Le site officiel du football européen

Onze de la Ligue 1

Publié: Lundi, 25 mai 2015, 13.00HEC
Alors qu'une nouvelle saison se termine, notre rédaction vous révèle son onze de la Ligue 1, dominé par les cinq premiers.
par Rédaction francophone d'UEFA.com

rate galleryrate photo
1/0
counter
  • loading...
Publié: Lundi, 25 mai 2015, 13.00HEC

Onze de la Ligue 1

Alors qu'une nouvelle saison se termine, notre rédaction vous révèle son onze de la Ligue 1, dominé par les cinq premiers.

La saison 2014/15 a été riche en France où le Paris Saint-Germain n'a pas eu la partie facile pour s'arroger un troisième titre de champion. Au sein de la rédaction francophone des médias digitaux de l'UEFA, nous avons joué au jeu de qui a été le meilleur. Voilà ce que cela donne.

Gardien : Stéphane Ruffier (Saint-Étienne)
Il n’est pas le plus démonstratif, pas le plus causant, mais Ruffier s’est fait une place à part à Geoffroy-Guichard. Dans la lignée des Curkovic, Castanéda ou Janot, il a encore réussi quelques parades d’enfer pour permettre à son club de jouer les premiers rôles.

Défenseur droit : Christophe Jallet (Olympique Lyonnais)
En passant de Paris à Lyon, l’ancien joueur du FC Lorient a failli jouer un très sale tour au club de la capitale qui a dû attendre l’avant-dernière journée pour se débarrasser de l’OL. Joueur d’expérience au milieu de la bande de jeunes de l’OL, il a apporté sérénité, vitesse et a même fêté un but de manière très… personnelle.

©AFP/Getty Images

Loïc Perrin, le capitaine de Saint-Étienne

Défenseur central : Loïc Perrin (Saint-Étienne)
Homme d’un seul club, capitaine au sang-froid exemplaire, Perrin aurait eu sa place dans bien des clubs anglais ces dernières années. Cette saison, il a encore été le patron au sein de la défense des Verts, l’une des plus hermétiques du Championnat.

Défenseur central : Aymen Abdennour (Monaco)
Bon, c’est vrai qu’au sein de notre rédaction, on l’a beaucoup vu en Champions League, où il a sorti le grand jeu. Un temps blessé, l’Aigle de Carthage a déployé ses ailes début 2015 pour faire de Monaco une forteresse imprenable, à domicile comme à l’extérieur.

Défenseur gauche : Layvin Kurzawa (Monaco)
Devenu international cette saison après quelques mésaventures avec les Espoirs, Kurzawa est une belle promesse pour le football français. Il domine déjà la Ligue 1 et il n’a que 22 ans.

Milieu défensif : Blaise Matuidi (Paris)
La sentinelle parisienne a encore pris du volume cette année même s’il est apparu un peu moins constant que l’année dernière. Il a moins joué aussi et a semblé s’améliorer sur le plan offensif avec 4 buts dans le "money time" cette saison, dont un dans le match du sacre à Montpellier. Il devance d'un cheveu son coéquipier Marco Verratti dans notre vote.

Milieu offensif : Nabil Fekir (Lyon)
Il est le seul de cette liste également présent dans notre onze des jeunes. Le Messi français s’est offert 13 buts et 9 passes pour sa première saison à plus de 11 matches en Ligue 1. Mais ce sont surtout ses dribbles rappelant un certain Argentin qui nous ont impressionnés.

©AFP/Getty Images

Javier Pastore, peut-être la plus belle technique de la Ligue 1

Milieu offensif : Javier Pastore (Paris)
Oui, Marco Verratti, son coéquipier du Paris Saint-Germain, aurait pu avoir sa place ici, mais le romantisme l’a emporté. Avec son sens de l’improvisation et ses gestes techniques, Pastore nous a bluffés cette saison. L’Italo-Argentin est loin des 13 buts de sa première saison (5 seulement), mais il a été très influent dans le jeu du champion de France

Aile gauche : Edinson Cavani (Paris)
Deuxième meilleur buteur parisien derrière Zlatan, Cavani a fait l’objet de critiques pas toujours justifiées sur son manque d’efficacité. L’Uruguayen est aussi le meilleur buteur de Paris en Champions League. Il se dépense sans compter et quand la confiance est là, c’est une machine.

Avant-centre : André-Pierre Gignac (Marseille)
La piètre deuxième partie de saison de l’OM a fait oublier les prouesses de Gignac pendant la fin de l’année 2014. L’ancien Toulousain s’est donné sans compter pour un club qu’il va quitter cet été. Alimenté par un excellent Dimitri Payet, APG termine deuxième meilleur buteur de la Ligue 1 à six longueurs d’Alexandre Lacazette alors qu’il a transformé six penalties de moins que le Lyonnais.

Aile droite : Yannick Ferreira-Carrasco (Monaco)
Le jeune Belge a encore franchi un cap cette saison alors que Monaco jouait également l’Europe jusqu’aux quarts de finale. Par ses courses, ses débordements et ses prises d’espace, il a été l'aile coupante du jeu monégasque souvent qualifié de trop défensif.

Entraîneur : Marcelo Bielsa (Marseille)
Bielsa, on aime ou on n'aime pas. Nous, on aime, et on aime tout. La glacière, le respect des arbitres, le survêt, le café, le café sur le survêt, l’exigence vis-à-vis des joueurs, la personnalité, l’insouciance de son équipe championne d’automne, tout ! Il n’aura manqué que de tenir la distance. Reconnaissons que ce n’est pas là le moindre des détails tout de même. Bref : “Bielsa no se va.”

©AFP/Getty Images

Marcelo Bielsa a failli réussir un coup énorme pour ses débuts dans le championnat français

Mis à jour le: 25/05/15 17.44HEC

En relation

Joueurs

http://fr.uefa.com/memberassociations/association=fra/news/newsid=2250328.html#onze+ligue