UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Football et responsabilité sociale

Le football et sa portée sociale positive..

Football and Social Responsibility
Football and Social Responsibility ©UEFA.com

Approche stratégique

La stratégie de FRS de l’UEFA accroît la valeur des activités principales de l’organisation, tout en apportant sa contribution au développement durable au sein de la société.

Elle est basée sur la notion que les activités de responsabilité sociale ne réduisent pas les bénéfices, mais portent sur la manière dont les recettes sont générées.

L’UEFA applique une approche systémique en travaillant en collaboration avec les parties prenantes clés des secteurs économique, social, financier et environnemental – à l’intérieur et à l’extérieur de l’organisation – afin de promouvoir la responsabilité sociale à travers tous les aspects et à tous les niveaux du football.

L’approche de l’UEFA en matière de FRS, qui s’inscrit dans le pilier « Responsabilité » de sa stratégie, évolue en permanence. Elle a pour but de développer la responsabilité sociale au sein de l’UEFA et de ses associations nationales.

Thèmes stratégiques

La majorité du travail accompli dans le domaine du FRS vise à aborder les problèmes clés en matière de responsabilité sociale – les « thèmes stratégiques » – par l’intermédiaire du football et en étroite collaboration avec des organisations spécialisées.

Cette stratégie est soumise à une analyse indépendante régulière, qui se fonde sur une vaste consultation des parties prenantes. Les recommandations finales sont validées par la Commission du fair-play et de la responsabilité sociale de l’UEFA, et sont considérées comme prioritaires sur d’autres thèmes pendant un cycle de quatre ans.

L’UEFA s’appuie sur les objectifs de développement durable (ODD) des Nations Unies, adoptés en 2015 par l’assemblée générale. Dans son rapport FRS annuel, elle définit les ODD en fonction de chaque thème stratégique afin de montrer sa contribution à l’action mondiale en faveur du développement durable.

©UEFA

Diversité et inclusion

Le racisme et les autres formes de discrimination continuent à être un phénomène très enraciné et largement répandu en Europe. Les groupes minoritaires qui subissent ces formes d’intolérance, sur le continent entier et dans le football, font fréquemment l’objet de violences physiques et verbales et sont confrontés à l’exclusion.

Comme l’ont souligné les Nations Unies, la Commission européenne et le Conseil de l’Europe, le football est reconnu comme un outil pour promouvoir la diversité et l’inclusion.

L’UEFA encourage une culture et des pratiques inclusives dans le football. Elle garantit l’égalité de traitement et l’implication significative de chacun, en étant ouverte aux différences d’ethnie, d’âge, de genre, de religion, d’orientation sexuelle, de culture, d’origine nationale, de revenus, d’aptitudes, etc.

©UEFA

Environnement

Le changement climatique est considéré comme le problème majeur de notre époque, une menace qui pèse sur la planète entière et qui façonnera probablement notre génération et de nombreuses générations à venir.

L’UEFA met un accent particulier sur la promotion de l’action climatique dans le cadre de ses compétitions. Elle encourage également ses parties prenantes à accorder toute l’attention nécessaire aux questions de durabilité environnementale qui sont associées aux activités dans le football et en lien avec celui-ci.

Fidèle à son engagement à lutter contre le changement climatique, l’UEFA figure parmi les 17 signataires de l’accord-cadre des Nations Unies « Le sport au service de l’action climatique ». L’UEFA et d’autres organisations sportives se sont rassemblées derrière cette initiative et se sont engagées à utiliser leur position pour contribuer à réduire au minimum la menace posée par le changement climatique, conformément à l’Accord de Paris.

©UEFA

Santé et bien-être

Les deux tiers des décès prématurés en Europe sont causés par quatre maladies majeures non transmissibles, à savoir les maladies cardiovasculaires, le diabète de type 1 et de type 2, le cancer et les affections respiratoires chroniques. En agissant sur les facteurs de risque liés au style de vie, au moins 80 % des maladies cardiaques, des attaques et des diabètes de type 2, et 40 % des cancers pourraient être prévenus.

L’UEFA s’est engagée à promouvoir un style de vie sain et actif, à mettre en place des environnements footballistiques en mesure de promouvoir la santé, et à aborder les principaux facteurs de risque liés au style de vie qui sont associés aux maladies non transmissibles. Son action comprend la promotion d’une activité physique régulière, comme le football, un régime plus sain, le renoncement au tabac et la consommation modérée d’alcool.

©UEFA

Paix et réconciliation

Récemment, l’Europe a subi les effets de plusieurs situations de conflit, notamment dans le sud-est du continent et dans le Caucase.

La promotion de la paix et de la réconciliation dans les zones où ont eu lieu des conflits, au sein de groupes de population antagonistes, est une question compliquée dont la résolution pourrait s’étendre sur plusieurs générations. Des programmes doivent être planifiés et réalisés sur la base d’une analyse solide et compte tenu du contexte culturel, social, économique et politique des communautés concernées par le conflit.

L’UEFA soutient les actions qui promeuvent la réconciliation grâce aux contacts sociaux et aux activités communes que le football génère.

©UEFA

Solidarité

La solidarité peut être pensée comme une approche de l’extérieur vers l’intérieur, par laquelle des questions et des problèmes sociaux sont identifiés et résolus au moyen du football.

Pour ce faire, l’UEFA travaille en collaboration avec des parties prenantes clés, dont des ONG et l’UE, dans des cadres établis, comme l’Agenda 2030 pour le développement durable de l’ONU, afin d’identifier les secteurs où elle peut mettre à profit ses ressources dans l’intérêt de la société.

Droits humains

Le monde du sport, y compris le football, peut avoir des répercussions sociales importantes à la fois positives et négatives. Ainsi, le football peut promouvoir le respect des droits humains, mais aussi amplifier les abus et la discrimination. Il est essentiel de s’assurer que le football européen soit pleinement aligné sur les standards internationaux des droits humains et qu’il s’appuie sur les instruments et les principes connexes.

L’UEFA prend des mesures pour garantir que les standards en matière de droits humains sont respectés à tous les niveaux opérationnels, y compris en lien avec les compétitions, conformément aux Principes directeurs des Nations Unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme.

©Terres des hommes

Sauvegarde de l’enfance

Chaque jour, des millions d’enfants et de jeunes prennent part à des activités sportives dans toute l’Europe. Face à une augmentation du nombre de scandales d’abus sexuel sur mineur (âgé de moins de 18 ans) dans le football, l’UEFA réaffirme son engagement à soutenir et à permettre la participation en toute sécurité des filles et des garçons à tous les niveaux du jeu. Selon sa vision, le football européen doit constituer une expérience sûre, positive et agréable pour tous les enfants et les jeunes.

Par la mise en place de politiques, de pratiques et de procédures efficaces, l’UEFA favorise les mesures de prévention, pour limiter le risque de mauvais traitements, et les mesures d’intervention, pour veiller à ce que tout incident soit traité comme il se doit.

©UEFA

Relations avec les supporters

L’implication significative des supporters de football joue un rôle important dans le développement durable du football.

L’UEFA s’engage à s’assurer que les besoins et les points de vue de cette partie prenante clé soient pris en compte à tous les niveaux du football. Elle organise une coopération proactive et structurée avec les supporters afin d’améliorer la gouvernance ainsi que l’expérience de toutes les parties prenantes les jours de match.

Ressources

 

Couverture du rapport. Veuillez cliquer sur les liens dans le texte principal pour accéder au rapport.
Couverture du rapport. Veuillez cliquer sur les liens dans le texte principal pour accéder au rapport.©UEFA.com

L’UEFA est heureuse d’annoncer la publication du Rapport de l’UEFA sur le football et la responsabilité sociale 2018/19. Vous trouverez ici des versions numériques interactives en anglais, français et allemand.

« Poursuivre un but plutôt que le profit » : c’était l’un des principaux messages du président de l’UEFA, Aleksander Čeferin, à l’occasion du dernier Congrès de l’UEFA, en mars 2020.

On retrouve au cœur de ce message l’engagement de l’instance dirigeante visant à mettre le pouvoir du football au service d’un large éventail d’initiatives éthiques, ce qui est mis en évidence dans notre dernier Rapport de l’UEFA sur le football et la responsabilité sociale.

Ce rapport traite différentes thématiques : diversité et inclusion, environnement, santé et bien-être, sauvegarde de l’enfance, droits humains et relations avec les supporters.

Le travail accompli dans ce cadre reflète la volonté de l’UEFA d’accroître la valeur de ses activités principales tout en apportant sa contribution au développement durable au sein de la société.

Documentation supplémentaireactio

Programme Football et responsabilité sociale de l’UEFA

Rapport final de la Conférence #Equal Game 2019

Bilan de la stratégie FRS de l’UEFA 2017

Rapport de l’UEFA sur le football et la responsabilité sociale 2018/19

Rapport de l’UEFA sur le football et la responsabilité sociale 2017/18

Rapport de l’UEFA sur le football et la responsabilité sociale 2016/17

Rapport de l’UEFA sur le football et la responsabilité sociale 2015/16

Rapport de l’UEFA sur le football et la responsabilité sociale 2014/15

Rapport de l’UEFA sur le football et la responsabilité sociale 2013/14

Rapport de l’UEFA sur le football et la responsabilité sociale 2012/13