L'héritage de l'EURO M21

Le directeur du tournoi, Petr Fousek, a rendu hommage à l'EURO M21, "plus important projet" de l'histoire du football tchèque.

La République tchèque profite pleinement des retombées de l'EURO
La République tchèque profite pleinement des retombées de l'EURO ©Getty Images

L'édition 2015 du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA a rendu son verdict, mais les retombées de l'épreuve vont laisser une trace en République tchèque.

C'est, en tout cas, ce qu'affirme Petr Fousek, directeur du tournoi, qui a décrit cet événement comme "le plus important projet jamais organisé dans l'histoire du football tchèque". Selon lui, l'un des principaux bénéfices réside dans le fait que le pays possède désormais "de meilleures infrastructures".

"Nous savions d'entrée de jeu qu'il s'agissait du second tournoi de sélections nationales le plus important organisé par l'UEFA. Nous avons donc monté un comité d'organisation local solide, et tenté de répondre aux exigence de l'UEFA", explique Fousek.

Selon Adam Košař, gérant de l'Ander Stadium d'Olomouc, le vestiaire visiteur n'avait plus été repeint depuis la venue du Real Madrid CF lors du quart de finale de la Coupe UEFA 1992, avant d'avoir droit à une remise à neuf il y a 12 mois.

Ander Stadium
Ander Stadium©Getty Images

Par ailleurs, la tribune principale est aujorud'hui totalement restaurée. "L'entrée principale a été rénovée et l'aspect extérieur est totalement différent", se félicite Košař. "Il y a un vaste hall de réception à l'intérieur, qui servait de zone de détente durant le tournoi. Nous avons refait le vestiaire et construit une nouvelle salle pour les contrôles anti-dopage, conformément aux normes UEFA." Les bureaux ont aussi été agrandis, tandis que la salle de conférence de presse, pourvue d'une nouvelle estrade, peut désormais accueillir 70 personnes. 

Ce projet a pu se faire grâce aux 2,38 M € débloqués par le ministère tchèque de l'éducation et des sports, ainsi qu'à l'aide des conseils régionaux. Řepčín, tout comme la région de Moravie, ont vu, à leur tour, leurs infrastructures (terrains d'entraînement, vestiaires M19, M17 et M16, terrain du 1. FC Slovácko d'Uherske Hradiste et zones d'accueil des officiels et partenaires) rénovées et modernisées.

Letná Stadium
Letná Stadium©Sportsfile

Le Letná Stadium, antre de l'AC Sparta Praha, a, lui aussi, pris un coup de jeune. Ondřej Kasík, directeur de la communication au sein du club, explique : "Nous avons refait quelques surfaces à l'intérieur, comme les vestiaires des arbitres, des officiels et des visiteurs. C'est un superbe investissement pour le futur." Au vu du succès de l'événement, Fousek ajoute même qu'ils s'étaient fixés "15 à 20 objectifs en vue de ce tournoi, et notamment celui de la réussite sportive via la qualification tchèque pour le dernier carré, qui ne s'est pas faite, malheureusement. Malgré cela, les prestations étaient au niveau, tout comme le jeu proposé."

"Les médias, le public, l'UEFA, les équipes, les arbitres ... Tout le monde était satisfait. Nous disposons de bonnes infrastructures, le tout sans déséquilibrer les finances. Le public était au rendez-vous, et cela a relancé la pratique du foot chez les jeunes, qui s'inspirent de cette génération. Ce tournoi a répondu à nos attentes."

Haut