UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Dans les coulisses de l’EURO : rencontre avec l’observateur technique

L’ancien joueur international et entraîneur Mixu Paatelainen est l’un des seize observateurs techniques qui travaillent à l’UEFA EURO 2020.

UEFA via Getty Images

Fort des connaissances acquises au cours d'une carrière footballistique qui l’a mené dans six pays, l’ancien entraîneur national de la Finlande et de la Lettonie Mixu Paatelainen est membre du groupe d’observateurs techniques de l’UEFA depuis 2014. Il donne ici un aperçu de son rôle et explique comment les rapports techniques de l’UEFA profitent à la communauté des entraîneurs au sens large.

Mixu Paatelainen est observateur technique de l'UEFA depuis sept ans.
Mixu Paatelainen est observateur technique de l'UEFA depuis sept ans.

Nom : Mixu Paatelainen

Fonction : Observateur technique pour l’UEFA EURO 2020 à Saint-Pétersbourg

Expérience : Observateur technique depuis 2014, il a contribué aux rapports techniques de précédentes éditions de l’UEFA Champions League, de l'UEFA Europa League, de l'EURO et de l'EURO des moins de 21 ans.

Quel est le rôle d’un observateur technique de l’EURO 2020 ?

Nous analysons les matches sur le plan tactique. Nous regardons comment les équipes défendent et attaquent, ainsi que leurs transitions. Quand une équipe récupère le ballon, va-t-elle avoir tendance à construire une attaque lente ou rapide ? Et quand elle perd le ballon, quelle sera sa première réaction ? Va-t-elle faire un pressing haut immédiatement ou reculer ?

Nous examinons les buts en détail : comment ont-ils été marqués ? Nous regardons s’il y a quelque chose de spécial dans les balles arrêtées. Nous regardons aussi comment les entraîneurs utilisent leur imagination afin d’obtenir un avantage sur l’adversaire et comment ils réduisent à néant les forces de celui-ci. Nous choisissons l’homme du match et mettons en évidence les meilleurs joueurs des différentes rencontres. Dans les tournois, nous composons l’équipe type et désignons le meilleur joueur. En outre, nous cherchons à identifier des tendances de jeu. Comment les grandes équipes jouent-elles ?

Corinne Diacre est la première observatrice technique d'un EURO.
Corinne Diacre est la première observatrice technique d'un EURO.UEFA via Getty Images

Quelles sont les compétences essentielles de l'observateur technique ?

Un observateur technique doit avoir de l’expérience pour voir à l'intérieur du jeu. Il faut être capable d’observer les détails : la position des joueurs, les premières passes après la récupération du ballon, les combinaisons, l’anticipation. Et les décisions des entraîneurs : la mesure dans laquelle les entraîneurs influencent la façon dont leur équipe joue et essaient de remporter le match. Souvent, quand un journaliste ou un supporter regarde un match, il ne voit pas ces petites choses. Pour donner un exemple simple, il ne remarque pas si un latéral joue un peu plus haut ou un peu plus bas. Nous mettons ce genre d’éléments en évidence pour les lecteurs des rapports techniques.

Quel est le plus grand défi de l’observateur technique ?

Je ne vois pas de gros défis en particulier. Nous avons de la chance de pouvoir regarder ces rencontres et ces tournois en direct. Un match, c’est un match : vous analysez ce qui se passe dans le match et informez les gens.

Comment la pandémie a-t-elle affecté le travail du groupe d’observateurs techniques ?

Les restrictions de voyage nous empêchent d’être tous ensemble, alors que les matches sont toujours des occasions d’être entourés de personnes qui connaissent le football, de discuter des matches, d’écouter différents avis et de partager des informations. C'est dommage, mais c'est compréhensible. Au lieu de rencontres en personne, nous devons faire des séances en ligne pour pouvoir nous réunir et échanger nos points de vue. En outre, nous ne pouvons pas interroger les entraîneurs en personne, car ils travaillent dans une bulle sanitaire. En temps normal, ils peuvent nous expliquer pourquoi ils ont pris telle ou telle décision.

Fabio Capello dirige le groupe des seize observateurs techniques de l'UEFA pour l'EURO 2020.
Fabio Capello dirige le groupe des seize observateurs techniques de l'UEFA pour l'EURO 2020.UEFA via Getty Images

Dans quelle mesure pensez-vous que le point de vue des observateurs techniques permet de développer le football sur le plan technique ?

Tout le monde peut parcourir ces informations. Les rapports techniques sont accessibles à tous les entraîneurs en Europe. Ils peuvent ainsi exploiter les différents contenus de ces rapports et voir comment le football a été joué lors d'un tournoi en particulier, comme l’EURO 2020. Nous espérons qu’ils pourront apprendre des choses de ces rapports qui leur seront utiles dans leur métier. En résumé, nous prenons note du football tel qu’il est joué et nous transmettons nos connaissances aux entraîneurs.

Quelles leçons et expériences positives retiendrez-vous de l’EURO 2020 ?

Sur le terrain, pour l’instant, il y a déjà eu plus de buts inscrits que lors du précédent EURO. Les équipes jouent de façon plus positive, et les transitions sont plus rapides une fois le ballon récupéré. La durée de possession du ballon avant de marquer est plus courte. Il semblerait donc que les équipes soient plus efficaces lorsqu’elles ont le ballon.

Tendances tactiques à l'EURO 2020

Qui sont les observateurs techniques de l'UEFA pour l'EURO 2020 ?

Depuis 1996, l’UEFA a publié plus de 130 rapports techniques sur ses compétitions interclubs et pour équipes nationales, constituant un aperçu technique et tactique de l’évolution du football européen depuis un quart de siècle.

Dirigés par l’Italien Fabio Capello, seize observateurs techniques couvriront l’EURO 2020, signe que cette fonction a évolué depuis que l’UEFA a mis en place une équipe de cinq observateurs lors de l’EURO 96, en Angleterre : Gérard Houllier, Daniel Jeandupeux, Rinus Michels, Tommy Svensson et Roy Hodgson. L’équipe des observateurs techniques compte également dans ses rangs Corinne Diacre, l’entraîneure de l’équipe de France féminine, qui est la première observatrice technique à travailler pour l'EURO.

« Le travail analytique de ce groupe d’experts sera à la base de la surveillance de l’évolution du football moderne, a déclaré Capello avant le début du tournoi. Les rapports mettront en évidence les différents styles des équipes ainsi que la manière dont les entraîneurs se sont adaptés à l’impact du COVID-19 sur les joueurs, les équipes et la préparation des matches. Les conclusions des rapports techniques seront utilisées dans la formation également, ce qui est déterminant pour le développement continu du football. »

Voici la composition de l'équipe des observateurs techniques de l’EURO 2020 : Packie Bonner (République d’Irlande), Esteban Cambiasso (Argentine/Italie), Fabio Capello (Italie), Cosmin Contra (Roumanie), Corinne Diacre (France), Jean-François Domergue (France), Dušan Fitzel (République tchèque), Steffen Freund (Allemagne), Frans Hoek (Pays-Bas), Aitor Karanka (Espagne), Robbie Keane (République d’Irlande), Ginés Meléndez (Espagne), David Moyes (Écosse), Mixu Paatelainen (Finlande), Peter Rudbæk (Danemark) et Willi Ruttensteiner (Autriche).

EURO 2020 : les tendances sur le plan tactique