Le fair-play financier a le vent en poupe

Workshop annuel sur la procédure d’octroi de licence aux clubs et le fair-play financier de l’UEFA : le fair-play financier rétablit la stabilité dans le football interclubs européen, et des chiffres récents le prouvent.

Allocution de Michele Uva, vice-président de l’UEFA et président de la Commission des licences aux clubs de l’UEFA, lors du workshop.
Allocution de Michele Uva, vice-président de l’UEFA et président de la Commission des licences aux clubs de l’UEFA, lors du workshop. ©UEFA

Le fair-play financier continue de faire évoluer positivement la stabilité et la performance financières des clubs dans toute l’Europe : tel est le message qui est ressorti du derniers Workshop annuel sur la procédure d’octroi de licence aux clubs et le fair-play financier de l’UEFA, organisé conjointement par l’UEFA et l’Association turque de football (TFF), à Antalya.

Des représentants de l’UEFA et de ses 55 associations membres ainsi que des invités provenant de l’instance dirigeante du football mondial, la FIFA, des confédérations d’Asie (AFC), d’Afrique (CAF), d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF) et d’organisations partenaires ont pu entendre que le fair-play financier influence toujours profondément le bien-être financier du football interclubs européen.

Les chiffres récents compilés par la division Viabilité financière et recherche de l’UEFA, qui portent sur la situation financière de 718 clubs de première division en Europe et couvrent la période allant jusqu’au mois de décembre 2017 compris, montrent que le Règlement de l’UEFA sur l’octroi de licence aux clubs et le fair-play financier a rendu les finances des clubs européens plus saines que jamais.

Lors du workshop en Turquie, les derniers chiffres ont été présentés aux plus de 160 spécialistes de l’octroi de licence et experts financiers venus de toute l’Europe, qui ont été encouragés par les tendances positives.

Michele Uva, vice-président de l’UEFA et président de la Commission des licences aux clubs de l’UEFA, a souligné que « l’année passée a également été marquée par un jalon important, qui illustre la réussite du fair-play financier : pour la première fois depuis l’introduction du règlement, les chiffres pour 2017 ont officiellement montré que le football interclubs de première division a été bénéficiaire. Six années consécutives d’améliorations ont ainsi transformé les pertes cumulées des clubs, qui se montaient à EUR 1,7 milliard en 2011, en un bénéfice de EUR 600 millions. »

Aleš Zavrl, chef Octroi de licence aux clubs de l’UEFA, a rappelé aux participants que « la protection du jeu a toujours été et demeure un aspect très important de la volonté de l’UEFA de préserver le football européen, avec l’octroi de licence aux clubs et le fair-play financier comme axes stratégiques majeurs pour assurer la durabilité sur le long terme. »

Comme à l’accoutumée, ce rassemblement a offert une plateforme pour le partage des connaissances et l’échange des meilleures pratiques entre les différents participants. Dans cet esprit, un certain nombre d’associations nationales ont été invitées à présenter les initiatives en matière d’octroi de licence aux clubs qu’elles ont introduites à l’échelle nationale, et à expliquer comment ces initiatives pourraient être utilisées pour améliorer la gouvernance et la gestion aux niveaux des ligues et des clubs.

Les délégués présents ont également été invités à se joindre à plusieurs groupes de discussion, où ils ont pu échanger leurs points de vue sur différents sujets tels que les systèmes d’évaluation du développement des joueurs juniors ou l’évaluation des infrastructures, afin d’apporter de nouvelles idées et d’obtenir des conseils sur la mise en application de ces pratiques à leur retour.

En outre, le workshop a été axé sur la mise en œuvre de la dernière édition du Règlement de l’UEFA sur l’octroi de licence aux clubs et le fair-play financier, qui est entrée en vigueur en juin 2018 suite à l’approbation par le Comité exécutif de l’UEFA du document modifié lors de sa séance à Kiev en mai dernier.

Ce nouveau règlement vise à poursuivre l’amélioration des standards au niveau interclubs européen. Il est le résultat d’une vaste procédure d'examen et de consultation sur un an, à laquelle ont pris part non seulement l’UEFA, mais aussi ses associations membres, l’Association des clubs européens (ECA), European Leagues et le syndicat des joueurs professionnels (FIFPro, division Europe), entre autres parties prenantes.

L’UEFA s’efforce maintenant d’aider et de guider ses associations membres dans la mise en œuvre des dernières dispositions, comme l’introduction d’un système d’octroi de licence aux clubs dans le football féminin en vue d’améliorer et de mieux protéger le paysage footballistique au niveau interclubs européen.

Haut