UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
À compter du 25 janvier, UEFA.com ne prend plus en charge Internet Explorer.
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

L’UEFA publie son nouveau règlement antidopage

L’engagement ferme de l’UEFA dans la lutte contre le dopage au sein du football européen franchit une étape importante avec la publication de la nouvelle édition du Règlement antidopage de l’UEFA.

©UEFA

L’édition 2021 du règlement, entrée en vigueur le 1er janvier, s’applique à tous les aspects du programme antidopage très complet de l’UEFA, y compris les contrôles en compétition et hors compétition, et sa mise à jour s’aligne sur la version 2021 du Code mondial antidopage pour veiller à l’harmonisation de la réglementation antidopage dans tous les sports, partout dans le monde.

Parmi les principaux changements apportés au règlement, certains permettent davantage de souplesse dans le processus de sanction en cas de violation des règles antidopage, et de nouvelles dispositions ont été introduites en vue de protéger les lanceurs d’alerte.

Le terme « circonstances aggravantes » a été ajouté au règlement pour qualifier les circonstances spéciales ou exceptionnelles dans lesquelles une période de suspension supplémentaire allant jusqu’à deux ans peut être imposée. Ces circonstances incluent notamment le recours à plusieurs substances interdites, les comportements obstructionnistes et la falsification durant la gestion des résultats.

Le terme « substances d’abus » a aussi été introduit pour permettre plus de souplesse en matière de sanctions. Sa définition englobe les substances qui donnent souvent lieu à des abus dans la société en dehors du contexte sportif, comme le cannabis ou la cocaïne.

Il est possible de raccourcir la période de suspension si le joueur peut établir que « la substance d’abus » en question a été utilisée hors compétition et dans un contexte sans aucun rapport avec la performance sportive ; la suspension peut même être réduite à un mois si le joueur accepte de suivre un programme de réhabilitation. Ces dispositions prennent en compte la possibilité que le joueur qui consomme ce type de substances ait des problèmes plus vastes de dépendance ou d’abus de stupéfiants. La réduction de la période de suspension vise à l’encourager à demander l’aide dont il a besoin.

Les lanceurs d’alerte jouent un rôle primordial pour révéler le dopage dans le sport. C’est pourquoi, afin de les protéger, le règlement intègre désormais une nouvelle violation des règles antidopage, qui concerne tout acte commis pour décourager les signalements aux autorités ou tout acte de représailles à l’encontre de tels signalements. Ce nouveau type de violation peut entraîner une suspension à vie de l'exercice de toute fonction dans le sport.

Liste des interdictions 2021 de l’AMA

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a publié une nouvelle liste des substances et méthodes interdites, qui est entrée en vigueur le 1er janvier 2021, comme la nouvelle édition du Règlement antidopage de l’UEFA.

La Liste des interdictions de l’AMA précise les substances et les méthodes qui sont interdites dans le sport. Elle est révisée annuellement, en concertation avec des experts scientifiques et médicaux, ainsi que des experts de la lutte antidopage, en vue de garantir qu’elle tienne compte des dernières données scientifiques et médicales, et des pratiques de dopage. Certaines substances, comme les agents anabolisants et les diurétiques, sont interdites en permanence, tandis que d’autres, comme les glucocorticoïdes et les stimulants, ne sont interdites qu’en compétition.

Pour qu’une substance ou une méthode soit ajoutée à la liste, deux des trois critères suivants doivent être remplis :

• la substance ou la méthode améliore ou a le potentiel d’améliorer la performance sportive ;

• elle présente un risque réel ou potentiel pour la santé des athlètes ;

• elle est contraire à l’esprit sportif.

À noter que les joueurs qui ont une raison médicale valable d’utiliser une substance ou une méthode figurant sur la liste des interdictions doivent remplir les critères définis dans le Standard international pour l’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques.

Il est aussi important de mentionner que l’utilisation de compléments alimentaires peut être risquée, car un grand nombre de ceux-ci peuvent contenir une substance interdite pouvant conduire à un contrôle antidopage positif.

Pour en savoir plus sur la Liste des interdictions, veuillez vous référer au document Résumé des principales modifications et notes explicatives, qui recense tous les changements.

Les amendements au nouveau règlement et la Liste des interdictions 2021 sont expliqués en détail dans la lettre circulaire de l’UEFA n° 92/2020, qui a été envoyée en décembre à toutes les associations nationales et aux clubs participant actuellement aux compétitions de l’UEFA.