Le site officiel du football européen

Ancelotti : "Pas de révolution"

Publié: lundi, 11 juillet 2016, 18.31HEC
Carlo Ancelotti, officiellement aux commandes du Bayern depuis lundi, l'assure : son principal objectif sera de poursuivre le superbe travail de Pep Guardiola.
par Philip Röber
Ancelotti : "Pas de révolution"
Carlo Ancelotti découvre la Bavière lors de sa première journée au Bayern ©Getty Images

Articles UEFA.com

Vainqueurs du classement du fair-play de l’UEFA pour la saison 2018/19
  • Vainqueurs du classement du fair-play de l’UEFA pour la saison 2018/19
  • Des dessins d’enfants sur le ballon du match de la Super Coupe de l’UEFA 2020
  • Le président de l'UEFA rend hommage à Kobe Bryant pour ses prises de position contre le racisme
  • Un million de raisons de lire le rapport d'activité annuel de la Fondation UEFA pour l’enfance
  • BELLE ET HEUREUSE ANNÉE DE L’EURO ! Consultez le dernier numéro d’UEFA Direct.
  • Convention des entraîneurs de l’UEFA : de nouveaux standards puissance dix
  • L’UEFA en 2019, partie 2 : faire avancer notre sport
  • Europa League : l'équipe de la semaine
  • #UEL, l'équipe de la semaine
  • #UEL, l'équipe de la semaine
1 de 10
Publié: lundi, 11 juillet 2016, 18.31HEC

Ancelotti : "Pas de révolution"

Carlo Ancelotti, officiellement aux commandes du Bayern depuis lundi, l'assure : son principal objectif sera de poursuivre le superbe travail de Pep Guardiola.

Après avoir pris officiellement ses fonctions d'entraîneur du Bayern Munich ce lundi, Carlo Ancelotti s'est confié au sujet de ses ambitions pour la saison à venir.

Sur son nouveau poste
On m'a donné la chance de travailler pour l'un des plus grands clubs au monde, et je tiens à remercier le Bayern pour cela. Mon ami Pep Guardiola a fait du superbe travail ici. L'équipe est fantastique et nous voudrons être compétitifs sur tous les tableaux. Une nouvelle saison commence aujourd'hui, et j'espère qu'elle sera grande pour nos supporters.

Sur le style de jeu du Bayern
Le Bayern est un club plein d'Histoire. J'aimerais respecter la tradition du club. Je veux pratiquer un football offensif. Je suis très heureux de mon groupe et mes recrues estivales. Je ne suis pas ici pour faire de révolution. Guardiola a fait du super boulot, je veux juste continuer sur sa lancée. Le système en place sera plus ou moins identique.

Sur la pression de remporter l'UEFA Champions League
On me parle beaucoup de cette pression. J'ai eu la chance, au cours de ma carrière, d'entraîner de très grands clubs – Milan, Paris Saint-Germain, Chelsea, Juventus, Real Madrid. Tous les grands clubs veulent gagner, ça je le sais. Mais honnêtement, je ne ressens pas trop la pression car j'en ai l'habitude.

Pour moi, un manager peut quasiment tout contrôler, avec l'aide du club. La seule chose qu'il ne peut pas contrôler, ce sont les résultats. Si je pouvais aussi faire ça, je serais magicien, pas entraîneur. Ce club doit viser la Champions League, mais il n'est pas le seul club dans ce cas.

©Getty Images

©Getty Images

©Getty Images

©Getty Images

Mis à jour le: 12/07/16 1.04HEC

En relation

Associations membres
Équipes

https://fr.uefa.com/uefachampionsleague/news/newsid=2390880.html#ancelotti+pas+revolution