Les M17 féminines mises en garde contre le dopage

Les joueuses engagées dans le Championnat d'Europe féminin M17 sont prévenues : "Si vous trichez pour gagner, alors votre victoire ne vaut rien".

Richard Grisdale a expliqué la marche à suivre aux joueuses engagées dans le Championnat d'Europe féminin M17 en cas de contrôle antidopage
Richard Grisdale a expliqué la marche à suivre aux joueuses engagées dans le Championnat d'Europe féminin M17 en cas de contrôle antidopage ©UEFA.com

"Se doper, c'est tricher, alors ne détruisez pas votre carrière avant même qu'elle ne commence", voici le message adressé par l'UEFA aux membres des quatre équipes engagées dans le Championnat d'Europe féminin des moins de 17 ans de l'UEFA qui se déroule à Nyon cette semaine.

Consciente que les jeunes joueurs sont susceptibles de consommer des drogues récréatives ou d'utiliser sans le savoir des substances interdites, l'instance dirigeante du football européen met en place des séances de sensibilisation à chacun des tournois junior qu'elle organise. Richard Grisdale, membre de l'unité antidopage de l'UEFA a délivré un message clair sur les dangers du dopage et sur l'impact que cela peut avoir sur la future carrière des joueurs. "Si vous commettez une erreur ou que vous ignorez les règlements et que vous êtes testées positif, alors vous serez exclues", a-t-il averti. "En vous pourrez en souffrir, tout comme votre équipe en souffrira."

La principale préoccupation de l'UEFA dans cette lutte contre le dopage est de protéger le sport et de préserver la santé des footballeurs. Une vidéo expliquant la procédure à suivre en cas de contrôle antidopage d'après-match a été projetée afin d'informer les joueuses et de leur indiquer la marche à suivre lors des contrôles.

"Pourquoi l'UEFA lutte contre le dopage ?", a demandé Grisdale. "C'est en partie une question de respect : si vous vous dopez, vous trichez aux dépens de votre adversaire et vous trahissez vos partenaires. Vous savez que si vous trichez pour gagner, alors votre victoire ne vaut rien, et vous le saurez pour le reste de votre carrière.

"Nous voulons que tout le monde ait les mêmes chances, nous voulons que les équipes qui remportent ces tournois soient les meilleures, pas celles qui ont dépensé le plus d'argent en pilules et en seringues. Le football est le sport le plus populaire de la planète et nous voulons qu'il le reste. Si le football est associé au dopage, alors les gens se tourneront vers d'autres sports."

Grisdale a également souligné le fait que certains produits peuvent avoir un impact à long terme sur la santé du joueur et a expliqué les règles du jeu concernant les substances interdites, détaillées dans une liste établie par l'Agence mondiale antidopage (AMA). Il a en outre rappelé le principe de responsabilité : "Vous êtes responsable de tout ce qui se passe dans votre corps", a-t-il averti. "Si vous êtes testée positif, vous ne pouvez pas accuser les autres. Assumez vos responsabilités quant aux médicaments que vous prenez, aux compléments que vous ingérez, à ce que vous mangez ou buvez".

Il a par ailleurs été conseillé aux joueuses de consulter les médecins de leurs sélections avant de prendre un médicament, notamment si celui-ci requiert une autorisation particulière en cas d'exception thérapeutique. Les médicaments utilisés en cas d'affection bénigne ou destinés à soigner des maladies chroniques peuvent contenir des substances interdites.

"La liste des substances interdites ne comprend pas uniquement des stéroïdes, on y trouve également des médicaments d'usage courant que vous risquez d'utiliser pour soigner une maladie ou une blessure", rappelait Grisdale. "Il faut vérifier que le médicament prescrit par votre médecin ne figure pas sur la liste. Pour cela, consultez le médecin de votre sélection, votre agence nationale contre le dopage ou encore l'UEFA."

Les joueuses ont notamment été mises en garde contre l'achat de certains produits disponibles en pharmacies et destinés à soigner le rhume, susceptibles de contenir des substances interdites. Concernant la consommation de drogues récréatives, il a été souligné que le cannabis pouvait être détecté longtemps après avoir été consommé.

"Le dopage entraîne de nombreuses conséquences", concluait Grisdale. "Les clubs peuvent mettre un terme à votre contrat et pourraient refuser de vous engager en tant qu'entraîneur par la suite. Votre réputation est en jeu également car personne n'apprécie qu'une personne triche en se dopant. Vous devez penser à votre équipe, à vos amis, à votre famille. Prenez vos responsabilités, l'ignorance ne peut pas servir d'excuse. Il s'agit de votre corps et de votre carrière." 

 

Haut