Liste des produits interdits AMA 2014

L'Agence mondiale antidopage (WADA) a publié une nouvelle liste de produits et de méthode interdits qui entre en vigueur à partir du 1er janvier 2014.

L'AMA (Agence mondiale antidopage) a publié une nouvelle liste de produits interdits
L'AMA (Agence mondiale antidopage) a publié une nouvelle liste de produits interdits ©UEFA.com

L'Agence mondiale antidopage (WADA) a publié une nouvelle liste de produits et de méthode interdits qui entre en vigueur à partir du 1er janvier 2014.

La liste complète peut-être retrouvée en lien sur cette page. L'adoption de cette liste est obligatoire pour les Fédération ayant adopté le Code mondial antidopage.

La liste 2014 contient des changements par rapport à la liste 2013 :

• Une vérification minutieuse des dénominations communes internationales (DCI) a été menée avec l'aide de l'Organisation mondiale de la santé (OMS). L’orthographe de certaines substances sur la Liste a été modifiée en conséquence. Pour faciliter l'évaluation, l'ancien nom est toujours indiqué et aucune substance n’a été supprimée.

• Agents anabolisants. De légères modifications ont été apportées à la définition du terme endogène à des fins de clarification et de précision.

• Dans la catégori S2, Hormones peptidiques, facteurs de croissance et substances apparentées, les facteurs de libération sont interdits et ce point est souligné dans les sections S2.2, S2.3 et S2.4. De plus, les autres facteurs de croissance interdits sont listés séparément.

• Les antagonistes de la vasopréssine V2 (vaptans) ont été ajoutés à titre d’exemple de sous-classe des diurétiques.

• S6. Stimulants. Certaines substances qui se métabolisent en amfétamine ou méthamfétamine ont été reclassifiées, car de nouvelles techniques analytiques permettent l’identification de la substance originale et de ses métabolites; les substances MDMA et MDA sont reclassifiées, car il est actuellement reconnu que la probabilité qu’elles soient utilisées comme substances dopantes est faible; la cathinone et ses analogues (par ex. méphédrone, méthédrone, α- pyrrolidinovalerophénone) et la trimétazidine ont été ajoutés comme exemples pour mettre en évidence des modalités émergentes de dopage.

En ce qui concerne le chapitre M1. Manipulation de sang ou de composants sanguins, à des fins d'exactitude scientifique, le terme allogénique a été introduit.

Impact de ces changement sur la procédure d'autorisation à usage thérapeutique (AUT)
Malgré les changements dans la Liste des interdictions, la procédure de l'UEFA pour l'octroi d'AUT reste le même qu'en 2013. Les joueurs participant aux compétitions de l'UEFA, ou aux matches amicaux internationaux Seniors, qui doivent utiliser une substance ou méthode interdite à des fins thérapeutiques, doivent demander une autorisation préalable de l'UEFA.

Les formulaires de demande d'AUT doivent être dûment remplis et signés par le joueur et son médecin, et doivent ensuite être envoyés avec toutes les preuves médicales pertinentes à l'unité antidopage de l'UEFA. Si la demande est fondée et documentée en cas d'urgence, les joueurs peuvent recevoir une substance interdite avant de demander une AUT.

Haut