Liste des substances interdites en 2013 par l'AMA

La nouvelle liste des substances et méthodes interdites dans le sport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) est entrée en vigueur le 1er janvier 2013.

Lors d'un contrôle antidopage
Lors d'un contrôle antidopage ©UEFA.com

La nouvelle liste des substances et méthodes interdites dans le sport de l'Agence mondiale antidopage (AMA) est entrée en vigueur le 1er janvier 2013.

Liste des substances interdites 2013
La liste des interdictions spécifie les méthodes et substances interdites dans le sport. L'application est obligatoire pour les fédérations ayant adhéré au Code mondial antidopage.

La liste 2013 fait état de changements par rapport à la liste 2012. Les voici en ce qui concerne les substances interdites :

• Dans la catégorie "S0. Substances non approuvées" il a été clarifié que toute substance non incluse dans une section de la liste et qui n’est pas actuellement approuvée pour une utilisation thérapeutique chez l’Homme par une autorité gouvernementale réglementaire de la Santé (par ex. médicaments en développement préclinique ou clinique ou qui ne sont plus disponibles, médicaments à façon, substances approuvées seulement pour usage vétérinaire) est interdite en permanence.

• Dans la catégorie "S3. Bêta-2- agonistes" la dose inhalée autorisée pour le formotérol a augmenté pour passer à 54 microgrammes par 24 heures. Le seuil urinaire est porté à 40 ng/ml.

• En outre, pour les stimulants de classe S6, il a été confirmée que les isomères optiques (d- et l-), dans les cas applicables, sont interdits.

Pour ce qui concerne les méthodes interdites, la définition du dopage génétique a été reformulée (section “M 3.1”).

Impact de ces changements sur les procédures d'AUT (autorisations à usage thérapeutique)
En dépit des changements dans la Liste des méthodes et produits interdits, la procédure de l'UEFA pour accorder des AUT reste la même qu'en 2012. Les joueurs engagés dans des compétitions de l'UEFA, ou dans des matches amicaux internationaux au niveau Seniors, doivent demander au préalable une autorisation à l'UEFA.

Les formulaires de demande d'AUT doivent être dûment complétés et signés par le joueur et son médecin avant d'être adressés, accompagnés de la documentation nécessaire, aux Services antidopage de l'UEFA. Seuls les dossiers fondés et étayés d'urgences médicales, peuvent être adressés après administration de la substance interdite et avant que l'AUT ait été délivrée par l'UEFA. Pour plus de détails sur la procédure d'AUT, en particulier pour le traitement de l'asthme et la reconnaissance d'AUT délivrées précédemment par des instances nationales antidopage, veuillez vous référer au “Guide des substances interdites de l'AMA et des AUT” présenté en lien sur la droite de cette page.

La circulaire envoyée en décembre à toutes les associations nationales et aux clubs participants aux compétitions de l'UEFA donne davantage de détails sur la liste 2013. Elle peut également être trouvée dans les documents mis en lien sur cette page.

Haut