Le nouveau rapport sur les compétitions interclubs se penche sur les transferts estivaux et sur les données sportives et financières

La première édition du Rapport sur le paysage des compétitions interclubs de l’UEFA examine en détail les 80 clubs qui disputeront les phases de groupe de l’UEFA Champions League et de l’UEFA Europa League cette saison.

Rapport sur le paysage des compétitions interclubs de l'UEFA
Rapport sur le paysage des compétitions interclubs de l'UEFA ©UEFA.com

L’édition inaugurale du Rapport sur le paysage des compétitions interclubs de l’UEFA (en anglais) passe à la loupe les 80 clubs qui disputeront les phases de groupe de l’UEFA Champions League et de l’UEFA Europa League en 2019/20.

Cette publication, riche en données, recherches et analyses, est produite par le Centre de recherche et d’analyse de l’UEFA, créé en 2017 dans le but d’aider les décideurs à se forger des avis éclairés. Elle relève les tendances parmi ces clubs, concernant tant la performance sur le terrain que des critères de référence hors du terrain.

Ce rapport, plus informel que le désormais établi Rapport de benchmarking du Centre de recherche et d’analyse de l’UEFA, est aussi moins étendu : sa portée limitée aux 80 clubs disputant les phases de groupe des compétitions interclubs de cette saison permet un format réduit et des données plus actuelles.

La première section étudie comment les 4611 clubs qui ont débuté la saison 2018/19 des championnats de première division et des principales compétitions de coupe nationaux ont convergé vers les 80 équipes des phases de groupe européennes. Elle souligne notamment que 32 % des équipes qui se sont qualifiées pour les compétitions interclubs de l’UEFA cette saison l’ont fait lors de la dernière journée de leur championnat, et 20 rencontres des tours de qualification de cette édition ont été décidées par la règle des buts inscrits à l’extérieur. Grâce aux informations figurant dans la section consacrée au profil des clubs, on apprend que les 80 clubs sous revue ont enregistré au total EUR 11,7 milliards de recettes et un bénéfice à hauteur de EUR 817 millions selon leurs états financiers les plus récents, et qu’ils sont responsables de 58 % des dépenses de transfert mondiales de cet été.

Andrea Traverso, sous-directeur Viabilité financière et recherche à l’UEFA, a déclaré : « Le rapport met en lumière les 80 clubs qui participeront aux phases de groupe des compétitions interclubs de l’UEFA 2019/20. Il se présente dans un format condensé, avec des infographies, et montre comment les 80 clubs se sont qualifiés, illustre les différences entre eux et souligne les tendances globales.

» Le Centre de recherche et d’analyse de l’UEFA étant très réactif et suivant en permanence les tendances actuelles, le rapport comprend déjà des données sur les activités de transfert de cet été, quelques jours seulement après la clôture de la période de transfert. »

Le rapport présente notamment les données suivantes sur les transferts de cet été des 80 clubs sous revue :

• Les 80 clubs sont responsables de 58 % des dépenses de transfert mondiales.

• Le total des dépenses de transfert de cet été, qui s’élève à EUR 3980 millions, est supérieur de 55 % à celui de l’été 2018. Pour l’ensemble de l’Europe, les dépenses de transfert ont augmenté de 29 % par rapport à l’été dernier et de 19 % par rapport au précédent record, enregistré lors de l’été 2017.

• Les joueurs les plus transférés cet été ont été les attaquants et les défenseurs, qui se sont réparti à parts égales 70 % des transferts.

• Quelque 43 % des clubs participants ont enregistré leur transfert le plus cher cet été.

• Près de la moitié des transferts, à savoir 47 %, concernait des joueurs entre 21 et 24 ans.

• À l’inverse, seuls 7 % des transferts de cet été ont porté sur des joueurs de plus de 28 ans.

Parmi les autres faits saillants relevés par ce rapport, on compte les informations suivantes :

• Les équipements des 80 clubs ont été produits par 16 fabricants différents.

• Le Real Madrid est le club qui compte le plus grand nombre d’abonnés sur les médias sociaux, avec 222 millions à la publication du rapport ; et sa victoire en UEFA Champions League a aidé Liverpool à devenir le site Web de club le plus consulté l’année dernière.

• Les 80 clubs participants ont enregistré 8,4 milliards d’interactions sur les médias sociaux (« J’aime », partages ou commentaires) entre juin 2018 et juin 2019.

• Les phases de groupe compteront 24 stades différents d’une capacité de plus de 50 000 spectateurs, avec une capacité moyenne de 41 278 spectateurs.

• Les 80 clubs ont investi EUR 971 millions dans des installations au cours des 12 derniers mois.

• En moyenne, les entraîneurs principaux des 80 clubs participants ont 48,6 ans.

Versions à télécharger

Le rapport est disponible pour consultation en ligne en format numérique interactif ici.

Le rapport peut être téléchargé en format pdf non interactif ici.

Les utilisateurs souhaitant consulter ce rapport sur un dispositif compatible avec le format epub (smartphone, tablette ou liseuse) peuvent télécharger la version interactive ici.

Haut