"Un grand défi à relever"

Christian Schmölzer, le directeur autrichien de l'EURO 2008™, fait le point sur les préparatifs.

Par Mark Chaplin

Christian Schmölzer, le directeur autrichien de l'UEFA EURO 2008™, fait le point sur les préparatifs.

Déjà au travail
La Fédération autrichienne de football (ÖFB), l'Association suisse de football et l'UEFA mettent actuellement en place les diverses structures requises pour l'organisation de la phase finale. uefa.com rencontre le directeur autrichien du tournoi de l'UEFA EURO 2008™ Christian Schmölzer.

uefa.com : Quel est votre rôle exact en tant que directeur du tournoi ?

Christian Schmölzer : C'est un honneur pour moi mais aussi un grand défi à relever d'être directeur du tournoi. C'est évidemment un poste rêvé pour quiconque travaille dans le milieu du football. Quant à l'Autriche, organiser un événement comme l'EURO est une occasion unique pour elle. Nous [les directeurs du tournoi] avons des compétences limitées, nous avons la charge des préparatifs dans leur ensemble dans notre pays. Notre responsabilité consiste surtout à nous assurer qu'en terme de sécurité, de travail administratif et de préparation des stades, tout se passe au mieux.

uefa.com : Quelles sont vos priorités à ce stade de la préparation du tournoi ?

Schmölzer : Les préparatifs vont d'ores et déjà bon train. Toutefois, nous travaillons encore dans l'ombre de la Coupe du Monde de la FIFA 2006 en Allemagne. Donner un coup d'accélérateur au cours de l'année à venir sera très important. La question de la sécurité est cruciale. Pour le moment, nous sommes en discussion avec les autorités autrichiennes au sujet de la coordination de différents concepts. L'autre question à régler concerne la coopération avec les villes hôtes. Ce point doit être abordé étape par étape, en nous mettant d'accord sur les différents sujets qui concernent ces villes.

uefa.com : Les autorités autrichiennes semblent véritablement aller dans votre sens...

Schmölzer :
Tout à fait, nous pouvons l'affirmer sans détour. Nous avons noué de nombreux contacts de natures différentes avec toutes les autorités concernées à ce jour par les questions de sécurité, ce qui est primordial. Nous entretenons par ailleurs des relations très étroites et excellentes avec le ministère de l'Intérieur autrichien ainsi qu'avec tous les autres ministères et autorités.

uefa.com : A quel genre de tournoi peut-on s'attendre dans la mesure où l'Autriche est experte en matière touristique ?

Schmölzer : Nous sommes en droit d'espérer un tournoi très bien organisé avec un accueil tout aussi remarquable. J'ose espérer que tous les politiques et les représentants des villes organisatrices réalisent à quel point ce tournoi est une chance unique pour les deux pays, et qu'il doit devenir un événement d'ampleur nationale en Suisse comme en Autriche.

uefa.com : Le tournoi peut également devenir un formidable tremplin économique pour les deux pays.

Schmölzer : Nous avons l'exemple du Portugal [en 2004] en tête. Les Portugais ont su organiser un véritable festival dédié au football et mobiliser la population, qui a été à 100% derrière les organisateurs. Nous devrons redoubler d'efforts pour avoir la même réussite.

uefa.com : L'organisation de l'EURO dans votre pays doit être une grande motivation pour les jeunes footballeurs autrichiens ?

Schmölzer :
Le tournoi aura bien sûr des répercussions importantes sur les joueurs, et l'ÖFB fait actuellement son possible pour constituer une équipe nationale compétitive d'ici 2008. Cette volonté est à replacer dans le cadre du projet Challenge 2008, dont l'objectif est d'accompagner de jeunes joueurs vers le haut niveau et ainsi obtenir des résultats à l'avenir. Ceci aura forcément des retombées sur le moral des Autrichiens.

uefa.com : Quelles sont les prochaines étapes ?

Schmölzer : Le plan de travail pour les mois à venir ne sera pas différent de celui d'aujourd'hui. D'ici la fin de l'année 2005 nous voulons avoir terminé la signature des chartes des villes hôtes. En ce qui concerne la sécurité, nous allons devoir harmoniser les différents concepts retenus. Se profile également l'organisation des sites des rencontres, autrement dit la mise au point des différents matches qui se dérouleront dans chacune des villes.

Haut