Le rôle clé de l’UEFA Youth League dans le développement des talents

L’UEFA Youth League est un tremplin crucial dans la carrière des jeunes joueurs. La compétition leur offre, comme l’a convenu un forum de l’UEFA, une plateforme internationale idéale pour montrer leurs talents.

©Getty Images

L’UEFA Youth League s’est révélée une plateforme essentielle pour aider les jeunes joueurs talentueux à se développer et à franchir une étape importante vers une carrière au niveau senior, tel est l’avis unanime exprimé lors du dernier forum dédié à la compétition, qui s’est tenu à Nyon.


Des entraîneurs d’équipes juniors et des directeurs d’académies venus de toute l’Europe ont pu recevoir des informations et apporter à l’UEFA des commentaires précieux sur la compétition destinée aux équipes de M19 des clubs européens, qui a vu le jour en 2013/14.

Des entraîneurs d’équipes juniors et des directeurs d'académies de toute l'Europe ont participé au forum.
Des entraîneurs d’équipes juniors et des directeurs d'académies de toute l'Europe ont participé au forum.©UEFA


Le forum a couvert un large éventail de thèmes en lien avec la compétition, notamment les stratégies des clubs en matière de développement des joueurs juniors et d’académies, le lien entre le développement des joueurs juniors et l’octroi de licence aux clubs ou encore les méthodes d’entraînement et les compétences requises pour guider et motiver les jeunes footballeurs d’aujourd’hui.

Comme les participants au forum ont pu l’entendre, l’UEFA Youth League s’est imposée comme un catalyseur permettant aux jeunes joueurs talentueux d’obtenir une expérience inestimable sur une scène internationale à un moment clé de leur jeune carrière et de se mesurer à des adversaires d’autres pays.

À la fin de la saison passée, 343 joueurs qui avaient participé à l’UEFA Youth League depuis 2013/14 avaient ensuite évolué en UEFA Champions League et en UEFA Europa League. « La compétition donne aux joueurs la possibilité de vivre l’expérience d’une compétition européenne à un jeune âge, a souligné Giorgio Marchetti, secrétaire général adjoint de l’UEFA. C’est bénéfique pour les clubs et les joueurs dans leur ensemble. »

Le Règlement de l’UEFA sur l’octroi de licence aux clubs et le fair-play financier impose notamment à tous les clubs de se doter d’un programme écrit de développement des joueurs juniors. Le forum a pu entendre l’importance accordée par l’UEFA, qui a mené des recherches sur la question, au football junior et au développement des jeunes joueurs talentueux. L’organisation considère que ces aspects constituent un élément clé aussi bien d’un modèle commercial viable pour les clubs que de sa stratégie globale.

Les délégués ont été avisés que le succès des académies juniors et des politiques de développement du football junior repose sur plusieurs facteurs essentiels, parmi lesquels des liens étroits entre le management du club et son secteur du développement et des entraîneurs,ainsi que des formateurs bien qualifiés pour renforcer les activités footballistiques et les autres activités de formation au sein du club. Il est aussi essentiel de mettre en place des mesures de fidélisation efficaces afin de générer des retours sur investissement sur le plan aussi bien sportif, en intégrant les jeunes dans la première équipe, que financier, grâce aux transferts de joueurs ultérieurs.

L'entraîneur du FC Salzbourg, Marco Rose, était un invité spécial.
L'entraîneur du FC Salzbourg, Marco Rose, était un invité spécial.©UEFA

L’entraîneur allemand Marco Rose, qui a mené le FC Salzbourg au titre dans l’UEFA Youth League en 2017 et entraîne aujourd’hui la première équipe du club autrichien, était présent au forum en tant qu’invité spécial. Il a salué les opportunités qu’avait ouvertes la compétition pour sa jeune équipe victorieuse.

« C’est fascinant de se mesurer aux meilleures équipes au niveau international, a-t-il témoigné. Cette expérience fait avancer et progresser. C’est un facteur très important. On découvre de nouveaux styles, et l’on peut comparer son niveau par rapport aux meilleurs talents d’autres pays. »

« Il est de mon devoir de donner aux jeunes joueurs la possibilité d’évoluer en première équipe s’ils sont suffisamment bons », a précisé Marco Rose en lien avec l’objectif de l’UEFA Youth League de contribuer à combler l’écart entre les équipes juniors et seniors. « C’est essentiel d’avoir le courage, en tant que club, de leur donner une chance de jouer dans la première équipe, d’offrir aux joueurs la plateforme et la confiance nécessaires pour franchir une nouvelle étape et continuer à se développer. »

Ken Hughes
Ken Hughes©UEFA

L’éminent comportementaliste Ken Hughes a également donné une présentation sur les défis auxquels les entraîneurs font face lorsqu’ils doivent gérer et motiver les jeunes joueurs d’aujourd’hui, qui ont grandi à l’ère du numérique, et répondre à leurs besoins, attentes et valeurs spécifiques. Le club néerlandais de l’Ajax a présenté sa méthodologie d’entraînement et l’équipe française de Lyon a mis en avant l’organisation de son académie. 

L’influence positive de l’UEFA Youth League sur le développement des arbitres a également été soulignée à Nyon. « En plus d’être bénéfique pour les joueurs, la compétition a été réellement profitable pour les jeunes arbitres de l’UEFA à un stade précoce de leur carrière », a indiqué Hugh Dallas, responsable de l’arbitrage de l’UEFA. « Elle représente pour eux une magnifique expérience, une introduction au football interclubs. »  

 

 

Haut