UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

UEFA-UE, des stades toujours plus sûrs

La conférence sur la sûreté, la sécurité et les services, à Vienne, fut un échange vital sur les meilleures pratiques entre personnels de sécurité.

Michael van Praag s'adresse à la conférence UEFA-UE sur la Sûreté, la Sécurité et les Services dans les Stades
Michael van Praag s'adresse à la conférence UEFA-UE sur la Sûreté, la Sécurité et les Services dans les Stades ©Sportsfile

La dixième Conférence UEFA-Union européenne sur la Sûreté, la Sécurité et les Services, s'est tenue jeudi à l'aéroport de Vienne.

Les représentants et les porte-parole des gouvernements européens et les organes de police ont assisté à la réunion annuelle à l'Hôtel NH dans la capitale autrichienne avec des officiers de sécurité de l'UEFA, les agences nationales de football, les clubs participant cette saison à l'UEFA Champions League et à l'UEFA Europa League et National Football Information Points (NFIP).

Un des principaux objectifs de la conférence était d'échanger sur les meilleures pratiques et préconisations pour renforcer la sécurité et la sécurité lors de matches de football européens.

Après un mot de bienvenue de la part du responsable des stades et de la sécurité de l'UEFA, Marc Timmer, les participants ont assisté à l'allocution de William Gaillard, conseiller du président de l'UEFA, et de Johanna Mikl-Leitner, ministre autrichienne de l'Intérieur, au sujet de la sécurité des stades en Europe.

"Nous mettons en place ici des canaux de communication", a expliqué M. Gaillard à UEFA.com après la réunion, qui a été organisée par l'UEFA et le groupe de réflexion paneuropéen des experts en sûreté et sécurité dans les stades. "Tous les clubs représentés ici connaissent la marche à suivre pour rendre les matches sans danger mais c'est quelques chose qui n'est pas figé et c'est cette évolution qu'il faut suivre", a ajouté M. Timmer.

Un autre objectif était d'entendre les opinions des intervenants clés comme les supporters et les représentants des stades, et de faciliter les contacts entre les agents de sécurité des clubs pour qu'ils échangent leurs informations.

Malgré les progrès considérables qui ont été faits sur la sécurité dans les stades, Jo Vanhecke, vice-président de la Commission du Conseil de l'Europe sur la violence des spectateurs, a averti qu'il ne peut y avoir aucune place pour la complaisance. "Nous devons sensibiliser. Souvent, les autorités ne prennent des mesures que quand quelque chose tourne mal. Nous devons éviter cela", a déclaré M. Vanhecke.

"Vous ne devez pas être complaisants. Si vous n'avez pas un problème de sécurité pendant un an ou deux, cela ne signifie pas que vous n'aurez jamais de problème de sécurité. Vous avez toujours besoin d'être attentifs. Parce que nous parlons de la vie des gens. Le travail sur la sécurité ne sera jamais achevé. Nous aurons toujours besoin de faire cela."

M. Gaillard a souligné la nécessité de cette vigilance : "Vous devez toujours vous préparer à l'impensable". La catastrophe Heysel, en 1985, a été malheureusement le drame qui a mis en avant les problématiques de sécurité dans les stades.

Pour M. Vanhecke, il est également important que les spectateurs se sentent à l'aise dans leur environnement plutôt que comme des animaux en cage, comme cela a peut-être été le cas dans le passé. "Si les gens se sentent les bienvenus dans le stade, ils seront moins irrités et frustrés. L'hospitalité est une composante très importante de la stratégie", a-t-il expliqué.

La séance du matin a également donné l'occasion à d'autres intervenants pour faire passer leurs points de vue. Par exemple : Daniela Wurbs, coordonnatrice de Football Supporters Europe, a parlé au nom des fans de football.

Dans l'après-midi, les délégués ont été divisés en petites équipes pour une série d'ateliers où les participants ont vu des vidéos sur des situations critiques et ont dû trouver des solutions à des problèmes se développant en temps réel. Fumigènes, manifestations politiques, racisme, violence, violence des fans sans billet étaient les thèmes centraux à traiter. La composition de l'équipe pour ces groupes de discussion était basée sur le tirage des groupes pour l'UEFA Champions League et l'UEFA Europa League.

Après les ateliers, trois séances plénières ont clos la conférence. Michael van Praag, membre du Comité exécutif de l'UEFA et président de la Commission des compétitions de clubs UEFA, a parlé de la base de données multimédia sur la sécurité appelée Security Expert Tool 2.0, qui permet un accès facile à des conseils et des bonnes pratiques à travers des vidéos, des documents et des images relatives à la sécurité dans les stades de football et la gestion de la sécurité.

Jo Vanhecke a offert quelques remarques de clôture et František Laurinec, membre du Comité exécutif de l'UEFA et président de la Commission Stade et Sécurité, a remis un résumé aux participants pour qu'ils en fassent profiter leurs collèges une fois rentrés.

Marc Timmer a conclu : "Cette conférence, c'est bien mais ce qui est important c'est le terrain". Mettre en pratique la sécurité dans les stades n'est pas seulement une préoccupation pour les gouvernements, les clubs et l'UEFA, c'est aussi une question essentielle pour quiconque s'intéresse au football.