Le site officiel du football européen

Les nouveaux Messi européens

Publié: vendredi, 31 janvier 2014, 17.58HEC
Alors que des milliers de jeunes sont surnommés les "nouveaux Messi" tous les ans en Europe, UEFA.com en présente certains.
Les nouveaux Messi européens
Ryan Gauld (Dundee United FC) ©Getty Images

Articles UEFA.com

Une compétition pleine d'espoirs
  • Une compétition pleine d'espoirs
  • Raúl : « Le respect est enraciné en moi »
  • « La démence ne me définit pas en tant que personne… »
  • Football de base : conseils pour l’entraînement d’enfants
  • Un géant du football
  • L’UEFA déplore la perte de Lennart Johansson, son président d'honneur
  • Le rapport sur le football et la responsabilité sociale : une vitrine des pratiques commerciales durables dans le football
  • Programme de lutte contre le dopage lors de la phase finale de l’UEFA Nations League
  • UEFA Nations League : Le 11 de la phase finale
  • #UEL, l'Équipe de la semaine
1 de 10
Publié: vendredi, 31 janvier 2014, 17.58HEC

Les nouveaux Messi européens

Alors que des milliers de jeunes sont surnommés les "nouveaux Messi" tous les ans en Europe, UEFA.com en présente certains.

Quand on ne le connaissait pas, il était surnommé le "nouveau Maradona". Aujourd’hui, le nom de Lionel Messi est le compliment suprême pour tout jeune milieu technique de moins de 2 mètres. UEFA.com a choisi quelques jeunes surnommés les "nouveaux Messi" dans leur pays.

Le Messi grec
Giannis Fetfatzidis
La presse grecque n’a pas tardé à comparer le talentueux et offensif Fetfatzidis (23 ans) à Messi lors de ses débuts en octobre 2009 avec l’Olympiacos FC. Du haut de son 1m64, il a lui aussi dû subir un traitement hormonal quand il était plus jeune, mais ça s’arrête là selon lui. "Je n’aime pas être comparé à Messi. Il est unique", a-t-il récemment déclaré, lui qui espère s’améliorer tactiquement avec un passage au Genoa CFC.

Le mini-Messi écossais
Ryan Gauld
En Écosse la saison dernière, tout le monde n'a parlé que du meneur de jeu de 18 ans du Dundee United FC qui s'est finalement engagé avec le Sporting Club de Portugal. Son actuel directeur des jeunes, Stevie Campbell, se souvient avoir vu Gauld marquer deux fois et fendre les défenses à l’âge de 15 ans lors de son premier match au club. "J’en suis resté bouche bée, vraiment", a-t-il dit à UEFA.com. "Je n’arrêtais pas de me dire ‘Oh my God'."

©Getty Images

Pilař, buteur à l’UEFA EURO 2012

Le Messi tchèque
Václav Pilař
L’ailier de 1m70 a fait parler de lui en République tchèque avec le SK Hradec Králové et le FC Viktoria Plzeň. Il a même inscrit le premier but de son pays à l’UEFA EURO 2012, avant de partir en Allemagne représenter le VfL Wolfsburg puis le SC Freiburg. Si le surnom de "Messi tchèque" a plutôt été un fardeau depuis, il avait affirmé à l’EURO 2012 aimer être comparé à Messi. "Je ne suis pas très grand, donc c’est une autre raison de nous comparer", avait-il expliqué. "Il n’y a qu’un Messi, mais j’aime quand même le surnom."

Le Messi allemand
Mario Götze
Relativement petit, très rapide et technique, Götze (21 ans) est devenu l’un des joueurs les plus chers de l’histoire de la Bundesliga quand le FC Bayern München l’achetait au Borussia Dortmund pour 37 M€ en avril 2013. Cependant, Götze ne comprend pas les comparaisons. "Le Messi allemand ? Moi ?" a-t-il dit. "Non, je préférerais être le Cristiano Ronaldo allemand à la rigueur !" Avec cinq buts en 13 matches de Bundesliga cette saison, il semble près du but.

©AFP/Getty Images

Insigne est excellent avec Naples

Le Messi de l'Adriatique
Lorenzo Insigne

L'attaquant du SSC Napoli a été surnommé "le Messi de l'Adriatique" après ses 18 buts en 37 matches qui ont permis au Pescara Calcio d'être promu en Serie A en 2011/12. Le joueur de 23 ans a fait son retour dans le club de sa ville la saison suivante et, comme pour de nombreux fans de Naples, son n°10 argentin préféré n'est pas Messi. "Messi est extraordinaire, même si je pense que le plus grand joueur de tous les temps a été Diego Maradona", a-t-il dit. "Un jour, j'aimerais être une icône du Napoli comme lui."

La Messi polonaise
Ewa Pajor
Véritable révélation quand les Polonaises remportaient le Championnat d’Europe féminin des moins de 17 ans de l’UEFA, pour leur première participation, Ewa Pajor a été comparée à la petite pépite argentine de Barcelone. Mais en fait, la joueuse du KKPK Medyk Konin est fan de Cristiano Ronaldo. "C’est mon joueur préféré", a-t-elle dit à UEFA.com. "Il travaille très dur et j’essaie d’apprendre en le regardant parce que j’aime les bosseurs. J’aime sa vitesse, ses dribles et ses coups francs. Il est impressionnant."

Mis à jour le: 02/07/14 13.41HEC

En relation

Équipes

https://fr.uefa.com/memberassociations/news/newsid=2049278.html#les+nouveaux+messi+europeens