"Progresser et faire progresser le foot"

Hope Powell et Kenneth Heiner-Møller ont évoqué l'essor du football féminin à l'occasion du forum des sélectionneurs des équipes féminines.

Béatrice von Siebenthal s'exprime durant la conférence
Béatrice von Siebenthal s'exprime durant la conférence ©UEFA

Hope Powell et Kenneth Heiner-Møller ont évoqué l'essor du football féminin à l'occasion du forum des sélectionneurs des équipes féminines qui s'est terminé à Nyon (Suisse), au siège de l'UEFA.

En cette saison de Championnat d'Europe féminin de l'UEFA, il a beaucoup été question de la phase finale suédoise. Après un passage en revue du rapport technique mardi, la journée de mercredi s'est déroulée en petits groupes pour examiner les tendances et les points de discussion pour tirer les leçons tirées de l'EURO féminin 2013 et pour savoir comment les équipes peuvent progresser dans cette compétition.

Divers sujets – du choix épineux de la sélection au besoin d'une meneuse de jeu – ont été abordés avant de tirer quelques conclusions. Beaucoup de styles de coaching et de philosophies différentes ont été mentionnés dans lesquels la taille de l'association a été reconnue comme déterminante.

Au plan tactique, Siggi Eyjólfsson (quart de finalistes avec l'Islande), a déclaré : "Nous avons discuté si les joueuses pour définir la tactique et nous avons convenu que nous devrions essayer de nous baser sur les forces de nos propres joueuses mais nous avons également discuté des différences entre nos systèmes utilisés et la manière dont on doit jouer."

Autre sujet, la progression jusqu'à l'équipe nationale. Observatrice technique de l'EURO, Béatrice von Siebenthal a déclaré : "Nous pensons qu'il peut être bon d'amener ces joueuses en A mais qu'elles doivent aussi continuer d'évoluer dans leur catégorie d'âge. Ces équipes devraient s'entraîner ensemble par moments."

Après ce débat, il y eut une conférence de Pia Sundhage sur la Suède, qui jouait à domicile, sur l'importance de la préparation physique - à nouveau en utilisant l'exemple de l'EURO - avec des experts du domaine qui ont aidé les joueuses à se mettre en condition avant et pendant le tournoi. Il a été question aussi du leadership et de la pression avec l'ancienne sélectionneuse de l'Angleterre Hope Powell. "J'ai beaucoup appris", a-t-elle dit. "Je suis une personne assez calme donc il s'agissait de gérer cela dans les matches, les stages et les entraînements."

Entre les séances, les sélectionneurs et les autres personnes présentes ont tiré le bilan de ces deux jours. "Je pense que ce fut fantastique ", a déclaré Powell. "Il s'agit de nous, les sélectionneurs, de progresser nous-mêmes et de faire progresser le foot. Parler de football est essentiel pour le développement personnel.'

Kenneth Heiner-Møller était sélectionneur du Danemark pendant sept ans avant de tirer sa révérence après l'EURO, il a ajouté: "Je pense que nous avons eu pas mal de très bonnes séances, mais surtout beaucoup d'apporte de la part de tout le monde. C'est une question de partage des connaissances, c'est un moyen d'améliorer tout le monde et il est un moyen d'améliorer le jeu."

 

Haut