Arbitres assistants vidéo

Comment l'assistance vidéo à l'arbitrage fonctionne-t-elle ? Dans quelles compétitions de l'UEFA ce système est-il appliqué ? Vous trouverez ici toutes les informations utiles sur le VAR.

L’assistance vidéo à l’arbitrage a été introduite dans les compétitions de l’UEFA en 2019, après une phase intensive de tests et de formation des arbitres.

Situation et calendrier
Le 3 mars 2018, l’International Football Association Board (IFAB) a décidé d’autoriser le recours aux arbitres assistants vidéo (VAR) dans le football suite à une période de deux ans d’« expériences en direct de l’assistance vidéo pour les erreurs manifestes dans des situations pouvant changer le cours du match ». L’IFAB a en outre apporté plusieurs amendements aux Lois du Jeu (édition 2018/19), requis pour refléter l’utilisation du VAR, y compris l’introduction du protocole VAR.

Suite à sa séance du 27 septembre 2018, le Comité exécutif de l’UEFA a décidé que l’assistance vidéo à l’arbitrage serait introduite dans les compétitions de l’UEFA dès le début de la saison 2019/20. Après une saison d’automne consacrée aux tests et à la formation, la date de lancement a été avancée aux huitièmes de finale de l’UEFA Champions League (février-mars 2019) lors de la séance de décembre du Comité exécutif.

Explication de l’assistance vidéo à l’arbitrage : les quatre situations pouvant changer le cours du match.
Explication de l’assistance vidéo à l’arbitrage : les quatre situations pouvant changer le cours du match.

Formation
Consécutivement à l’annonce de septembre, des cours pour arbitres ont été organisés à Zeist (au siège de l’Association de football des Pays-Bas), Madrid, Istanbul, Lisbonne et Malaga. Ces cours étaient destinés aussi bien à des arbitres bénéficiant déjà d’une expérience de l’assistance vidéo à l’arbitrage qu’à des arbitres (hommes et femmes) n’ayant jamais utilisé ce système. En parallèle, les aspects opérationnels et technologiques étaient testés lors de matches d’équipes nationales et de clubs.

Structure opérationnelle
En principe, une équipe VAR –composée d’un arbitre assistant vidéo, d’un adjoint à l’arbitre assistant vidéo et de deux techniciens vidéo – sera sur place lors de tous les matches de l’UEFA ayant recours à l’assistance vidéo. Lorsqu’une équipe VAR est en place, il n’y a aucun arbitre assistant supplémentaire.

Fonctionnement
L’équipe VAR du stade vérifiera systématiquement les décisions prises par l’arbitre lors des quatre situations bien précises suivantes pouvant changer le cours du match :

1) But
2) Penalty/incident dans la surface de réparation
3) Carton rouge direct
4) Erreur sur l’identité d’un joueur

Découvrez quelles compétitions auront recours aux VAR.
Découvrez quelles compétitions auront recours aux VAR.
  • L’équipe VAR contrôlera toutes les situations pouvant changer le cours du match, mais n’interviendra qu’en cas d’erreur manifeste. L’arbitre peut interrompre le jeu pendant qu’une décision est analysée.
  • Si l’analyse vidéo indique clairement une erreur manifeste dans une situation pouvant changer le cours du match, le VAR peut demander à l’arbitre de procéder à une analyse vidéo au bord du terrain. La décision finale revient toujours à l’arbitre. 
  • Le VAR peut également prendre en compte toute infraction qui aurait eu lieu durant l’action ayant conduit à l’incident (pendant la phase offensive du jeu).
  • Pour les décisions « factuelles » (p. ex. hors-jeu, faute à l’intérieur/en dehors de la surface de réparation), le VAR peut simplement informer l’arbitre de ces faits, et il n’est pas nécessaire de procéder à une analyse vidéo au bord du terrain. Dans tous les cas, c’est toujours l’arbitre qui prend la décision finale.
  • Le processus d’analyse vidéo au bord du terrain sera communiqué dans le stade soit au moyen des écrans géants, soit par le système de haut-parleurs.

Documents clés

Protocole de l’IFAB

Article inséré dans le programme des clubs de l’UEFA Champions League

Haut