Le site officiel du football européen

Gołoś de retour après un an d'enfer

Publié: Mercredi, 22 avril 2009, 14.56HEC
Le milieu de terrain du Wisla Kraków Konrad Gołoś a déclaré qu'il était prêt à profiter de sa deuxième vie footballistique après avoir arrêté de jouer pendant un an pour vaincre la maladie de Lyme.
par Piotr Koźmiński
de Varsovie
Gołoś de retour après un an d'enfer
Konrad Gołoś (Wisła Kraków) ©Dariusz Hermiersz
Publié: Mercredi, 22 avril 2009, 14.56HEC

Gołoś de retour après un an d'enfer

Le milieu de terrain du Wisla Kraków Konrad Gołoś a déclaré qu'il était prêt à profiter de sa deuxième vie footballistique après avoir arrêté de jouer pendant un an pour vaincre la maladie de Lyme.

Le milieu de terrain du Wisla Kraków Konrad Gołoś a déclaré qu'il était prêt à profiter de sa deuxième vie footballistique après avoir arrêté de jouer pendant un an pour vaincre la maladie de Lyme.

Un passionné
Gołoś (26 ans) a fait son retour avec le champion de Pologne en titre. Il réintègrera l'équipe première lorsqu'il aura retrouvé sa condition physique à 100%. Une situation qu'il pensait ne plus jamais connaître lorsqu'il est tombé malade alors qu'il était prêté au Górnik Zabrze au printemps dernier. "J'ai connu l'enfer, je n'étais pas sûr de pouvoir rejouer au football", a-t-il déclaré à uefa.com. "Cela aurait été désastreux car c'est ma grande passion. J'espère que maintenant, le pire est derrière moi."

Fièvre
Sélectionné trois fois en équipe de Pologne, Gołoś a commencé à sentir de grosses fatigues, mais il a continué à aller s'entraîner. "J'ai même joué des matches avec une forte fièvre. Mais je n'ai rien dit au médecin du club pour ne pas les alarmer", se souvient-il. "Je pensais pouvoir y arriver tout seul. Quand la situation est devenue vraiment grave, ils ont fait des tests qui n'ont rien donné."

Déprimé
Heureusement, un ami lui suggère de passer des examens pour voir s'il n'avait pas la maladie de Lyme, et le joueur a reçu un terrible choc lorsque les résultats se sont avérés positifs. "La maladie est causée par les tiques, mais j'ignore quand et où j'ai été piqué", explique-t-il. "Quand j'ai appris par Internet et par les médecins qu'il y avait des chances que je ne puisse plus rejouer, je me suis senti complètement déprimé", ajoute-t-il.

Antécédents
"Puis j'ai appris que deux joueurs très célèbres, le Tchèque Karel Poborský et l'Allemand Bastian Schweinsteiger, avaient vaincu la maladie. J'ai même essayé de contacter Schweinsteiger par l'intermédiaire de son site, mais sans succès. Je me suis alors dit qu'il était possible de vaincre la maladie."

Gołoś reconnaissant
D'un point de vue contractuel, Gołoś est rentré de son prêt, et le Wisła a pris à son compte le traitement en Pologne et en Allemagne. "Le club s'est très bien occupé de moi, l'entraîneur et les joueurs m'ont dit des millions de fois qu'ils m'attendaient. C'était un soulagement de voir qu'ils comptaient sur moi."

Se battre
Les examens effectués en début d'année indiquent qu'il est guéri, mais Gołoś aura terminé son processus de récupération uniquement lorsqu'il sera de retour à la compétition. "Je ne pouvais pas imaginer ne plus jouer", a-t-il reconnu. "Pour moi, un jour sans football est un jour perdu. C'est pour ça que j'avais tellement envie de gagner cette bataille. J'ai réussi, et je veux dire à tout le monde de ne pas baisser les bras. N'abandonnez pas vos rêves."

Autres contenus
    Pour moi, un jour sans football est un jour perdu. C'est pour ça que j'avais tellement envie de gagner cette bataille
    Konrad Gołoś
Mis à jour le: 22/04/09 14.54HEC

En relation

Équipes

http://fr.uefa.com/memberassociations/association=pol/news/newsid=822747.html#gołos+retour+apres+denfer