Sept raisons d'aimer le football féringien

UEFA.com vous présente sept raisons d'aimer le football aux Îles Féroé, pays dont le Premier ministre compte quatre sélections en équipe nationale.

Les fans ont beaucoup à apprécier aux Îles Féroé
Les fans ont beaucoup à apprécier aux Îles Féroé ©Bongarts

Alors que la Première Division féringienne entre dans la dernière ligne droite de sa saison 2013, UEFA.com vous présente sept raisons d'aimer le football dans l'un des plus petits pays d'Europe. Le HB Tórshavn se dirige vers son premier titre depuis 2010 mais l'élite féringienne a beaucoup à offrir, comme des buts à la pelle, cinq champions différents en dix ans et un Premier ministre capé au niveau international.

Une affaire de famille
Peu d'équipes nationales comprennent un joueur représentant la troisième génération d'une famille sélectionnée par son pays. Mais c'est le cas du défenseur de 23 ans Odmar Færø, dont le père et le grand-père ont également porté le maillot de la sélection nationale.

Imprévisibilité
Cinq équipes différentes ont brandi le titre de champion lors des dix dernières saisons. Le trophée a notamment changé de main lors de chacune des trois dernières campagnes, les HB, B36 Tórshavn et EB/Streymur s'étant imposés depuis 2010.

Des buts, et encore des buts
Tout le monde aime voir les buts s'empiler et c'est la même chose aux Îles Féroé. Avec une moyenne de plus de trois buts par rencontre dans l'élite, le spectacle est au rendez-vous !

Le stade de l'AB Argir surplombant la mer
Le stade de l'AB Argir surplombant la mer©Hans Pauli Joensen

Un décor à couper le souffle
Le stade de Wembley, le Camp Nou et la Fußball Arena München peuvent être considérés comme les plus beaux stades du football européen mais peu d'équipes peuvent se targuer du décor à couper le souffle des Îles Féroé. La plupart des rencontres de l'élite se déroulent avec un arrière-plan hypnotique composé de montagnes, de fjords et de l'Océan Atlantique.

Éthique de travail
L'ancien sélectionneur national a jadis déclaré qu'il n'avait jamais vu un joueur jouer de manière aussi courageuse et autant donner que Fródi Benjaminsen lors d'un match contre la France. Le lendemain, Kerr était sur le chemin de l'aéroport lorsqu'il a reçu un appel téléphonique du président de l'Association de football des Îles Féroé (FSF) qui lui a dit être tombé sur Benjaminsen à son arrivée au bureau à huit heures le lendemain matin.

Charpentier de métier, le défenseur démontait les panneaux publicitaires autour du stade. Kerr déclarait plus tard : "Je ne pouvais pas le croire, mais c'était vrai, et cela en dit long sur l'attitude incroyable de beaucoup des joueurs féringiens."

Jens Martin Knudsen et son célèbre bonnet à pompon
Jens Martin Knudsen et son célèbre bonnet à pompon©Getty Images

Quand un sport ne suffit pas
Dans un pays comptant une population estimée à 49 000 habitants, les mêmes personnes connaissent souvent des succès dans différentes enceintes. Certains footballeurs sont devenus des musiciens renommés, alors que le Premier ministre actuel Kaj Leo Johannesen a été sélectionné quatre fois au niveau international lors d'une courte carrière comme gardien de but. Un autre portier, Jens Martin Knudsen, le gardien au bonnet à pompon, a également joué pour l'équipe nationale de handball et a remporté plusieurs championnats féringiens en gymnastique.

Le stade Tórsvøllur à Torshavn
Le stade Tórsvøllur à Torshavn©Hans Pauli Joensen

Liberté
Les stades ne sont pas fermés après les matches ou séances d'entraînement, et les fans ont la liberté de jouer sur les pelouses. Une liberté particulièrement appréciée de Marcin Michalski, un admirateur polonais du football féringien. "On peut prendre son ballon et jouer quand on veut", a-t-il confié. "Réussir un penalty au célèbre Tofta Leikvøllur ou tirer de loin au stade Gundadalur ; j'ai essayé des centaines de fois !" L'atmosphère détendue est également évidente lors de chaque rencontre de l'élite, les enfants pouvant jouer sur le terrain à la mi-temps pendant que les remplaçants font de leur mieux pour s'échauffer autour d'eux.