UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Nouveau règlement antidopage de l'UEFA

Une nouvelle édition du Règlement antidopage de l'UEFA est entrée en vigueur le 1er janvier 2015. Présentation en quelques points.

Nouveau règlement antidopage
Nouveau règlement antidopage ©UEFA.com

Une nouvelle édition du Règlement antidopage de l'UEFA est entrée en vigueur le 1er janvier 2015. Ce nouveau règlement a été harmonisé en conformité avec le nouveau Code mondial antidopage (CMA) et le nouveau règlement antidopage de la FIFA qui sont tous deux entrés en vigueur à la même date. Il s'applique à tous les aspects du programme antidopage de l'UEFA, y compris les contrôles réalisés en compétition et hors-compétition.

À l'exception de nouvelles formes de contrôle antidopage qui vont être mises en place pour améliorer l'efficacité de ce processus de test, ce nouveau règlement ne changera pas le processus de contrôle pour les équipes et les joueurs.

Conformément aux changements obligatoires au CMA, les sanctions pour tout dopage intentionnel passent de deux à quatre ans. Cependant, un régime de sanction plus souple va permettre la gestion au cas par cas lors de tests positifs mettant en jeu les drogues récréatives.

Dans le même temps, de nouvelles règles concernant la complicité et les associations interdites ont été introduites pour sanctionner toute personne, joueur ou membre du staff, qui aide au dopage ou s'associe à une personne sanctionnée pour dopage.

Les autres changements incluent de nouvelles clauses sur la confidentialité des données et le partage d'informations entre l'UEFA et les autres organisations antidopage de manière à préparer l'introduction du passeport biologique de l'athlète au début de la saison 2015/16.

Ces changements sont détaillés dans la circulaire n°57/2014 envoyée le 16 décembre à toutes les associations nationales et aux clubs actuellement engagés dans une compétition de l'UEFA, et qui peut être trouvée dans la rubrique documentation de cette page.

Liste 2015 des substances et méthodes interdites par l'AMA
L'Agence mondiale antidopage (AMA) a publié une nouvelle liste de substances et méthodes interdites qui, comme le nouveau Règlement antidopage, est entrée en vigueur le 1er janvier 2015.

La Liste des interdictions indique les substances et méthodes interdites dans le sport et sa mise en place est obligatoire pour toutes les organisations signataires du Code mondial antidopage.

La liste 2015 comporte quelques changements par rapport à la liste 2014 dont voici les principaux :

S2. Hormones peptidiques, facteurs de croissance, substances apparentées et mimétiques
• Le titre de cette section a changé : le terme "mimétique" a été ajouté pour refléter le fait que les produits analogues et synthétiques sont aussi interdits par cet article.

• De plus, la sous-section sur le stabilisateur HIF a été placée dans un paragraphe à part pour souligner l'importance grandissante de ces médicaments, et pour identifier les activateurs HIF comme le xénon et l'argon.

S5. Diurétiques et agents masquants
• Le titre et les paragraphes ont été modifiés de manière à refléter le fait que les diurétiques sont non seulement des agents masquants, mais peuvent également faire l'objet d'abus pour d'autres objectifs tels que la perte de poids rapide.

M2. Manipulation chimique et physique
• Le terme "procédures chirurgicales" a été ajouté à la phrase décrivant les situations pour préciser que les perfusions intraveineuses et/ou injections de plus de 50 ml par période de six heures sont autorisées quand elles sont requises dans un cadre clinique.

S9: Glucocorticoïdes
• Les glucocorticostéroïdes sont désormais décrits comme des glucocorticoïdes afin de refléter la nomenclature et utilisation actuelle.

Impact de ces changements sur la procédure d'autorisation d'usage à des fins thérapeutiques
Malgré les changements apportés au Règlement antidopage et à la liste des substances et méthodes interdites par l'AMA, le règlement et procédures de l'UEFA sur les autorisations d'usage à des fins thérapeutiques, harmonisés avec ceux de la FIFA, restent sensiblement les mêmes qu'en 2014.

Les joueurs qui participent à une compétition de l'UEFA ou à un match amical international senior (équipe A) et qui ont utilisé une substance ou une méthode interdite à des fins thérapeutiques doivent d'abord demander une autorisation préalable de la part de l'UEFA via le formulaire dédié à cet effet.

Ce formulaire doit être rempli et signé par le joueur et son médecin, puis envoyé avec un dossier médical complet au service médical et antidopage de l'UEFA. À l'exception de cas d'urgence, les médecins ne doivent pas administrer de substances interdites, ni faire usage de méthodes prohibées, avant que cette autorisation n'ait été délivrée par l'UEFA.

Pour plus d'informations sur ces autorisations, y compris le processus de reconnaissance des autorisations délivrées par les Organisations nationales d'antidopage, veuillez consulter le document "Guide de la liste des interdictions de l'AMA" présent dans la documentation sur cette page.