Une grande nation de football

Les clubs, joueurs et entraîneurs italiens sont depuis de nombreuses années sur le devant de la scène européenne.

©Getty Images

La Fédération italienne de football (FIGC) a été fondée le 16 mars 1898 à Turin. Le premier championnat réunissant quatre équipes du nord de l'Italie s'est déroulé l'espace d'une journée en 1898, le Genoa 1893 sortant victorieux.

En 1929/30, c'est la création du premier championnat italien avec une seule division plutôt que plusieurs équipes divisées en groupes et des barrages pour décider du vainqueur. Cette étape positive, tout comme le paiement des dépenses des joueurs, allait ouvrir l'ère du professionnalisme. La Coppa Italia, dont la première édition a eu lieu en 1922, reprenait entre 1935 et 1943, avant de revenir définitivement en 1958. La Juventus reste le club le plus titré avec 32 triomphes en Serie A et 11 victoires en Coppa Italia.

L'équipe nationale italienne a disputé son premier match officiel contre la France le 15 mai 1910 à l'Arena de Milan et l'a emporté 6-2. Peu de temps après, le déclenchement de la Première Guerre mondiale a provisoirement mis un terme à toute activité footballistique. Durant l'après-guerre, quand Giorgio Vaccaro a pris les commandes de la Fédération, les Italiens ont entamé la période la plus prolifique de leur histoire sur la scène internationale. Les Azzurri ont alors remporté les Coupes du Monde de la FIFA 1934 et 1938 avec des joueurs tels que Giuseppe Meazza et Eraldo Monzeglio pour la première des deux et Amedeo Biavati, Alfredo Foni et Silvio Piola pour la seconde. Entre ces deux succès est venue s'ajouter une victoire olympique en 1936.

L'Italie n'a pas su profiter de ses succès des années 1930 pour préparer l'avenir et ce n'est qu'avec l'ascension d'Artemio Franchi à la direction de la Fédération, dans les années 1960, que le football transalpin a enfin regagné de sa superbe. Ce renouveau est notamment passé par une victoire lors du Championnat d'Europe de l'UEFA en 1968 avec des joueurs comme Gianni Rivera, Sandro Mazzola, Gigi Riva, Dino Zoff et Giacinto Facchetti et une finale de Coupe du Monde en 1970, avant que Franchi ne quitte ses fonctions pour devenir président de l'UEFA.

La Squadra, forte de joueurs aussi doués que Paolo Rossi, Dino Zoff, Claudio Gentile, Antonio Cabrini, Bruno Conti, Gaetano Scirea et Marco Tardelli, remporte une troisième Coupe du Monde en 1982. Huit ans plus tard, c'est au tour de l'Italie d'organiser le tournoi. Les "Azzurri" sont battus par l'Argentine aux tirs au but lors des demi-finales et terminent troisièmes. Les tirs au but ont à nouveau raison de l'Italie lors de la finale du Mondial 94 aux USA face au Brésil, et en 1998 en quarts de finale face à la France.

Un but en or inscrit par la France en finale de l'UEFA EURO 2000 met fin aux espoirs italiens. Puis, après une élimination prématurée lors de la Coup du Monde 2002 et l'UEFA EURO 2004, l'Italie célébrait une quatrième couronne mondiale grâce aux hommes de Marcello Lippi en 2006 en Allemagne. Une équipe emmenée par Gianluigi Buffon et Andrea Pirlo, qui étaient encore finalistes de l'UEFA EURO 2012, sous la férule de Cesare Prandelli.

Chez les jeunes, l'Italie a remporté le Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA en 1992, 1994, 1996, 2000 et 2004. Les M19 ont été champions d'Europe en 2003. Les M16 (aujourd'hui M17) se sont imposés en 1982 et 1987. L'Italie a également remporté le Tournoi international Juniors de l'UEFA en 1958 et obtenu d'excellents résultats en futsal, avec deux titres européens : le premier décroché à domicile en 2004, le second en Belgique dix ans plus tard. Les clubs italiens ont remporté 43 trophées en compétition de l'UEFA* : AC Milan (17), Juventus (10), FC Internazionale Milano (8), Parma FC (4), S.S. Lazio (2), SSC Napoli, UC Sampdoria et AC Fiorentina (1).

Le football italien tient les premiers rôles sur la scène continentale depuis des décennies avec ses clubs, ses joueurs et ses entraîneurs comme Vittorio Pozzo, Fulvio Bernardini, Ferruccio Valcareggi, Enzo Bearzot, Vicini, Arrigo Sacchi, Cesare Maldini, Dino Zoff, Giovanni Trapattoni, Roberto Donadoni,  Marcello Lippi et Antonio Conte pour n'en citer que quelques-uns. Il ne fait aucun doute que le développement du jeu de l'autre côté des Alpes a eu une influence certaine à l'échelle de l'Europe entière.

*UEFA Champions League, Coupe de l'UEFA/UEFA Europa League, Supercoupe de l'UEFA, Coupe Intercontinentale, Coupe d'Europe des Vainqueurs de Coupe

Président

Gabriele Gravina

Gabriele Gravina
Gabriele Gravina©FIGC

Nationalité : italienne
Date de naissance : 5 octobre 1953
Président de l'association depuis : 2018

Gabriele Gravina est devenu président de la Fédération italienne de football (FIGC) en octobre 2018.

Disposant d’une vaste expérience dans le football, il a notamment présidé le Castel di Sangro de 1984 à 1996, le club d’un village d’environ 5000 habitants qui a fait parler de lui en obtenant cinq promotions en dix ans pour atteindre la Serie B.

En 2005, il a été élu à la présidence de la Lega Pro, la troisième division italienne, une fonction qu’il a assurée jusqu’au mois d’octobre dernier. « Le football que je veux, c’est un football des jeunes, un football qui ne fait pas de différences entre les sexes, un football durable joué dans des installations fonctionnelles et modernes », a déclaré l’avocat et professeur lors de son élection à la présidence de la FIGC.

 

 

Secrétaire général

Marco Brunelli

Marco Brunelli
Marco Brunelli©FIGC

Nationalité : italienne
Date de naissance : 2 septembre 1963
CEO de l'association depuis : 2019

Marco Brunelli a pris ses fonctions de directeur général de la Fédération italienne de football (FIGC) le 18 février 2019. Il a étudié l’économie et travaillé pour Nomisma – société indépendante qui mène des recherches économiques pour les entreprises, associations et administrations publiques et leur fournit des conseils – avant de remplir plusieurs fonctions dans la Lega Seria A : directeur du département chargé de la recherche (1998-2004), responsable de la procédure d’octroi de licence (2003), secrétaire (2004-10), directeur général (2010-19) et administrateur délégué (2018-19).

Ayant travaillé avec European Leagues et le Forum des ligues mondiales, et siégé dans différentes commissions de l’UEFA et de la FIFA, M. Brunelli dispose d’une expérience internationale importante. Il est aussi le directeur du Master international en stratégie et planification des installations et des événements sportifs, organisé par les universités de Parme et de Saint-Marin.

« C’est un défi sur le plan professionnel qui est à la fois stimulant et fascinant », a déclaré M. Brunelli lors de son élection. « Pouvoir apporter sa contribution à la FIGC est un privilège énorme pour quelqu’un qui travaille dans le monde du football depuis tant d’années. »

 

 

 

Haut