UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Des stars contre la pauvreté

Zinédine Zidane a déclaré après le Match contre la pauvreté du PNUD que cette rencontre ''encouragerait les gens à rejoindre l'équipe de la lutte contre la pauvreté". Les débats ont été spectaculaires à Athènes.

Les deux équipes avant la rencontre
Les deux équipes avant la rencontre ©AFP

Des joueurs prestigieux ont enfilé les crampons à Athènes, mardi, pour la 8e édition du Match contre la pauvreté, une initiative du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) soutenue part l'UEFA, et que Zinédine Zidane et Ronaldo ont aidé à concrétiser.

Le Match contre la pauvreté, évènement annuel organisé par le PNUD, a eu lieu au stade Georgios Karaiskakis de l'Olympiacos FC, au Pirée (Grèce), mardi, devant 30 000 spectateurs. Les ambassadeurs du PNUD, Ronaldo et Zidane, emmenaient une équipe paneuropéenne face à une sélection de l'Olympiacos, au nom des efforts du monde entier pour réduire la pauvreté et atteindre les huit Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) fixés par l'ONU.

Zidane, ambassadeur de bonne volonté du PNUD, a déclaré : "J'espère que ce 8e match annuel contre la pauvreté aidera à communiquer sur l'urgence qu'il y a pour nous tous à mettre maintenant un terme à la pauvreté."

Le buteur du SC Corinthians Paulista Ronaldo, qui n'a pas joué en raison d'une blessure, a ajouté : "Je suis très fier de ce match très spécial, même si je ne peux pas jouer. Je veux dire merci à l'Olympiacos, à tous les joueurs qui ont répondu présent lorsque nous les avons appelés. En particulier à ceux qui sont venus assister au match."

L'équipe coachée par Radomir Antić et Hugo Sánchez a fait match nul 2-2 avec l'Olympiacos. Ricardo Sá Pinto a marqué le premier but pour l'équipe de Zidane, le joueur de 38 ans battant Balázs Megyeri, le gardien de l'Olympiacos, à la 9e minute. Dix minutes plus tard il doublait la mise sur une passe de Nuno Gomes.

L'entraîneur de l'Olympiacos Ernesto Valverde effectuait neuf changements après 25 minutes lançant sur la pelouse des joueurs de l'équipe actuelle comme Kostas Mitroglou qui réduisait l'écart après deux minutes et égalisait juste après la pause après avoir effacé Antonis Nikopolidis.

Zidane a régalé la foule en montrant qu'il avait de beaux restes. Le Français n'est pas passé loin de donner l'avantage à son équipe de la tête. Il est sorti sous une ovation à 20 minutes de la fin.

Équipe des amis de Ronaldo et Zidane : Antonis Nikopolidis (Grèce), Ronald de Boer (Pays-Bas), Darko Kovačević (Serbie), Mahamadou Diarra (Mali), Nuno Gomes (Portugal), Sabri Lamouchi (France), Ricardo Sá Pinto (Portugal), Cornel Râpă (Roumanie), Raúl Albiol (Espagne), Yaya Touré (Côte-d'Ivoire), Giovanni van Bronckhorst (Pays-Bas), Pierre van Hooijdonk (Pays-Bas), William (Brésil), Anthar Yahia (Algérie), Silviu Ilie (Roumanie), Marius Găman (Roumanie).

L'équipe de l'Olympiacos comprenait des joueurs actuels et anciens du club du Pirée − toujours en activité ou à la retraite − dont Giorgos Anatolakis (Atromitos FC), Predrag Djordjević, Alexandros Alexandris, Andreas Niniadis, Grigoris Georgatos, Darko Kovačević et Christian Karembeu.

Le Match contre la pauvreté, soutenu par l'UEFA et la FIFA, représente le biais idéal pour mettre en lumière les défis posés par le problème de la pauvreté dans le monde et les activités du PNUD. Tous les revenus provenant de billets, les sponsors, les droits de diffusion et de dons directs, pour cette huitième édition, vont vers la lutte contre la pauvreté dans le monde entier – avec un accent particulier sur les millions de personnes touchées par le tremblement de terre Haïti en janvier dernier et par les inondations au Pakistan au début de l'été.

Le PNUD est un réseau mondial des Nations Unies destiné à répondre aux besoins de développement des populations et à les aider à mieux vivre. Les OMD ont été adoptés en 2000 et confirmés par les dirigeants de 191 pays au sommet de l'ONU en 2005. Ces objectifs du Millénaire pour le développement sont de réduire de moitié la pauvreté dans le monde d'ici 2015, en luttant contre la famine, les maladies, l'analphabétisme, la pollution environnementale et les discriminations contre les femmes.