Le programme antidopage près du but

Le programme antidopage complet de l'UEFA, qui protège l'intégrité du football, a été mis en valeur lors du Symposium médical de l'UEFA à Madrid.

Le programme antidopage de l'UEFA, l'un des projets à long terme de l'instance dirigeante du football européen pour protéger l'intégrité du sport, a été l'un des sujets clés lors du sixième Symposium médical de l'UEFA à Madrid cette semaine.

L'UEFA a toujours donné sa priorité à la lutte contre le dopage, avec la mise en place de divers projets révolutionnaires, tels que les tests hors compétition, les tests sanguins et la gestion de l'emplacement des joueurs. En 2014, le programme de l'UEFA reste l'un des plus complets au monde, un projet mené en collaboration étroite avec des partenaires clés tels que les organisations nationales antidopage en Europe, les laboratoires accrédités par l'Agence mondiale antidopage (AMA) et l'AMA elle-même.

L'année à venir va être l'occasion d'écrire un nouveau chapitre dans l'histoire du programme, avec la publication des résultats de l'étude de profils stéroïdiens de l'UEFA menée avec le laboratoire de l'AMA à Lausanne.

L'étude a analysé les profils stéroïdiens de près de 900 joueurs qui ont été testés au moins trois fois en compétitions de l'UEFA depuis 2008. Même si les résultats sont anonymes et ne mèneront à aucune imposition des violations des règles antidopage, ils fourniront toutefois un aperçu exact de l'usage potentiel de stéroïdes dans le football européen.

Le programme de tests sanguins et de contrôle d'urine de l'UEFA, planifié et distribué avec attention, se poursuivra dans toutes les compétitions afin de s'assurer que les joueurs ne souhaitent pas se doper et qu'ils soient identifiés s'ils tentent de tricher. Globalement, l'objectif est clair : ne pas laisser place à la triche dans le football et s'assurer que les tournois de l'UEFA sont accompagnés de la notion de fair-play. Le programme avancé de l'UEFA est en passe d'atteindre ces objectifs.

Haut