Contrôles antidopage avant l'EURO

L'UEFA mène son propre programme de contrôle antidopage hors compétition à l'abord de l'UEFA EURO 2012, gage futur d'un tournoi propre.

Les équipes de l'EURO ont signé une charte antidopage à Varsovie au mois de mars
Les équipes de l'EURO ont signé une charte antidopage à Varsovie au mois de mars ©UEFA.com

L'UEFA poursuit son programme de contrôle antidopage hors compétition, mis en place en préparation de l'UEFA EURO 2012. Des échantillons de sang et d'urine ont été collectés dans des endroits stratégiques auprès de l'ensemble des équipes engagées dans le tournoi, au cours des stages préparatoires des sélections.

Les officiers de contrôle antidopage de l'UEFA (OCA) ont pour mode opératoire de se présenter à l'improviste lors des séances d'entraînement organisées aux quatre coins de l'Europe. Une manière de protéger au mieux l'intégrité du tournoi et ses participants en détectant les joueurs qui utiliseraient des substances interdites.

Lors de chaque contrôle, dix joueurs par équipe sont sélectionnés. Tous les échantillons prélevés au cours de cette période d'avant-tournoi sont analysés dans des laboratoires agréés de l'Agence mondiale antidopage selon les méthodes d'analyse les plus pointues qui soient à ce jour, conçues avec l'aide d'éminents chercheurs de la communauté scientifique internationale.

Des contrôles préalables viennent compléter le programme antidopage mis en place pendant la phase finale de la compétition, en Pologne et en Ukraine. Des contrôles pourront avoir lieu lors des 31 matches ainsi que lors des périodes de repos des joueurs, qui ne seront pas prévenus le cas échéant.

Afin d'assurer le bon déroulement des contrôles hors compétition, toutes les équipes engagées sont tenues de transmettre tous les détails de leurs déplacements et de leurs lieux de séjour à l'unité de contrôle antidopage de l'UEFA et de tenir l'UEFA informée de tous les déplacements de leurs joueurs.

Les équipes qui refuseraient de se plier à cette obligation et les joueurs dont les absences n'auraient pas été notifiéesà l'UEFA encourent des sanctions disciplinaires conformément aux règles antidopage relatives aux lieux de séjour de l'UEFA, qui sont identiques à celles appliquées aux clubs engagés en UEFA Champions League. Une garantie pour l'UEFA d'appliquer au mieux les principes d'équité entre équipes avant et pendant le tournoi et de préparer une compétition saine, sans risque de voir utilisées des substances prohibées.

Le programme antidopage de l'UEFA EURO 2012 est inconditionnellement soutenu par les équipes participantes, dont les médecins et présidents ont signé une charte antidopage en signe de leur engagement à promouvoir un football propre pour les équipes et les joueurs. Un but commun pour l'UEFA et les sélections qualifiées : réussir leur UEFA EURO 2012, sans dopage.

Haut