UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L’équipe VAR de l’UEFA EURO 2020 sera basée au siège de l’UEFA

L’UEFA a souligné sa ferme conviction que le système des arbitres assistants vidéo (VAR) aura des répercussions positives sur l’arbitrage lors du prochain UEFA EURO 2020.

 Salle de visionnage VAR au siège de l’UEFA à Nyon
Salle de visionnage VAR au siège de l’UEFA à Nyon UEFA

Vendredi, lors d’un briefing d’avant-tournoi, le président de la Commission des arbitres de l’UEFA, Roberto Rosetti, a souligné la valeur de l’assistance vidéo à l’arbitrage et la raison pour laquelle les VAR seront essentiels pour soutenir les arbitres en leur permettant de corriger les décisions prises sur le terrain pendant le tournoi.

Introduit progressivement dans les compétitions de l’UEFA depuis 2019, le système permet à une équipe d’arbitres assistants vidéo de revoir les décisions prises par l’arbitre dans certaines situations clés du match à l’aide de séquences vidéo et d’un casque audio pour communiquer avec l’arbitre. L’objectif est que les VAR interviennent uniquement lorsque l’arbitre commet une erreur manifeste ou manque un incident grave. Les arbitres restent au centre du processus décisionnel, mais le rôle des VAR est considéré comme capital, car ils évitent des erreurs qui pourraient avoir un impact important sur un match.

« L’UEFA croit fermement dans ce projet, a déclaré Rosetti. Le but n’est pas seulement d’aider les arbitres, mais aussi d’aider le football. Nous sommes très satisfaits des résultats, et nous travaillons dur pour améliorer le système. »

Les VAR basés à l’UEFA, à Nyon

L’UEFA a désigné 22 arbitres vidéo pour l’EURO.
L’UEFA a désigné 22 arbitres vidéo pour l’EURO.UEFA

Aux côtés de 18 équipes arbitrales, 22 arbitres vidéo ont été désignés pour remplir la fonction de VAR lors de l’EURO, et toute l’équipe des VAR sera basée au siège de l’UEFA, à Nyon, en Suisse. Deux salles ont été aménagées sur le campus de l’UEFA, et les équipes VAR ont déjà reçu des briefings complets sur les opérations lors d’ateliers d’avant-tournoi.

Lors de chacun des 51 matches de l’EURO, l’arbitre assistant vidéo principal (VAR) sera accompagné d’un adjoint au VAR (AVAR) et d’un VAR de hors-jeu. Leader de l’équipe, le VAR sera le principal point de contact avec l’arbitre. Sa tâche principale sera de se concentrer sur les incidents. L’AVAR se concentrera sur le suivi du match, tandis que le VAR de hors-jeu évaluera toutes les situations potentielles de hors-jeu. L’équipe sera accompagnée de trois opérateurs ainsi que d’un assistant support VAR, qui assurera la coordination.

« Nous sommes très à l’aise avec l’organisation centralisée à Nyon, et tous nos tests ont été très positifs, a déclaré Rosetti. Nous sommes convaincus que le système d’assistance vidéo à l’arbitrage sera d’une grande utilité lors de l’EURO – et nous pensons que nos VAR sont les meilleurs du monde. L’objectif est que les VAR soient prudents, clairs et fassent preuve de cohérence et d’uniformité dans leurs interventions. »

Des statistiques positives

Rosetti a présenté des chiffres positifs sur le système d’assistance vidéo à l’arbitrage depuis son introduction dans les compétitions européennes de l’UEFA il y a deux ans. « Depuis février 2019, l’assistance vidéo à l’arbitrage a été utilisée lors de 453 matches de l’UEFA, dont 297 rencontres de l’UEFA Champions League et 115 de l’UEFA Europa League, a-t-il expliqué. Nous l’avons progressivement intégrée dans les autres compétitions également. »

Dans les 453 matches, 139 décisions ont été corrigées grâce à ce système, soit une correction tous les 3,25 matches. Sur 2522 situations vérifiées, 94,5 % des décisions prises sur le terrain étaient correctes. Le nombre de décisions corrigées a également montré une tendance à la baisse chaque saison, et un objectif clé à l’avenir, a ajouté Rosetti, serait de réduire davantage le temps moyen des interventions. « Les chiffres montrent que le système fonctionne très bien », a ajouté Rosetti.

Nouvelles Lois du Jeu en vigueur pour l’EURO

Roberto Rosetti, président de la Commission des arbitres de l’UEFA
Roberto Rosetti, président de la Commission des arbitres de l’UEFAUEFA

En plus du système des VAR, Rosetti a également confirmé que les Lois du Jeu 2021/22 élaborées par le législateur du football, à savoir l’International Football Association Board (IFAB), s’appliqueront lors de l’EURO 2020. Les nouvelles lois entreront en vigueur le 1er juillet, mais elles peuvent être utilisées dans les compétitions qui commencent peu avant cette date.

La dernière édition des Lois du Jeu comprend des clarifications des règles sur les fautes de main, qui ont été retravaillées en vue d’une meilleure compréhension. Les arbitres de l’EURO ont été informés en détail des nouvelles lois lors d’un atelier d’avant-tournoi qui s’est déroulé à Nyon.

En outre, les arbitres sont exhortés à intervenir fermement lors de l’EURO en cas de fautes consistant à retenir et/ou à pousser un adversaire dans la surface de réparation, d’actes de simulation ainsi que de tacles dangereux et de fautes grossières mettant en danger l’intégrité physique des joueurs. Les réclamations et le harcèlement des arbitres seront également sanctionnés. « Nous voulons protéger l’image du jeu et la santé des joueurs, a expliqué Rosetti, et nous ne tolérerons aucun comportement antisportif ni aucune conduite irrespectueuse envers les arbitres. »

Rosetti a salué l’occasion offerte à la Commission des arbitres de s’entretenir avec les joueurs et les entraîneurs des 24 équipes de l’EURO avant le tournoi. « Nous expliquons nos directives techniques et nos instructions à l’intention des arbitres aux équipes, et discutons avec elles des changements apportés aux lois, a-t-il précisé. Nous pensons qu’il est important pour nous de travailler avec les équipes pour créer une meilleure compréhension commune. »