Reconnaître, résister, rapporter

À Rome, les arbitres européens ont été appelés à apporter leur aide précieuse dans la lutte que mène l'UEFA contre le trucage de matches.

Les arbitres européens ont été incités à lutter contre le trucage de matches
Les arbitres européens ont été incités à lutter contre le trucage de matches ©Sportsfile

L'UEFA a adressé une mise en garde contre les dangers et les risques liés au trucage de matches. Les meilleurs arbitres européens ont été incités à contribuer à démasquer les tricheurs qui mettent en péril le football.

Les officiels de match sont réunis à Rome pour le traditionnel stage d'hiver de l'UEFA. Ils ont assisté à une présentation qui rappelle la tolérance zéro de l'instance dirigeant européenne concernant les matches truqués et la corruption. Il leur a été demandé de signaler les approches dont ils sont l'objet pour tenter de les impliquer dans ce qui a été décrit comme un "cancer" du sport.

"Truquer un match, c'est tricher pour perdre", a déclaré Graham Peaker, qui coordonne la veille pour l'UEFA en la matière. "Les gens qui font exprès de perdre un match, c'est un problème auquel le football doit faire face."

"L'UEFA doit protéger le football", a-t-il ajouté. "L'intégrité de notre sport est en danger. Toutes les rencontres de football doivent être jouées selon les valeurs d'équité et de respect, avec un résultat qui demeure incertain jusqu'au coup de sifflet final. Les gens qui truquent les matches ne comprennent pas cela. Tout ce qui les intéresse, c'est l'argent. Ce sont des gens dangereux. Ils peuvent détourner d'énormes sommes en truquant des matches."

Peaker a expliqué la manière dont l'UEFA travaille d'arrache-pied pour lutter contre les matches truqués et la corruption. Le Système de détection de la fraude sur les paris de l'UEFA surveille quelque 30 000 matches nationaux en première et deuxième divisions ainsi que 1 800 rencontres européennes chaque année. Les agents d'intégrité sont déployés par l'UEFA à travers ses associations membres. Ils luttent contre le trucage de matches à un niveau national et assurent la liaison avec l'UEFA sur toute question d'intégrité qui se pose à l'égard de leurs matches ou de leurs équipes participant à l'UEFA Champions League.

L'UEFA construit une base de données complète contenant toutes les informations et données provenant de diverses sources. Elle lui permet de coopérer avec les autorités policières et judiciaires dans leurs enquêtes sur les cas de corruption et de trucage de matches. En outre, l'UEFA fait campagne pour la la fraude sportive soit qualifiée de crime au niveau juridique.

"La tolérance zéro est la clé", a déclaré Peaker. "L'UEFA va punir toute personne impliquée dans des matches truqués. Ces personnes recevront un carton rouge à vie. Nous voulons protéger le football. Les matches truqués constituent une menace pour la popularité de ce sport. Les supporters n'iront plus au match s'ils savent qu'il est joué d'avance."

Peaker a demandé aux officiels de match à retenir "trois R" : Reconnaître quand ils sont approchés, Résister à toute tentative visant à les impliquer en disant "non", Rapporter l'incident à leur association nationale ou à l'UEFA.

David Elleray, membre de la Commission des arbitres de l'UEFA, a également souligné un thème similaire dans une présentation faite à Rome, rappelant aux nouveaux arbitres européens, nouvellement inscrits sur la liste de la FIFA, qu'ils étaient des ambassadeurs, des diplomates non seulement de l'UEFA et de la FIFA, mais aussi du football. "Votre intégrité ne devrait jamais être mise en doute", a-t-il dit. "Les ambassadeurs et les diplomates ne tolèrent pas qui est malhonnête et corrompu, immoral ou même douteux."

Haut