Les responsables de l’intégrité de l’UEFA à Vienne

Vienne a accueilli le workshop annuel destiné aux responsables de l’intégrité de l’UEFA, qui a passé en revue les dernières évolutions et examiné les défis liés à la campagne en cours visant à protéger le football européen.

Les délégués du workshop à Vienne
Les délégués du workshop à Vienne ©UEFA

L’UEFA a réuni son réseau de responsables de l’intégrité à l’occasion d’un workshop à Vienne, afin de discuter divers problèmes qui se posent au football européen dans sa lutte visant à protéger et à préserver l’intégrité du jeu.

Depuis 2011, l’UEFA convie chaque année ses responsables de l’intégrité à un workshop. Au programme de l’édition 2019, qui avait pour cadre la capitale autrichienne, un large éventail de présentations et des discussions passionnantes sur les questions relatives à l’intégrité du football européen.

Organisé par la Fédération autrichienne de football (ÖFB), ce workshop a été suivi par plus de soixante participants, parmi lesquels des responsables de l’intégrité et d’autres hauts représentants des associations nationales membres de l’UEFA, notamment plusieurs secrétaires généraux.

Cette affluence souligne l’importance que l’UEFA et ses associations membres attachent à la lutte contre le trucage de matches et à la protection du jeu. Le workshop de deux jours a examiné une sélection de sujets clés et a permis aux délégués de partager leurs points de vue et leurs idées sur la manière de lutter contre le trucage de matches sur l’ensemble du territoire de l’UEFA.

En guise de préambule, un message vidéo adressé par le président de la FIFA, Aleksander Čeferin, a souligné le rôle primordial exercé par les responsables de l’intégrité dans les 55 associations membres de l’UEFA, qui sont en première ligne de la campagne de lutte contre le trucage de matches. « L’UEFA et ses membres ne peuvent se montrer complaisants face au trucage de matches. Nous devons aller de l’avant. Nous devons peaufiner nos techniques et nos tactiques, et démontrer notre détermination à remporter ce combat », a-t-il déclaré.

Le premier jour du workshop, l’UEFA a présenté sa stratégie globale 2019-24, qui a été dévoilée en février, ainsi que les principes de bonne gouvernance récemment proposés par l'UEFA à ses associations membres dans le but de renforcer leur travail, leurs stratégies et leurs activités. Un autre moment fort du programme a été la présentation du plan d’intégrité qui sera mis en place l’été prochain pour l’UEFA EURO 2020.

Les participants ont également analysé les récentes évolutions juridiques et disciplinaires et pris connaissance des nouveautés opérationnelles dans les associations nationales, qui mettent en évidence l’important travail accompli par les responsables de l’intégrité de l’UEFA.

La journée s’est terminée sur des séances en petits groupes de responsables de l’intégrité « avancés » et « débutants » dédiées à des thématiques spécifiques. Des séances d’introduction ont permis aux responsables de l’intégrité nouvellement nommés de se familiariser plus avant avec la large gamme de concepts clés en matière d’intégrité.

Leurs collègues « avancés », plus expérimentés, qui forment depuis des années l’épine dorsale du réseau de responsables de l’intégrité grâce à leur précieux savoir, ont fourni à l’UEFA des éclairages inestimables sur les défis spécifiques posés par la lutte contre le trucage de matches dans les différentes juridictions.

Le second jour, l’attention s’est focalisée sur les bonnes pratiques et sur les nouvelles voies. Des responsables de l’intégrité des associations nationales ont ainsi présenté les succès et les nouvelles initiatives dans leurs pays respectifs. La session s’est conclue par l’élaboration, par l’UEFA et les responsables de l’intégrité, d’une feuille de route commune pour affronter le trucage de matches en Europe à l’aide de méthodes nouvelles et innovantes.

Le workshop a été clôturé par le secrétaire général de l’ÖFB, Thomas Hollerer, qui est aussi membre de l’Instance d’appel de l’UEFA et a été responsable de l’intégrité de l’UEFA. « Ce workshop a donné aux responsables de l’intégrité une formidable opportunité d’étoffer leurs réseaux et a permis un échange de bonnes pratiques entre les associations nationales. La coopération aux niveaux national et international est essentielle dans la lutte contre le trucage de matches », a-t-il indiqué.

La campagne contre le trucage de matches est une priorité constante pour l’UEFA, qui déploie de nombreuses activités en matière d’intégrité dans le but d’éliminer le fléau que constituent la manipulation de matches et la corruption. L’instance dirigeante du football européen a lancé – et finance – diverses initiatives visant à protéger l’intégrité du football sur le continent. Le réseau de responsables de l’intégrité en fait partie.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les activités de l’UEFA en matière d’intégrité.

 

Haut