Liste 2010 des interdictions de l'AMA

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a émis une nouvelle Liste des interdictions pour 2010 et un nouveau Standard international pour les AUT, qui sont entrés en vigueur le 1er janvier 2010.

Contrôle antidopage UEFA
Contrôle antidopage UEFA ©UEFA.com

L’Agence mondiale antidopage (AMA) a émis une nouvelle Liste des interdictions pour 2010 et un nouveau Standard international pour les AUT, qui sont entrés en vigueur le 1er janvier 2010.

Liste des interdictions 2010
Suite à des questions à ce sujet de la part de médecins d’équipe, le statut des préparations dérivées des plaquettes (p. ex. plasma riche en plaquettes, centrifugation sanguine) a été clarifié: ces préparations sont interdites lorsqu’elles sont administrées par voie intramusculaire, alors que toutes les autres voies d’administration requièrent seulement une déclaration d’usage. Trois stimulants (le benfluorex, la prénylamine et la méthylhexanéamine) ont été ajoutés à la liste des stimulants non spécifiés. La pseudoéphédrine a été réintroduite dans la Liste des interdictions 2010, avec un seuil de concentration dans l’urine de 150 mcg/ml.

Procédure d’autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT) 2010
À partir du 1er janvier 2010, l’usage thérapeutique de salbutamol et de salmétérol ne nécessite plus une AUT, mais une déclaration d’usage. Néanmoins, l’usage de ces substances doit être indiqué par le joueur/médecin sur le formulaire Déclaration des médicaments (D3) lors des contrôles antidopage. Tous les autres béta-2 agonistes (y compris le formotérol et la terbutaline) sont interdits et nécessitent donc toujours une AUT accordée sur la base d’un rapport médical complet (voir plus bas). Les demandes doivent être accompagnées du dossier médical complet (rapport du test de spirométrie avec valeurs conformes aux exigences de l’AMA), conformément aux dispositions du document Exigences minimales relatives à l’asthme (modifié en conséquence).

Procédure de Déclaration d’usage
L’usage de salbutamol (au maximum 1600 mcg/24 heures) ou de salmétérol par inhalation ainsi que de plasma riche en plaquettes (administration locale) doit être déclaré lors des contrôles antidopage sur le formulaire Déclaration des médicaments (D3). La non-déclaration d’un tel usage peut donner lieu à une action disciplinaire en cas de résultat d'analyse anormal (résultat positif). Aucun changement n’a été apporté en ce qui concerne les glucocorticosteroïdes (GCS) administrés par des voies non systémiques.

Liste des interdictions (cliquez ici)
Exigences minimales relatives à l’asthme (cliquez ici)