UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Plus de solidarité entre les clubs

L'UEFA et l'ACE sont très heureuses d'annoncer l'augmentation du pourcentage de solidarité pour le prochain cycle de l'UEFA Champions League, qui s'étend de 2009 à 2012.

Les clubs restent solidaires entre eux
Les clubs restent solidaires entre eux ©Getty Images

L'UEFA et l'Association européenne des clubs (ACE) sont très heureuses d'annoncer l'augmentation du pourcentage de solidarité pour le prochain cycle de l'UEFA Champions League, qui s'étend de 2009 à 2012 et débute lors de la saison 2009/10.

Hausse significative
Le taux de solidarité pour les clubs qui ne participent pas à l'UEFA Champions League, réservé pour les programmes d'entraînement des jeunes, va passer de 5 % à 6,5 %. Si l'on se réfère aux revenus actuels, cela équivaut à 55 M€ qui seront redistribués via les associations nationales et les ligues professionnelles en 2009/10 – soit environ 23 M€ de plus que lors de la dernière saison du cycle précédent. En incluant les allocations supplémentaires accordées aux clubs par les ligues qui ne comptent pas de participants à l'UEFA Champions League, le pot de solidarité atteint 67 M€.

Clubs éliminés
En outre, les montants versés en solidarité aux clubs éliminés en phase de qualification de l'UEFA Champions League et de l'UEFA Europa League vont eux aussi augmenter.

"Développement des jeunes"
Le président de l'UEFA, Michel Platini, s'en réjouit : "Nous sommes d'accord avec l'ACE et nous la remercions car nous avons toujours voulu qu'un pourcentage des revenus générés par l'UEFA Champions League soit redistribué aux clubs qui ne participent pas directement à l'épreuve. C'est le principe de solidarité. Avec l'ACE, nous nous engageons à assister le développement des jeunes joueurs des équipes de l'élite, conformément aux programmes de développement national des jeunes".

"Famille unie"
Le président de l'ACE, Karl-Heinz Rummenigge, se montre lui aussi satisfait : "Depuis sa naissance, il y a un peu plus d'un an, l'ACE s'évertue à renforcer la solidarité entre les clubs. Nous représentons 137 clubs issus de toute l'Europe et nous sommes heureux de constater que les clubs les plus puissants ne seront pas les seuls à bénéficier du succès de cette magnifique compétition. Cette décision montre que la famille du football européen tient à rester unie en ces temps difficiles sur le plan financier."