Un UEFA EURO 2012 sans dopage

L'UEFA a terminé son programme antidopage de l'UEFA EURO 2012. Aucune substance interdite n'a été détectée ni avant ni pendant le tournoi.

Les analyses ont été effectuées dans un laboratoire de Varsovie approuvé par l'Agence mondiale antidopage
Les analyses ont été effectuées dans un laboratoire de Varsovie approuvé par l'Agence mondiale antidopage ©Sportsfile

L'UEFA a terminé son programme antidopage pour l'UEFA EURO 2012, composé d'un programme complet de contrôles hors compétition avant le tournoi et d'un programme de contrôles pendant la compétition. Les joueurs ont été contrôlés afin de détecter la présence potentielle de toute une gamme de substances dopantes.

L'UEFA a prélevé des échantillons de sang et d'urine auprès des joueurs à l'occasion de contrôles antidopage avant et pendant le tournoi. Ainsi, les 16 équipes participantes ont reçu la visite de l'UEFA au cours de leurs stages d'entraînement avant la compétition en plus d'être contrôlées après chaque rencontre. Tous les contrôles ont été réalisés par l'équipe d'officiers de contrôle antidopage de l'UEFA (OCA), des médecins venant de différents pays comme l'Allemagne, la France, la Slovaquie et l'Ancienne République yougoslave de Macédoine.

L'analyse des échantillons a été effectuée au laboratoire de Varsovie agréé par l'Agence mondiale antidopage (AMA), selon des procédures conçues par des experts des plus grands laboratoires antidopage d'Europe. Les substances recherchées étaient notamment l'EPO et l'hormone de croissance humaine.

Dix joueurs par équipe ont été contrôlés hors compétition et deux joueurs par équipe après chaque rencontre. Les échantillons du tournoi ont été analysés dans les 24 heures suivant la réception au laboratoire afin que les résultats puissent être connus avant le match suivant de l'équipe dans la compétition. Aucune substance interdite n'a été détectée pendant la compétition ni avant.

Michel D'Hooghe, président de la commission médicale de l'UEFA, a déclaré : "L'UEFA a encore une fois montré son engagement à rester au fait des initiatives antidopage dans le football d'élite en mettant en place un programme complet de contrôles antidopage sur toutes les équipes et tous les joueurs participant à l'EURO. L'association de contrôles avant le tournoi et pendant le tournoi, ainsi que l'usage de l'analyse en laboratoire, n'ont laissé place à aucune triche de la part des joueurs. Encore une fois, nous avons assisté à un tournoi et à un programme antidopage dont nous pouvons être fiers."

Le succès du programme a également été rendu possible par l'engagement des joueurs, des équipes et du staff médical concernant les procédures de contrôles antidopage. Le staff médical de toutes les équipes a signé une charte antidopage avant le tournoi pour confirmer leur engagement à garantir un tournoi sans dopage. Et tous les joueurs choisis pour passer au contrôle antidopage ont toujours coopéré avant et pendant la compétition.

Haut