UEFA.com fonctionne mieux avec d'autres navigateurs
Pour profiter au mieux du site, nous recommandons d'utiliser Chrome, Firefox ou Microsoft Edge.

Atelier sur le football de base à Noordwijk

Le développement du football de base et les valeurs sociales que celui-ci permet de cultiver ont été mises en exergue lors du 9e Atelier de l'UEFA sur le football de base aux Pays-Bas.

Atelier du football de base au club de Rijnsburgse Boys
Atelier du football de base au club de Rijnsburgse Boys ©UEFA.com

La grande diversité des sujets traités lors de l'Atelier de l'UEFA sur le football de base, dans la ville néerlandaise de Noordwijk, est bien la preuve du développement du football de base et de la reconnaissance grandissante de ses valeurs sociales.

Lors de son discours d'ouverture, Harry Been, secrétaire général de l'Association néerlandaise de football (KNVB), n'a pas hésité à parler des infrastructures, de la culture du bénévolat et de l'enthousiasme comme autant de fondations sur lesquelles l'équipe nationale néerlandaise s'est appuyée.

Cet Atelier de l'UEFA sur le football de base, organisé du 12 au 14 avril aux Pays-Bas est le neuvième du nom. L'ambassadeur de l'UEFA pour le football de base, le Norvégien Per Omdal, a déclaré : "Mon cœur bat pour le football de base". Et quand on lui demande de retracer les progrès effectués depuis les premiers évènements dans les années 90, il lance : "Cet évènement a montré que le football professionnel et le football de base sont aujourd'hui bien mieux définis, et je pense que l'UEFA a fait un énorme travail en collaboration avec les associations nationales pour y arriver".

"Les gens sont aujourd'hui plus conscients de l'importance du football de base, et celui-ci fait partie intégrante des activités principales de l'UEFA. Le challenge est aujourd'hui de s'assurer que le football de base et les aspects de ce sport liés à la performance aillent vers l'avant main dans la main. Et nous savons que nous pouvons y arriver."

"Le football est une force puissante qui peut transmettre de l'enthousiasme et des valeurs aux générations futures", a poursuivi l'ancien membre du Comité exécutif de l'UEFA. "Et c'est pour cette raison que je me félicite de voir que la responsabilité sociale est un sujet qui a été développé tout au long de cet atelier. Il est bon de se concentrer sur les rôles pédagogiques que le football peut et doit jouer dans la société."

Ces facettes ont été à l'honneur au cours de la deuxième matinée. Mark Milton, président de la fondation Education 4 Peace, a souligné les messages de vie qui peuvent être véhiculés par le football, avec l'objectif final étant la prévention de la violence. M. Milton est également revenu sur le projet de trois ans entrepris actuellement en collaboration avec l'UEFA, et dont le point d'orgue sera le lancement imminent d'une gamme d'outils pédagogiques sous la bannière Master Your Emotions (Maîtrisez vos émotions).

En tant que directeur technique de l'UEFA, Andy Roxburgh s'est exprimé lors de la première journée. Pour lui, l'un des objectifs de l'évènement de Noordwijk était de "redonner de l'énergie à l'idée du football de base". Avec ce but en tête, le programme de l'atelier était très divers puisqu'il s'étendait des aspects comportementaux à l'exubérance du beach soccer.

Lors de la deuxième matinée, le directeur du développement en Allemagne, Willi Hink, a analysé les projets de responsabilité sociale. L'Anglais Robin Russell a souligné l'importance de s'entourer de bénévoles motivés. Timo Huttunen a parlé de l'approche finlandaise qui vise à recruter et former des entraîneurs bénévoles. Otakar Mestek a expliqué comment des joueurs stars comme Petr Čech et Tomáš Rosický remplissent avec plaisir un rôle d'ambassadeur dans le cadre d'un programme destiné à développer le footballe de base. De son côté, Yevgeniy Stolitenko a présenté un projet ukrainien d'inclure le football au cursus scolaire et de former des professeurs pour répondre à cette demande.

L'association hôte, connue pour être l'une des plus actives en matière de football de base en Europe, a joué un rôle majeur lors de cet atelier. Après un retour sur certains aspects clés du programme néerlandais destiné au football de base, la KNVB a invité les 140 personnes présentes, venant de 52 associations nationales, à visiter l'un des meilleurs clubs amateurs du pays, le Rijnsburgse Boys, et à observer les activités impliquant les 300 licenciés (garçons et filles) dans le cadre magnifique des terrains naturels et synthétiques du club. Andy Roxburgh l'a même fait remarquer : "C'est un paradis pour le football de base".

L'atelier organisé à Noordwijk se terminera jeudi soir et sera suivi d'une réunion du Panel de l'UEFA sur le football de base sur ce même site vendredi matin.