La préparation pour la Coupe du monde des M17 bat son plein avec un tournoi junior en Turquie

Des équipes de quatre confédérations ont disputé un tournoi des moins de 17 ans à Istanbul, dans le cadre de l’objectif du programme ASSIST de l’UEFA de promouvoir le développement du football dans le monde entier.

Le programme ASSIST de l'UEFA
Le programme ASSIST de l'UEFA ©TFF
Huit pays ont disputé le tournoi à Istanbul, sous l'égide du programme ASSIST de l'UEFA.
Huit pays ont disputé le tournoi à Istanbul, sous l'égide du programme ASSIST de l'UEFA.©TFF

Des adolescents d’Angola, du Cameroun, du Nigeria, du Paraguay et du Sénégal se préparent pour l’un des plus grands moments de leur jeune carrière, à savoir la Coupe du monde des moins de 17 ans de la FIFA, dont le coup d’envoi sera donné dans un peu moins d’un mois, au Brésil. 

Afin de s’assurer d’être prêtes pour l’événement d’octobre, les cinq équipes ont disputé un tournoi de développement de l’UEFA en Turquie, sous l’égide du programme ASSIST de l’UEFA. Les cinq pays susmentionnés ont été rejoints par le pays organisateur, la Turquie, ainsi que par l’Écosse et le Guatemala pour cette compétition, qui s’est déroulée dans l’académie de football de l’Association turque de football, à Istanbul, du 20 au 26 septembre.

« C'est un grand plaisir pour nous d’accueillir cet événement et de donner aux pays qualifiés pour la Coupe du monde des moins de 17 ans de l’UEFA 2019 les meilleures conditions possibles pour se préparer pour ce tournoi », a déclaré Servet Yardımcı, premier vice-président de l’Association turque de football et membre du Comité exécutif de l’UEFA.

Cet événement s'est déroulé dans le centre de formation de l'Association turque de football.
Cet événement s'est déroulé dans le centre de formation de l'Association turque de football.©TFF

« Les équipes en lice ont eu l’occasion de tester leur niveau contre des adversaires de qualité. Ce tournoi a réuni des jeunes de différents horizons géographiques, leur faisant ainsi connaître de nouvelles cultures, ce qui constituera pour eux une expérience précieuse. » 

En quoi consiste le programme ASSIST de l’UEFA ?

Contribuer au développement du football est depuis longtemps l’un des objectifs clés de l’UEFA. Grâce à son programme d’assistance international ASSIST, qui répond aux besoins des associations nationales et des confédérations de tous les continents, l’UEFA entend renforcer la solidarité et faciliter le développement du football dans le monde entier.

Ce tournoi a permis à des pays comme le Nigeria de se préparer pour la Coupe du monde des M17, qui aura lieu bientôt, au Brésil.
Ce tournoi a permis à des pays comme le Nigeria de se préparer pour la Coupe du monde des M17, qui aura lieu bientôt, au Brésil.©TFF

L’aide fournie aux associations membres et aux confédérations par le programme ASSIST de l’UEFA comporte quatre piliers : le développement de compétences (footballistiques et opérationnelles), le développement du football junior, le soutien à des projets d’infrastructures, et les programmes de soutien menés par des associations membres de l’UEFA dans des fédérations hors d’Europe. 

« L’UEFA cherche à contribuer autant que possible au développement du football, et j’estime qu’il est de notre devoir d’assister les autres confédérations et leurs associations membres en partageant avec elles nos expériences, nos compétences et nos connaissances, afin qu’elles atteignent leurs objectifs », a déclaré le président de l’UEFA, Aleksander Čeferin. « Nous avons hâte de les aider à développer le football sur leurs continents respectifs et de participer également à la promotion du jeu hors de l’Europe. »

Ce tournoi de développement est unique, car il rassemble des pays provenant de quatre continents différents, donnant ainsi aux jeunes l’occasion de se frotter à des adversaires contre lesquels ils ne joueraient normalement pas, comme c’est le cas lors de tournois internationaux majeurs.

Le Paraguay est lui aussi qualifié pour la Coupe du monde des M17, qui se jouera en Amérique du Sud.
Le Paraguay est lui aussi qualifié pour la Coupe du monde des M17, qui se jouera en Amérique du Sud.©TFF

« Participer à un tournoi de ce type nous permet de jouer contre équipes de grande qualité », a déclaré l’entraîneur principal du Paraguay, Gustavo Morínigo. « Nous découvrons et expérimentons ainsi ce que signifie rencontrer et affronter des équipes d’élite dans cette catégorie d’âge. » 

« Pouvoir vivre cette expérience et rencontrer des joueurs d’autres équipes est une chance et un facteur positif à tous les niveaux, a-t-il poursuivi. Ce tournoi est en fait comme une Coupe du monde miniature. »

Quatre confédérations

Ce tournoi a vu la participation de l’Angola, du Cameroun, du Nigeria et du Sénégal, qui font partie de la CAF, du Paraguay, rattaché à la CONMEBOL, du Guatemala, affilié à la CONCACAF, ainsi que de l’Écosse et de la Turquie, membres de l’UEFA.

L'entraîneur principal de l'Écosse, Billy Stark, explique que cet événement contribuera au développement de son équipe.
L'entraîneur principal de l'Écosse, Billy Stark, explique que cet événement contribuera au développement de son équipe.©TFF

L’Écosse n’est certes pas qualifiée pour l’événement d’octobre au Brésil, mais son entraîneur principal, Billy Stark, qui dirige également l’équipe des M19, considère ce tournoi comme une excellente expérience, car il a donné à ses joueurs l’occasion de se mesurer à des adversaires d’autres continents et à de nouveaux styles de jeu. 

« Nous avons pris ce tournoi comme une occasion fantastique de nous mesurer à des équipes qui se sont qualifiées pour la Coupe du monde des M17, la compétition suprême dans le football international junior, a expliqué Stark. Nous sommes reconnaissants que l’UEFA nous ait invités à participer à ce tournoi prestigieux, qui contribuera certainement largement au développement de nos joueurs à l’échelle internationale. »

Le tournoi a pris la forme de deux groupes de quatre équipes, et chaque équipe a rencontré toutes les autres. Étant donné que la moitié des équipes venaient de la CAF, les groupes ont été constitués de manière à comprendre au maximum deux équipes africaines, afin de garantir qu’elles affrontent des équipes issues d’autres confédérations. L’accent étant mis davantage sur le développement que sur la compétition, le tournoi s’est achevé au terme de la phase de groupe.

Le Cameroun avait déjà disputé le précédent tournoi ASSIST de l'UEFA, six mois plus tôt, en Turquie.
Le Cameroun avait déjà disputé le précédent tournoi ASSIST de l'UEFA, six mois plus tôt, en Turquie.©TFF

« Le programme ASSIST de l’UEFA a pour but de partager les connaissances et les meilleures pratiques, et d’apporter une assistance aux confédérations sœurs de l’UEFA et à leurs associations membres », a précisé Eva Pasquier, cheffe Relations internationales avec les associations nationales pour l’UEFA. 

« Dans cette optique, le tournoi à Istanbul a permis à de jeunes joueurs talentueux d’acquérir de l’expérience dans un cadre compétitif tout en découvrant différentes cultures, ce qui contribuera à leur formation footballistique sur le terrain et en dehors. »

Ce n'est pas la première fois que la Turquie accueille un tournoi de développement des M17 dans le cadre du programme ASSIST de l’UEFA. En effet, en mars, un événement auquel ont participé douze équipes s’est tenu à Antalya dans un objectif similaire, à savoir aider huit pays de la CAF à se préparer pour le dernier tour de qualification en vue d’une participation à la Coupe du monde des M17 cette année.

Le Cameroun était parmi les équipes qui sont revenues en Turquie. Le pays s’est qualifié de manière impressionnante pour la Coupe du monde au Brésil, et son entraîneur principal, Thomas Libiih, indique que le tournoi de développement de mars a joué un rôle important dans leur préparation pour ces matches de qualification.

« Je suis très heureux que nous ayons pu disputer cette compétition, qui nous a aidés à devenir champions d’Afrique, car nous avons dû nous mesurer à des équipes de premier plan. Qui plus est, elle nous a donné une bonne idée de ce qui nous attendra à la Coupe du monde, a déclaré Libiih. J’aimerais remercier l’UEFA, la Confédération Africaine de Football et la Fédération camerounaise de football. »

Haut