De l'aide pour d'anciens footballeurs en difficulté

La Fédération italienne de football (FIGC) et Special Team Legends Onlus (STL) ont inauguré un nouveau modèle de responsabilité sociale visant à collecter des fonds pour construire un village résidentiel destiné à accueillir d’anciens footballeurs en difficulté.

©FIGC

La Fédération italienne de football (FIGC) et Special Team Legends Onlus (STL) ont inauguré un nouveau modèle de responsabilité sociale visant à collecter des fonds pour construire un village résidentiel destiné à accueillir d’anciens footballeurs en difficulté. Cette initiative a été lancée à Milan en présence de nombreuses stars du football, parmi lesquelles les champions du monde Pirlo, Zambrotta, Bergomi et Tardelli.

Comme l’explique le président de la FIGC, Gabriele Gravina, « le secteur Légendes de Club Italia, a suivi la voie tracée par la fondation STL Onlus de Paolo Maldini et Beppe Dossena, apportant son soutien aux initiatives destinées à collecter des fonds. »

« Le monde du football, estime Paolo Maldini, est aveuglé par la lumière des projecteurs. Quand ils s’éteignent, on découvre que, pour nombre de nos collègues, la détresse est souvent passée sous silence par pudeur. Il est difficile d’intervenir quand aucune aide n’est demandée. Grâce à la collaboration avec la FIGC, je suis convaincu que nous réussirons à régler de nombreuses situations difficiles en fournissant gratuitement des services socio-sanitaires. »

Le directeur général de la FIGC, Marco Brunelli, s’exprime au sujet du nouveau dynamisme créé au sein de Club Italia : « La récente réforme de ce secteur fédéral destiné au développement des équipes nationales a pris de l’ampleur grâce à l’engagement d’anciens champions azzurri, qui ont apporté leur expérience et ont contribué aux décisions managériales avec la création d’un véritable comité de direction. Le secteur Légendes sera coordonné par Antonio Cabrini et s’occupera notamment de formation dans les écoles et d’activités sportives avec des matches d’exhibition intégrant des équipes d’autres fédérations. »

La collaboration entre la FIGC et STL est basée sur le soutien aux anciens footballeurs en situation particulière de détresse. Beppe Dossena explique : « Il ne s’agit pas de donner de l’argent, mais d’apporter des services socio-sanitaires afin que les footballeurs et les footballeuses puissent vivre dignement après la fin de leur carrière sportive et à un âge avancé. En général, ces situations sont dues à l’échec d’un mariage, à de mauvais investissements, à l’incapacité d’affronter la retraite sportive ou à une dépression, autant de facteurs qui conduisent souvent à des dépendances dangereuses. Nous parlons là de personnes de 40, 50 ou 60 ans qui n’ont peut-être jamais gagné de gros montants. Certaines n’ont plus de quoi faire les courses. L’idée, conclut-il, est d’attribuer une partie de la somme récoltée également à d’autres sports. Pour cette raison, je remercie le président de la Fédération italienne de golf, Franco Chimenti, pour sa disponibilité. »

Article publié à l'origine dans UEFA Direct n°185

Haut