L'UEFA informe les clubs de l’UEFA Champions League sur le déploiement des VAR

L'UEFA a rencontré les clubs participant aux huitièmes de finale de l'UEFA Champions League pour leur expliquer le système d'assistance vidéo à l'arbitrage qui sera utilisé dans la phase à élimination directe de la compétition.

Roberto Rosetti, responsable en chef de l'arbitrage de l'UEFA, a informé les clubs de l'UEFA Champions League sur le déploiement des VAR
Roberto Rosetti, responsable en chef de l'arbitrage de l'UEFA, a informé les clubs de l'UEFA Champions League sur le déploiement des VAR ©Getty Images

À une semaine du début de la phase à élimination directe de l’UEFA Champions League, l’UEFA a rencontré les clubs participants pour leur expliquer le système des arbitres assistants vidéo (VAR), qui sera utilisé à partir des huitièmes de finale, débutant mardi prochain.

L’UEFA a invité les représentants des seize clubs encore en lice dans la compétition – entraîneurs, staff technique et délégués des clubs – à une séance à Francfort pour leur donner des informations sur le système, qui a pour but d’aider les arbitres dans leur prise de décision.

Les VAR seront introduits dans l’UEFA Champions League à partir de la semaine prochaine, suite aux tests technologiques réussis et à la formation des arbitres qui s’est déroulée ces derniers mois. Grâce à ce système, qui a été incorporé dans les Lois du Jeu l’année dernière, un arbitre assistant vidéo, muni d’une oreillette pour communiquer avec l’arbitre, revoit les décisions prises par l’arbitre dans certaines situations clés du match à l’aide de séquences vidéo.

Les entraîneurs et les hauts représentants des clubs qui disputeront les huitièmes de finale de l’UEFA Champions League ont assisté à une présentation de Roberto Rosetti, responsable en chef de l’arbitrage de l’UEFA, qui leur a expliqué le fonctionnement du système : une équipe VAR – un arbitre assistant vidéo, un adjoint à l’arbitre assistant vidéo et deux opérateurs vidéo – sera en place dans chaque stade afin de soutenir l’arbitre et de l’aider à prendre les bonnes décisions.

Rosetti a expliqué que l’équipe VAR interviendra en cas d’erreur manifeste de l’arbitre lors des quatre situations suivantes pouvant changer le cours du match : but, penalty, carton rouge direct et erreur sur l’identité d’un joueur. Rosetti a indiqué que l’UEFA est convaincue que l’assistance vidéo à l’arbitrage constituera un outil crucial pour les arbitres à l’avenir.

« Il était très important pour nous de parler directement avec les clubs, a dit Rosetti, pour leur expliquer comment nous prévoyons d’utiliser les VAR dans l’UEFA Champions League, et comment nous avons préparé les arbitres à ce système.

» Il est essentiel que tout le monde comprenne quand le VAR peut intervenir, mais aussi quand le VAR n’intervient pas. Nous avons eu d’intéressantes discussions, et les retours que nous avons reçus étaient très positifs.

» Nous sommes convaincus que l’assistance vidéo à l’arbitrage sera bénéfique, a poursuivi Rosetti, car elle fournira une aide précieuse aux arbitres en leur permettant de réduire les décisions clairement incorrectes, ce qui sera une bonne chose pour les clubs, les joueurs, les entraîneurs, les supporters, les arbitres et la compétition. »

En plus de l’UEFA Champions League, les VAR seront déployés cette saison  lors de la finale de l’UEFA Europa League à Bakou, lors de la phase finale de l’UEFA Nations League, en juin au Portugal, et lors de la phase finale du Championnat d’Europe des moins de 21 ans de l’UEFA, en juin également, en Italie.

Ils seront ensuite déployés lors de la Super Coupe de l’UEFA 2019, et l’UEFA prévoit d’étendre leur utilisation lors de l’UEFA EURO 2020 et lors de l’UEFA Europa League 2020/21, à partir de la phase de groupe.  

Haut