L’orange à l'honneur

Forts d’une équipe nationale connaissant une véritable renaissance sur le terrain et d’une base de supporters renommés pour être parmi les plus passionnés mais aussi les plus colorés d’Europe, les Néerlandais se réjouissent à l’idée d’accueillir, avec d’autres pays, un EURO 2020 qui promet d’être inoubliable.

Amsterdam (Photo: I-stock)
Amsterdam (Photo: I-stock) ©UEFA.com

Marquant les 60 ans de la compétition, le plus grand EURO de l’histoire sera également l’occasion de fêter les 20 ans de l’organisation conjointe de l’EURO 2000 par les Pays-Bas et la Belgique. Michael van Praag, président de la Fédération de football des Pays-Bas (KNVB), se remémore avec émotion : « J’en garde un formidable souvenir parce que toutes ces grandes nations [du football] étaient si proches. Il était facile d’aller les voir jouer. C’était aussi une étape très importante dans le développement du football néerlandais. Je pense aussi que de nombreux jeunes ont été motivés par ce qu’ils ont vu et ont commencé à jouer au football [suite à l’EURO 2000]. »

Candidature unanimement soutenue
La sélection des Pays-Bas parmi les pays organisateurs de l’EURO 2020 a été une excellente nouvelle pour le KNVB et les supporters enthousiastes, qui soutiennent bien sûr leur équipe mais se préparent également à une grande fête à Amsterdam.

Johan Cruijff ArenA (Photo: Jorrit Lousberg)
Johan Cruijff ArenA (Photo: Jorrit Lousberg)©UEFA

« Tout le monde voulait que les Pays-Bas présentent leur candidature. Notre pays est trop petit pour organiser seul un événement de cette ampleur. Cependant, il nous tenait à cœur de participer car nous pouvons compter sur une vaste base de supporters – tout le monde s’habille en orange lors des matches ; nous avons aussi pensé que si nous parvenions à nous qualifier, nous aurions alors la chance de jouer quelques matches d’un Championnat d’Europe à domicile, une formidable occasion ! Par ailleurs, nous estimons que c’est vraiment bien pour les enfants de voir des joueurs célèbres d’autres équipes à Amsterdam. 

« L’idée [derrière l’EURO 2020] était d’organiser le Championnat d’Europe dans des endroits où il ne pourrait jamais se dérouler d’ordinaire car nombre de pays européens sont trop petits pour accueillir un événement de cette envergure. La solution consiste à répartir les matches entre différentes villes. C’est un aspect qui m’a beaucoup plu, d’autant plus que c’est le 60e anniversaire du Championnat d’Europe, l’occasion de faire les choses un peu différemment. »

Le football pour tous
Le football est un véritable art de vivre pour les Néerlandais. Comme l’explique Michael van Praag, contribuer à accueillir un EURO historique générera un nouveau type d’héritage, surtout à l’heure où ce sport gagne encore en popularité, en particulier le football féminin avec le triomphe à domicile de l’équipe néerlandaise lors de l’EURO féminin en 2017 et sa deuxième place lors de la Coupe du monde féminine. « Nous sommes un pays à l’infrastructure très dense. Pour une population de [seulement] 17 millions d’habitants, nous comptons 3140 clubs amateurs. Cela signifie que les filles et les garçons peuvent sauter sur leur vélo et rejoindre leur club en dix minutes, où ils bénéficieront de l’encadrement d’un entraîneur qualifié.

« Toutefois, nous constatons également que les filles comme les garçons ont tendance à arrêter le football, surtout entre 13 et 16 ans, pour faire autre chose comme un autre sport, jouer aux jeux vidéo, aller dans les cafés et même s’ils sont encore très jeunes, sortir et se détendre sur une terrasse. On observe donc naturellement une baisse de leur pratique du football.

Le football féminin gagne toutefois en popularité alors que le football masculin connaît un déclin. Cependant, nous espérons que le déroulement d’une compétition de cette ampleur aux Pays-Bas donnera un coup de pouce à ce sport, incitant les jeunes à renouer avec la passion que suscite le ballon rond et à continuer à jouer. »

Après n’être pas parvenue à se qualifier pour l’EURO 2016 et la Coupe du monde 2018, l’équipe néerlandaise a commencé à se reconstruire et à retrouver le succès sur le terrain ; tout récemment, elle n’a été battue, de peu, qu’en finale de la Ligue des nations, contre le Portugal. Bien sûr, c’est là une raison de plus de se réjouir de l’EURO 2020.

« L’équipe des Pays-Bas est toujours mise à l’honneur, ajoute Michael van Praag. Les événements organisés autour des matches sont très importants. Des milliers, voire des dizaines de milliers de personnes y assistent, portant toutes des t-shirts et des chapeaux orange. Certains supporters de l’équipe nationale ne sont d’ailleurs pas forcément supporters de clubs de football. On voit de nombreuses familles, parents et enfants, venir assister aux matches de l’équipe nationale, ce qui engendre une atmosphère particulièrement conviviale. Quand ce genre de compétition a lieu dans son propre pays, on fait en sorte de proposer des activités annexes et de créer des zones de supporters, non seulement pour les supporters néerlandais mais aussi pour ceux des autres équipes. Les Pays-Bas sont connus pour leur ouverture d’esprit. Il est très important pour nous de côtoyer des gens de différents pays et origines. C’est pourquoi les Pays-Bas sont à l’avant-garde en matière d’action unie contre la discrimination. Le football est un sport pour tous. Voilà le principe que nous souhaitons promouvoir, et nous profiterons de cette compétition pour le mettre en avant. »

L’attrait d’Amsterdam
Le KNVB et la ville d’Amsterdam préparent ensemble une multitude d’activités hors du terrain pour faire participer les supporters locaux et étrangers présents dans la capitale néerlandaise. En outre, l’attrait immuable de cette ville incitera les supporters à découvrir ses multiples facettes en dehors du sport.

« On peut notamment citer les canaux, les agréables terrasses et les bons restaurants, ajoute Michael van Praag. Les habitants d’Amsterdam et les Néerlandais en général sont des gens accueillants. Et Amsterdam n’est pas qu’une ville, nous avons aussi de belles plages ! Ainsi Zandvoort, surnommée la ‘Perle en bord de mer’ est facilement accessible.

« Amsterdam et ses environs ont tout ce qu’il faut pour que chacun puisse s’occuper. On peut faire de la voile, aller se promener en forêt, admirer les magnifiques champs de fleurs, ou visiter un musée et contempler la Ronde de nuit de Rembrandt. Le choix d’activités est varié ! »

Amsterdam
Cité portuaire parmi les plus fréquentées du monde depuis le Siècle d’or néerlandais, Amsterdam est une capitale dynamique dont le centre historique a conservé une atmosphère intime et détendue avec ses canaux artificiels, ses charmantes ruelles et ses vélos omniprésents qui lui confèrent une ambiance unique. C’est également une ville d’art offrant une pléthore de chefs-d’œuvre à admirer au Musée Van Gogh et au Rijksmuseum. L’esprit créatif est bien vivant dans ses galeries et son art de rue. L’attitude des habitants à l’égard du football est haute en couleur, l’orange étant de rigueur dès que l’équipe nationale dispute un match. Le stade qui porte le nom du joueur le plus célèbre d’Amsterdam et des Pays-Bas, Johan Cruijff, accueillera l’élite du football européen lors de l’EURO 2020. Cinq matches de l’EURO 2000 s’y étaient notamment déroulés.

MATCHES

Johan Cruijff ArenA

Capacité : 54 000 places

14 juin : match du groupe C
18 juin : match du groupe C
22 juin : match du groupe C
27 juin : huitième de finale

Article publié à l'origine dans UEFA Direct n°186

 

 

Haut