UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Football pour tous : l’initiative de la Fédération autrichienne de football est confortée par les réactions du monde du football au courage de Joshua Cavallo

Pionnière dans la lutte contre l’homophobie dans le football, la Fédération autrichienne de football (ÖFB) est bien placée pour mesurer les répercussions sur le long terme de la décision du joueur australien Joshua Cavallo de parler ouvertement de son homosexualité.

Pour la Fédération autrichienne de football, Josh Cavallo, d’Adelaide United, est une figure inspirante.
Pour la Fédération autrichienne de football, Josh Cavallo, d’Adelaide United, est une figure inspirante. Getty Images

Le tout premier médiateur du football européen chargé de traiter les signalements des joueurs en lien avec des discriminations sexuelles est convaincu que les réactions positives à la récente prise de parole du joueur de Ligue A, Joshua Cavallo, encourageront d’autres à lui emboîter le pas.

« Nous espérons que la décision courageuse de Joshua inspirera d’autres personnes à se sentir davantage en confiance et en sécurité pour faire leur coming-out », a déclaré Oliver Egger, médiateur pour Fussball für Alle (Football pour tous), un programme avant-gardiste de la Fédération autrichienne de football (ÖFB) visant à lutter contre l’homophobie dans le jeu.

Joshua Cavallo, latéral gauche d’Adelaide United, a rejoint le mois dernier le petit groupe de footballeurs masculins professionnels qui ont publiquement annoncé être homosexuels en étant encore en activité. Des joueurs de premier plan, des commentateurs et des supporters, mais aussi un nombre considérable de grands clubs, ont salué l’Australien pour sa démarche.

« Je suis très fier de Joshua. Je sais ce qu’implique le fait d’être à la fois gay et footballeur. Je ne peux que lui témoigner mon respect, a ajouté Oliver Egger. De tels récits sont extrêmement importants pour les jeunes, car ils ont besoin de modèles. Il est très respecté par beaucoup de jeunes. »

Michele Uva, directeur du programme Football et responsabilité sociale de l’UEFA

« Depuis toujours, l’UEFA est fermement convaincue que le football doit pouvoir offrir un environnement où chacun est libre d’être véritablement soi-même. L’annonce de Joshua constitue un signe important des progrès réalisés en vue d’atteindre cet objectif. »

Une innovation majeure

Avec le soutien du programme Football et responsabilité sociale de l’UEFA et de la Bundesliga autrichienne, Football pour tous a fait œuvre de pionnier en invitant Oliver Egger – le premier footballeur autrichiens à avoir évoqué ouvertement son homosexualité – à assumer la fonction de médiateur.

Ainsi, tout joueur ou toute joueuse autrichien(ne) qui hésiterait à faire son coming-out ou qui subirait des discriminations liées à son orientation sexuelle a la possibilité de prendre contact avec le médiateur via une hot-line confidentielle.

« Par ses initiatives d’avant-garde pour éradiquer l’homophobie du jeu, l’ÖFB apporte aussi une contribution essentielle à notre vision d’un sport où de telles annonces seront un jour monnaie courante, a commenté Michele Uva. Le programme Football pour tous fournit un modèle que j’encourage vivement toutes nos associations nationales à adopter. »

Comment le football lutte contre les discriminations en Autriche
Comment le football lutte contre les discriminations en Autriche

« L’ÖFB prône le respect, la diversité, la tolérance et l’intégration dans tous les domaines de la société. Notre but est d’instaurer une culture dans laquelle toutes les personnes et toutes les communautés sont traitées avec respect de façon équitable », a affirmé le président de l’ÖFB, Gerhard Milletich. « Le football a un fort pouvoir intégrateur, que nous mettons à profit pour défendre nos valeurs et prendre fermement position contre l’intolérance sous toutes ses formes. »

Une décision « courageuse mais nécessaire »

Ingo Mach, le manager Football et responsabilité sociale de l’ÖFB qui a aidé à mettre en place Football pour tous, a qualifié la décision de Joshua Cavallo de « courageuse mais nécessaire ».

« Nous espérons que les réactions à l’international, en particulier de la part des supporters, sont un signe que les joueurs auront de moins en moins à s’inquiéter de faire leur coming-out », a-t-il précisé.

Le programme organise également des workshops pour sensibiliser la communauté du football dans son ensemble, qu’il s’agisse d’écoliers et de clubs de football de base ou encore de joueurs professionnels et d’associations nationales au-delà de l’Autriche. Pour Ingo Mach, c'est en partie grâce à l’efficacité du programme en matière de sensibilisation du public que l’on doit le recul actuel du nombre d’incidents à caractère homophobe dans le football autrichien.

Lien : Le pouvoir fédérateur du football : briser les barrières, bâtir des communautés