulu faire passer un message par ma présence pour montrer mon respect vis-à-vis des arbitres. On est de la même famille. On fait le même métier. On est tous des passionnés", déclarait Barthez, le week-end dernier. Le sera-t-il assez pour effectuer ses travaux d'intérêt généraux ? La balle est entre ses mains.

Haut