Sous le signe du Trèfle

La République d'Irlande a réussi à se qualifier pour trois des six dernières phases finales de la Coupe du Monde de la FIFA, avec en point d'orgue un quart de finale en Italie en 1990.

©Getty Images

Le football a été introduit en Irlande en 1878 par un marchand de Belfast du nom de John M McAlery qui l'avait découvert à Édimbourg en Écosse. Ce n'est cependant que le 1er juin 1921 qu'a été fondée l'Association de football de la République d'Irlande (FAI) à Dublin. Deux ans plus tard, en 1923, les différentes nations britanniques, l'Angleterre, l'Écosse, le Pays de Galles et l'Irlande du Nord ont fini par reconnaître la Fédération de l'Eire sous la pression de la FIFA. C'est à cette époque qu'ont été ajoutés les termes "État Libre" à l'intitulé officiel.

Si une équipe représentant le sud de l'île avait bien pris part aux Jeux Olympiques de Paris en 1924, ce n'est qu'en mars 1926 qu'une formation internationale irlandaise digne de ce nom a fait sa première apparition officielle lors d'un match perdu 3-0 à Turin contre l'Italie. Le premier match de qualification de la Coupe du Monde de la FIFA a été disputé par l'Irlande en février 1934. C'était au Dalymount Park de Dublin contre les Belges (4-4).

Depuis lors, les choses ont bien changé pour l'équipe d'Irlande sur le plan international comme sur le plan administratif. La République d'Irlande est parvenue à se qualifier pour trois des sept dernières phases finales de la Coupe du Monde, l'équipe au trèfle vivant son heure de gloire en 1990 lors d'un quart de finale mémorable perdu 1-0 contre les Italiens, hôtes du tournoi. L'ancien international anglais Jack Charlton, champion du monde en 1966, était l'entraîneur des Irlandais en 1990 et 1994, date à laquelle ces derniers ont dû s'incliner aux États-Unis contre les Pays-Bas en huitième de finale.

Sous les ordres de Charlton, les Irlandais se sont également qualifiés pour le Championnat d'Europe de l'UEFA 1988 en RFA, où ils ont encore été éliminés par les Néerlandais. Lors de la Coupe du Monde de la FIFA 2002 en Corée et au Japon, les joueurs de Mick McCarthy ont produit du très beau jeu mais ont été privés d'une place en quart de finale à l'issue d'une douloureuse séance de tirs au but contre l'Espagne. McCarthy a démissionné en novembre 2002 et l'Irlande allait devoir attendre dix ans avant de participer à un autre grand tournoi. C'est l'expérimenté coach italien Giovanni Trapattoni qui dirigeait l'équipe à l'UEFA EURO 2012. 

En 2016, sous les commandes de Martin O'Neill et son adjoint Roy Keane, l'EIRE a une nouvelle fois disputé la phase finale de l'EURO, en France.

De nombreux Irlandais ont appris les fondamentaux du football au pays avant de s'envoler sous d'autres cieux où la célébrité et la gloire les attendaient. John Carey est même devenu l'un des plus grands capitaines du Manchester United FC de tous les temps, tout comme Roy Keane quelques 50 ans plus tard. Pour tout Irlandais qui se respecte, l'heure de gloire est survenue par un doux après-midi de 1949 lorsque l'équipe au trèfle a infligé aux Anglais leur première défaite à domicile à Goodison Park à Liverpool (2-0).

Charlie Hurley (Sunderland AFC), John Giles (Leeds United AFC) et Liam Brady, un grand de l'Arsenal FC et de la Juventus, comptent également parmi les plus illustres représentants du football irlandais, sans oublier Paul McGrath. Depuis 2000, plusieurs joueurs (Stephen Staunton, Kevin Kilbane, Shay Given, Robbie Keane, Damien Duff et John O'Shea) ont honoré plus de 100 sélections pour l'Irlande, alors que Keane a pulvérisé le record du nombre de buts inscrits sous le maillot de l'équipe nationale, avec 60 réalisations.

En Irlande, le premier championnat national et la première Coupe ont tous les deux eu lieu en 1921/22 et ont vu le St James's Gate réaliser le doublé. La saison suivante, le Shamrock Rovers FC remportait le titre pour sa première participation. Les Hoops, comme on les surnomme affectueusement, forment l'équipe la plus prolifique du pays avec 17 titres de champion et 24 Coupes (deux records). Lors de la saison inaugurale le championnat ne comptait que huit clubs et ce n'est qu'en 1985/86 qu'une organisation en deux divisions a été introduite. À l'heure actuelle, il y a dix clubs en Premier Division et huit en First Division, deux championnats qui se jouent désormais du printemps à l'automne.

En 2016, le Dundalk FC devenait le premier club irlandais à atteindre les barrages d'UEFA Champions League en battant le FC BATE Borisov 3-1 sur l'ensemble des deux matches. Ils battaient ensuite les Israéliens de Maccabi Tel Aviv 1-0 pour devenir la première équipe irlandaise à remporte un match de groupe en compétition UEFA.

Président

Donal Conway

Donal Conway
Donal Conway©FAI

 Nationalité : irlandaise
Président de l'association depuis : 2018

• Donal Conway est un ancien directeur d’école qui a assumé la fonction de vice-président de l’Association de football de la République d’Irlande (FAI) pendant quatre ans, avant d’en être élu président, en août 2018. Il a également été président de la commission du football junior de la FAI.

• Donal Conway a été une figure de proue dans la conception et la mise en œuvre du projet de développement des joueurs de l’association.

• Tout au long de sa carrière, il a joué un rôle important dans l’élévation des niveaux des écoles, du bien-être des enfants et des services pédagogiques.

 

Secrétaire général

John Delaney

John Delaney
John Delaney©UEFA.com

Nationalité : irlandaise
Date de naissance : 16 octobre 1967
En poste depuis : février 2005

• John Delaney a évolué en tant que joueur amateur dans de nombreuses équipes du comté de Munster, notamment au St Michael's FC.

• Après avoir été secrétaire du Waterford United FC, Delaney rejoint le conseil national de l'Association irlandaise de football (FAI) en 1999. Il devient le plus jeune trésorier de l'Association en 2001, à l'âge de 33 ans.

• Delaney est nommé secrétaire général par intérim en 2004 avant d'être confirmé à son poste en 2005. "J'aime la sélection irlandaise de football, je la supporte depuis l'enfance", expliquait-il.

Haut