Irréductibles Tchèques

Suite à la partition, en 1993, de la Tchécoslovaquie, en deux nouvelles nations, la République tchèque et la Slovaquie, la République tchèque s'est forgée une belle réputation de nation du football.

©empics

Suite à la partition, en 1993, de la Tchécoslovaquie, en deux nouvelles nations, la République tchèque et la Slovaquie, la République tchèque s'est forgée une belle réputation de nation du football. Finalistes de l'EURO 96 et vainqueurs du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA en 2002, les Tchèques possèdent d'excellents joueurs qui évoluent dans les clubs européens. La nation tchèque peut être fière de posséder de tels représentants.

La Tchécoslovaquie appartenait à l'Empire austro-hongrois lorsque le football y est apparu, au XIXe siècle. La ville de Prague s'intéressait alors à ce nouveau sport. En 1892, le premier club, le SK Slavia Praha, était fondé.
Le Královské Vinohrady, ou "le roi du vignoble", est né une année plus tard, avant de devenir en 1894 l'AC Sparta Praha – une grande rivalité était née. Le premier derby de la capitale s'est déroulé en 1896 à Cisarska Louka, puis le football gagna la nation entière. En 1901, treize clubs appartenaient à l'Association de football de la Tchécoslovaquie (rebaptisée aujourd'hui Association de football de République Tchèque), qui allait devenir, six ans plus tard, membre de la FIFA.

Prague est l'une des villes qui s'est soulevée contre l'Empire austro-hongrois, et en 1918 la première République tchécoslovaque voyait le jour Un seul Etat avec deux républiques. Cela ne changeait rien en matière de football : le Sparta – qui a remporté le premier championnat en 1912 – et le Slavia dominaient toujours la scène nationale. Une compétition internationale regroupant les équipes d'Europe centrale, la Coupe Mitropa, allait être créée en 1927 et le Sparta remportait la première édition.

L'équipe nationale atteignait la finale des Jeux Olympiques de 1920 à Anvers mais était battue 2-0 par la Belgique. Elle n'a pas participé à la première Coupe du Monde de la FIFA en Uruguay en 1930. Mais les Tchécoslovaques ont réalisé un bon parcours en 1934 lors de la Coupe du Monde en Italie, même s'ils perdaient la finale 2-1 face à l'Italie après prolongation. Le monde ne pouvait plus ignorer le talent du gardien de but František Plánička et des attaquants Antonín Puč et Oldřich Nejedlý, meilleur buteur de la Coupe du Monde.

Les années suivant la Deuxième Guerre mondiale, les communistes ont mis en place un nouvel ordre politique et l'équipe de l'armée, le Dukla Praha, a pris le contrôle du championnat au détriment du Slavia, la plus grande victime. Au niveau international, les Tchécoslovaques ont préservé leur unité et ont terminé troisièmes du Championnat d'Europe de l'UEFA en 1960. Ils possédaient une génération dorée menée par Josef Masopust, le meilleur footballeur européen de l'année 1962, Svatopluk Pluskal, Ladislav Novák, Viliam Schrojf et Ján Popluhár. L'équipe réalisait une meilleure performance à la Coupe du Monde suivante, au Chili, en ne s'inclinant qu'en finale face au Brésil (3-1).

En 1976, le flamboyant football tchécoslovaque se voyait récompensé en remportant le Championnat d'Europe . Les Tchécoslovaques battaient l'Allemagne de l'Ouest aux tirs au but 5-3 après avoir réalisé un match nul (2-2) à Belgrade. Ivo Viktor gardait les buts, Anton Ondruš et Ján Pivarník brillaient en défense et le trio du milieu de terrain composé de Jozef Móder, Karol Dobiaš et Antonín Panenka était en soutien des attaquants, Zdeněk Nehoda et Marián Masný.

Bien que la Tchécoslovaquie ne soit pas parvenue à conserver sa couronne en 1980, elle a terminé troisième et décroché la médaille d'or aux Jeux Olympiques de Moscou peu de temps après - 16 ans après avoir obtenu l'argent aux Jeux Olympiques de Tokyo. Après la chute du communisme, la Tchécoslovaquie a fait place à deux Etats indépendants, la République tchèque et la Slovaquie, le 1er janvier 1993. Trois ans plus tard, la République tchèque a surpris tout le monde en atteignant la finale de l'EURO 96, où elle s'est inclinée sur un but en or de l'Allemagne à Wembley. Cette équipe possédait des joueurs talentueux comme Karel Poborský, Vladimír Šmicer, Patrik Berger et Pavel Nedvěd, qui allaient tous partir pour l'étranger.

Si la nouvelle république se distingua par son absence à la Coupe du Monde 2002, la déception de la non-qualification a été compensée par les superbes résultats obtenus par les sélections de jeunes. Ils ont notamment remporté le Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA en Suisse en 2002. De nombreux joueurs issus de cette génération, dont le gardien Petr Čech et l'attaquant Milan Baroš, devinrent par la suite indispensables dans la sélection Seniors, qui parvint en demi-finales de l'UEFA EURO 2004, puis se qualifia pour la Coupe du Monde en Allemagne. Deux cadres annoncèrent leur retraite international peu de temps après : le milieu offensif Jan Koller, meilleur buteur de la sélection avec 55 buts, et le milieu de terrain Pavel Nedvěd, Ballon d'or 2003.

Et si l'on en croit la finale atteinte par les jeunes à la Coupe du Monde des moins de 20 ans au Canada en 2007, la relève est assurée. Un sentiment corroboré par la cinquième qualification consécutive des Tchèques au Championnat d'Europe de l'UEFA sous Michal Bilek, qui a mené ses hommes en quarts de finale en Pologne/Ukraine. Ces prouesses sur le terrain se sont reflétées au niveau organisationnel puisque la Super Coupe de l'UEFA 2013 a eu lieu à Prague et la phase finale du Championnat d'Europe des moins de 21 ans de l'UEFA 2015 se tiendra à Olomouc, Prague et Uherské Hradiště.

Les Tchèque se sont qualifié pour l'UEFA EURO 2016 et chez les filles ils ont accueilli le Championnat d'Europe féminin des moins de 17 and de l'UEFA 2017, un grand pas en avant pour le pays.

Président

Martin Malík

Martin Malík
Martin Malík©Ondřej Zlámal

Nationalité: tchèque
Date de naissance: 21 juin 1970
Président de l'association depuis: 2017

• Martin Malík a occupé la fonction de manager marketing et communication dans différentes sociétés avant de rejoindre le SK Slavia Prague. En 2013, il a été engagé par STES, la société de marketing de l’Association de football de la République tchèque, dont il est devenu directeur général en 2016. Il est au bénéfice d’un diplôme en gestion du football délivré par l’université de Lausanne.

• En décembre 2017, Martin Malík a été élu président de l’Association de football de la République tchèque au premier tour.

Lors de son élection, il s'est exprimé en ces termes : « La situation actuelle fournit une excellente occasion de renouer avec le succès sportif, de gagner l'adhésion générale du public et d'améliorer la réputation de notre sport dans son ensemble. Beaucoup de travail nous attend. C'est une tâche qui impliquera toute notre communauté du football. »

 

 

 

Secrétaire général

Rudolf Řepka

Rudolf Řepka
Rudolf Řepka©UEFA.com

Nationalité : tchèque
Date de naissance : 26 décembre 1974
 En poste depuis : 2007

• Rudolf Řepka a travaillé pendant huit ans au sein du club de l'élite tchèque du FK Teplice. Il a été chef de presse, secrétaire, responsable d'équipe et du marketing. Il est également travaillé en temps que responsable d'équipe auprès de la République tchèque des moins de 16 ans.

•  Il a rejoint son association pour la première fois en mai 2007, lorsqu'il est devenu secrétaire général.

•  Il a déclaré : "Ce fut un grand honneur de travailler pour le football en République tchèque, il y a une grande tradition du succès qui s'est construite par le passé, et nous espérons qu'il y encore de grandes joies à venir". Řepka est aussi membre du Comité olympique tchèque, en charge des affaires internationales.

Haut